jeudi 7 mars 2013

Chronique : La Prochaine Fois de Marc Lévy


La Prochaine Fois de Marc Lévy. (Genre : Romance contemporaine).

Editions : Pocket
Prix : 6,70€ (Emprunt Famille + Lecture Commune)
Année de parution originale : 2004

  .Résumé : Parti à la recherche d’un tableau mystérieux, Jonathan croise la route de Clara. Tous deux sont convaincus de s’être déjà rencontrés. Mais où et quand ? A Londres, il y a plus d’un siècle…


 .Autant vous dire que cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un Lévy. J’avais envie de retrouver sa plume, sa délicatesse et sa facilité à nous faire voyager. Malgré une couverture qui n’est pas tip top… Le résumé restait alléchant pour ma part, parce qu’il y mêlé un sujet inconnu pour moi, l’art et plus précisément la peinture, ainsi qu’une touche de fantastique !

  .L’histoire commence avec une lettre d’un certain Peter, transmettant ses au revoir à Jonathan et Clara… Je peux déjà vous dire qu’en l’espace de trois pages Marc Lévy a su me titiller l’esprit. Des questions se bousculaient déjà dans ma tête, j’avais envie de savoir le pourquoi du comment de ces au revoir ! Une lettre en plus, juste bouleversante et touchante d’un ami à un ami qu’il considérait comme son frère. Ensuite on rentre dans le vif du sujet et on rencontre Anna la future femme de Jonathan, Jonathan lui-même et Peter. C’est un peu plus tard qu’on fera la connaissance de Clara.

  .Autant vous dire qu’après la lettre j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. Je ne cessais de confondre Jonathan et Peter et j’ai attendu patiemment que l’histoire se déroule et se mette en place. C’est un petit point négatif qui m’empêche de placer ce roman de Marc Lévy comme un coup de cœur. L’univers de la peinture était quelque chose d’inconnu et j’ai su en apprendre plus grâce à cette histoire. Autant vous dire que Lévy, a du faire un travail titanesque pour trouver des références artistiques. Son travail n’a pas été un simple travail d’écriture, il est allé beaucoup plus loin en recherchant les méthodes pour authentifier un tableau, pour les transporter sans qu’ils soient salis ou abîmés. Il a aussi fait des recherches scientifiques sur les composés chimiques, des pigments de la peinture qu’utilisait le peintre du roman, Vladimir Radskin. C’est en fait un travail d’orfèvrerie que Marc Lévy a réalisé et pour ma part j’ai été happé par son univers et par son intrigue.

  .Le temps que l’histoire se mette en place, des questions se bousculent à notre porte et une curiosité inouïe m’a fait tourner les pages encore et encore. C’est en fait toute une quête de l’art et d’un tableau qui n’a jamais été trouvé qui se dessine dans cette intrigue. Marc Lévy a sans doute du en apprendre plus, sur les métiers d’expert en art et de commissaire priseur… respectivement les métiers de Jonathan et de Peter. Marc Lévy a aussi cette capacité à nous faire voyager avec son écriture. On va de Boston, à Londres en passant par la Russie ou par Paris et même à Florence. Son style nous permet de nous y voir et on a simplement envie d’être avec les personnages et de partager leur histoire.

  .Ce livre c’est tellement plus que la quête d’un tableau d’un célèbre peintre… c’est toute une relation entre les personnages principaux qui est belle et forte. Une belle amitié qui est nouée entre Peter et Jonathan. Puis une passion forte et débordante de joie, entre Clara et Jonathan. L’auteur a su nous transmettre toutes les émotions nécessaires à la découverte de ces relations qui m’ont chamboulé et touché au plus haut point. Je ne cessais de me dire « qu’est-ce que c’est beau ! » pour la relation entre Clara et Jonathan. Ce que j’ai pu apprécier également, c’est que les choses ne vont pas trop vite entre eux, ils apprennent à se connaitre, à se découvrir, à s’apprivoiser, à nouer quelque chose… un sentiment.

  .Marc Lévy a su avec son écriture fluide, nous faire oublier que tout roman possédait une fin. La fin de cette histoire est juste triste, je ne pensais pas que cela finirait comme ça et j’ai été peiné. J’en ai eu les frissons tellement ce sacrifice de soi était beau. On voit à quel point le personnage de Jonathan est altruiste, digne et fort. Et quand Jonathan prononce le titre du roman « La Prochaine Fois » c’était merveilleux. J’adore quand l’auteur nous explique son titre et j’ai trouvé cela super. Une fin triste, mais un dernier chapitre en guise d’épilogue qui redonne le sourire tout simplement. J’ai encore une fois eu les frissons en lisant ces dernières lignes. On comprend pourquoi la lettre du début a été écrite, la boucle est bouclée et je n’ai pu m’empêcher de relire la lettre tellement j’ai été pris par l’émotion. Ce côté fantastique bien trouvé, nous ramène un siècle avant la rencontre de nos personnages. Les révélations sont juste bien dosées, elles permettent de donner un rythme nécessaire au récit. Ce qui le rend d’autant plus attrayant ! Je vous recommande ce Marc Lévy… il vous fera voyager, vous en apprendra plus sur la peinture et vous donnera une belle leçon de vie.

.Ma note : 7,5/10 sur Livraddict.

La chronique de ma partenaire pour cette Lecture Commune : ICI.

mercredi 6 mars 2013

*Vidéo* : Vidéo comparative : Beautiful Creatures / 16 Lunes


Bonjour à tous,
Comme promis je vous poste ma vidéo comparative film/livre de la saga Chroniques des Enchanteurs de Kami Garcia et Margaret Stohl adapté au cinéma par Richard LaGravanese ! Malgré une adaptation qui ne m'a pas convaincu... l'inspiration qu'en a fait le réalisateur est bien conçue, les acteurs jouent très bien le rôle des personnages, les effets spéciaux sont sublimes et le message du livre est respecté. Mais on en restera là pour ma part... grosse déception dans la transcription du roman :/

J'espère en tout cas que la vidéo vous plaira, qu'elle répondra à vos attentes et qu'elle répondra surtout à vos interrogations !  
Elle est découpée en trois parties (Personnages, Scènes Transformées et Scènes Absentes et Rajoutées).
Enjoy mes loulous <3

lundi 4 mars 2013

Chronique : Chroniques des Enchanteurs - Tome 1 : 16 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl



Chroniques des Enchanteurs – Tome 1 : 16 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl. (Genre : Fantastique, Jeunesse).

Editions : Hachette
Prix : 18€ (Relecture)
Année de parution française : 2010
Année de parution originale : 2010
Titre version originale : Beautiful Creatures.

   .Résumé : J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille surgirait aussi une malédiction… J’étais éperdument amoureux, mais cet amour était perdu d’avance.


  .Après être allé voir le film « Beautiful Creatures » au cinéma, une relecture s’imposait parce que le film en temps qu’adaptation m’avait beaucoup déçu ! La couverture de 16 Lunes est simple mais efficace, comme les autres tomes et c’est ce qui la rend intrigante. Un résumé qui donne envie parce qu’il laisse envisager un univers différent…

   .Je suis agréablement surpris de ma relecture, parce que j’en ai d’autant plus apprécié l’histoire et l’univers créé par les auteures. Je pense que le film m’a fait me rendre compte, qu’il était important de s’attacher sur les points de détails, qui font toute la différence. L’histoire commence par un rêve étrange où Ethan ne cesse de tomber avec une mystérieuse jeune fille, qu’il ne peut rattraper. Puis à la rentrée des classes il se trouve que cette jeune fille, fait sa rentrée au lycée. A la différence des autres personnes, Ethan veut en apprendre plus sur Lena, et ne la rejette pas. Le côté mystérieux de la jeune fille l’attire, notamment parce qu’elle est « la nièce de ce vieux fou de Ravenwood ».

   .Ethan et Lena sont deux personnages attachants, avec lesquels on progressera tout au long de l’intrigue et de l’histoire. Leur destin est inextricablement lié mais pour quelles valables raisons… ils sont si différents l’un de l’autre. Mais tout au long du roman, les auteures ont su apporter ce quelque chose qui nous pousse à être curieux et à être davantage amené à découvrir cet univers. Ce que j’aime particulièrement, c’est qu’elles ont su créer tout un monde surnaturel qui est inédit dans le genre fantastique. On sent une véritable recherche, notamment sur les us et coutumes, sur les ouvrages liés à ce monde, sur les pouvoirs des personnes, sur les incantations, sur les phénomènes paranormaux qui se produisent, sur les visions à mettre en place, sur les ancêtres des personnages, sur la création des arbres généalogiques des familles de Lena et Ethan… Bref c’est un univers qui est très bien exploité, et je félicite les auteures pour leur grande imagination et leur originalité. Ce n’est pas un monde banal de sorciers ou de vampire…

  .Beaucoup de questions se bousculent à l’orée de notre cerveau, et se met en place une réelle quête du savoir. Un savoir plus précisément sur les évènements qui se produisent autour des personnages principaux et sur leur futur… parce que le temps leur est compté. C’est aussi un roman qui renvoie des messages fort comme l’acceptation de l’autre quoi qu’il advienne, l’apprentissage de l’autre, l’échange avec l’autre et surtout la confiance qu’on peut accorder en l’autre et dans le « Nous » que compose ce couple.

  .Ce qui est bien aussi c’est que les personnages secondaires jouent aussi un rôle important dans le roman. Même si j’ai trouvé qu’il y en avait beaucoup, cela ne m’a pas plus dérangé parce qu’ils apportent tous leur quelque chose qui rend l’histoire plus enivrante. Chacun amène ce petit rebondissement qui fait qu’on doute dans l’avancée du récit ou dans l’intrigue et qui remet tout en question à un moment où à un autre.

  .Bref, vous l’aurez compris j’ai totalement adhéré à cette relecture. Le seul petit point négatif c’est que l’histoire, la mise en place des personnages et l’intrigue mettent un peu de temps à commencer. Mais à part cela, le style des auteures est super et même si le livre fait 635 pages, on avance à une bonne allure si on est concentré dans ce qu’on lit et dans ce qu’on ingurgite. Les personnages sont très bien exploités. Leur passé ne les a pas épargné, leur présent et leur futur est incertain… Que demander de mieux niveau intrigue et rebondissement ? La fin est juste magnifique, j’en ai eu des frissons et elle laisse augurer une suite palpitante dans laquelle l’univers nous étonnera encore j’en suis sur. Je pense que les auteures n’ont pas fini de nous en faire découvrir et ne compte pas en rester là… Si vous voulez découvrir un univers totalement différent et original je vous le conseille vivement ! Un roman surement plus abouti que la saga Twilight et surtout moins cucu… ça vous tente ?

.Ma note : 7,5/10 sur Livraddict.

*Vidéo* : C'est Lundi, que lisez-vous ? #7


Bonjour à tous,
Je vous poste aujourd'hui le rendez-vous hebdomadaire du : C'est Lundi, que lisez-vous ?

Mes lectures passées :
- Treize Raisons de Jay Asher
- Chroniques des Enchanteurs - Tome 1 : 16 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl

Mes lectures futures :
- La Prochaine Fois de Marc Lévy (LC)
- Amaru - Tome 1 : Le Fils du Dieu Poisson de Marc Sauer (Partenariat)

dimanche 3 mars 2013

*Vidéo* : In My Mailbox #3


Bonjour tout le monde,
Je vous retrouve en ce dimanche, pour vous présenter mes acquisitions du mois de janvier 2013. Huit livres en tout, c'est donc un bon mois, avec de superbes livres ! J'ai hâte de m'y plonger :D

Les achats :
- Enfants de la Paranoïa de Trevor Shane
- Sentiment 26 de Gemma Malley
- Le Chaperon Rouge de Sarah Blakley-Cartwright & David Leslie Johnson
- Possession de Elana Johnson
- Chroniques des Enchanteurs - Tome 4 : 19 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl
- Immortels - Tome 3 : La Guerre de Cate Tiernan
- Damnés - Tome 4 : Volupté de Lauren Kate

Mon partenariat Babelio :
- Amaru - Tome 1 : Le Fils du Dieu Poisson de Marc Sauer

Les plus :
- Une lampe LED pratique pour la lecture de nuit