vendredi 26 juillet 2013

Chronique : La Beauté du Mal de Rebecca James


La Beauté du Mal de Rebbeca James. (Genre : Jeunesse, Drame).

Editions : Pocket
Prix : 7,20€
Année de parution française : 2011
Année de parution originale : 2010
Titre version originale : Beautiful Malice.

  .Résumé : Les contraires s’attirent, c’est bien connu. Au lycée à plus forte raison. Ainsi rien ne prédisposait Katherine, l’introverti traumatisée par un passé douloureux, à se rapprocher d’Alice. La populaire, sexy, l’incendiaire Alice, point de mire de tous les regards. Leur amitié étonne, détonne. Jusqu’à exploser. La fragilité de l’une nourrit la cruauté de l’autre. La torture psychologique ne fait que commencer, et ses racines s’insinuent au plus profond d’un âge qui n’a plus rien de « tendre »…


 .Premièrement, c’est un livre qui me faisait beaucoup envie de part sa couverture intrigante. Et secondement, par son résumé très prometteur qui laissait transparaitre une histoire avec des secrets et des tourments psychologiques. Et bien ce livre, c’est tout à fait ça et je n’ai pas été déçu. C’est vraiment un bouquin qui vous rend curieux de l’histoire mise en place et il fait passer un excellent moment.

 .Dès le début, dès la 1ère phrase, on ne peut que se poser des questions sur les relations entre les personnages. Pourquoi Katherine dit-elle qu’Alice lui a fait du mal ? Pourquoi n’assiste-t-elle pas à ses funérailles ? Katherine a-t-elle tué Alice ? Pourquoi deux supposés amies se détesteraient-elles ? Voilà ce qu’on pense dès le départ, et tout le long du roman, on ne cesse de se poser des questions. L’auteure mène très bien la barque de son roman et de son intrigue. Elle révèle petit à petit les éléments qui nous permettent que nos questions s’éteignent, mais tout en insufflant un souffle nouveau à son roman. C'est-à-dire que tout en mettant des mots sur nos questions, elle en crée de nouvelles…

 .Le personnage de Katherine est un personnage qui m’a bouleversé. Et je pèse mes mots, ce qu’elle a enduré et ce qu’elle endure dans l’histoire… je ne sais pas si j’aurai pu faire face à tout cela. On ne peut que se prendre d’empathie pour elle. Avec tout ce qu’elle ressent c’est vraiment une jeune fille courageuse qui va évoluer tout au long du roman. Et son évolution m’a plu parce que petit à petit elle s’ouvre comme une fleur qui est en pleine croissance. Alice quant à elle, c’est un personnage qu’on n’arrive pas à cerner. Elle peut être adorable envers Katherine mais aussi exécrable. Alors on est en demi-teinte et on attend la révélation qui concerne sa mort pour savoir pourquoi !

  .En ce qui concerne les personnages secondaires, ils sont essentiels au récit. Ils portent Katherine haut dans l’histoire. Que ce soit les personnages masculins (Robbie et Mick) ou alors les parents de Katherine, Philippa, Rachel ou encore Sarah. Ce sont des personnages auxquels on s’attache et qui ne sont pas là par hasard. Le gros point fort du roman ce sont les personnages. Ils sont beaucoup travaillés, autant psychologiquement que dans leurs actes. On voit que l’auteure tire un maximum les ficelles de ce côté-là, pour nous donner envie de les connaître. Encore plus profondément, dans leurs moindres désirs.

  .Le gros point fort aussi c’est qu’on a une triple intrigue… je m’explique. On suit Katherine juste avant l’accident de sa sœur Rachel. Ce qui permet de connaitre son secret dans les détails. On la suit aussi lors de l’intrigue principale avec Alice. Et on la suit aussi après la mort d’Alice, avec Sarah. Et c’est en ce sens qu’on voit l’évolution spectaculaire de Katherine. De jeune ado, elle deviendra femme. Et son évolution psychologique, ne passe pas inaperçue aux yeux du lecteur. Elle tire des leçons de ses expériences personnelles passées, et je dis chapeau !

 .La style d’écriture de Rebecca James est intense et prenant. Ce roman est un page-turner à coup sur ! Cette histoire nous incite à toujours en connaître davantage. Que ce soit dans les relations entre les personnages, sur les petits secrets entre amie, sur la mort de Rachel, sur la mort d’Alice et sur encore bien d’autres choses… Ce roman a réussi à m’émouvoir au possible en me tirant des larmes, il m’a donné les frissons. Alors certes on ne ressent peut être pas une tension extrême comme un bon thriller psychologique. Mais il ne faut pas oublier que c’est un roman jeunesse. Et un très bon roman jeunesse ! Un personnage qui se dévoilera vers la fin du roman m’a ému à un point que je ne pensais même pas. En fait dans ce roman on se met à la place des personnages, de telle sorte qu’on ne peut qu’être touché par ce qui se passe.

  .La fin de l’intrigue avec la sœur de Katherine est affreuse… la fin de l’intrigue avec Alice est triste au plus haut point. Et la fin de l’intrigue avec Sarah est la fin qu’on attendait et une fin qui m’a plu. Et puis vous savez quoi LA révélation du roman on ne la voit pas arriver ! Alors attendez-vous à être surpris… En tout cas je vous recommande ce roman, qui est prenant, et qui vous fera réfléchir sur les réactions que l’on peut avoir avec les personnes que l’on aime.

.Ma note : 8,5/10 sur Livraddict.

lundi 22 juillet 2013

Chronique : Soeurs Sorcières - Livre 1 de Jessica Spotswood


Sœurs Sorcières – Livre 1 de Jessica Spotswood. (Genre : Jeunesse, Fantasy).

Editions : Nathan
Prix : 15,50€
Année de parution française : 2013
Année de parution originale : 2012
Titre version originale : Cahill Witch Chronicles, Book 1 : Born Wicked.

  .Résumé : Cate, Maura et Tess vivent dans une Angleterre imaginaire à l’aube du XXème siècle. A 17 ans, les femmes doivent normalement choisir entre se marier ou rejoindre les ordres. Mais en plus d’être femmes, elles sont sorcières. Si quelqu’un les découvre, l’ordre des Frères les enverront à l’asile ou les feront disparaitre, comme toutes les autres. Depuis la mort de leur mère, Cate vit dans la peur, avec la mission de protéger ses sœurs. Mais ses 17 ans approchent et tout s’accélère…


 .C’est un livre qui me tentait énormément par son histoire de sorcières et par sa couverture. Personnellement j’adore cette couverture, elle reflète parfaitement l’ambiance oppressante du roman toujours sur nos gardes. L’histoire qui me faisait penser de prime abord à la série « Charmed » est bien sur complètement différente. J’avais vraiment peur d’être déçu par cette lecture aux vues des avis mitigés sur le début. Mais je dois dire que dès le 1er chapitre j’ai été embarqué et elle est vraiment devenue prenante. Comme vous pouvez vous en douter, j’ai adoré ce 1er tome.

  .Le 1er point fort c’est que dès le 1er chapitre, j’ai été happé non seulement par la plume de Jessica Spotswood mais aussi par son univers et ses personnages. J’ai totalement adhéré à la rencontre des trois sœurs, à leur environnement, à leur famille, à leur nature de sorcières, à leur passé, leur présent et leur potentiel futur. Je dois dire que je me suis pris d’affection pour ces sœurs très tôt dans le roman. Même si Cate est la narratrice, Maura et Tess sont aussi présentes et on les découvre également.

  .Cate, l’aînée, est un personnage vraiment tourmenté, prêt à tout pour protéger ses sœurs. Elle est aussi peu sur d’elle et de ses dons, en ce sens qu’elle n’accepte pas sa condition de sorcière. Ses pouvoirs sont selon elle maléfiques. Je me suis beaucoup attaché à elle, peut être parce que je suis l’aîné de deux frères. Je l’ai parfaitement compris et j’aurai agit comme elle, tout au long du roman. Plus que tout j’aurai protégé les miens. Tess, la cadette, est la sœur qui m’a le plus plu et qui m’a fait chavirer le cœur. Malgré ses 12 ans, elle a une maturité hors norme et une réflexion proche de celle d’un adulte. Ses pouvoirs elle les accepte tout comme Maura, la benjamine qui au départ m’a plu par son caractère fort et la revendication de sa condition de sorcière auprès de Cate. Mais au fil de l’histoire c’est finalement celle que j’aime le moins, de part ses réflexions et ses actions.

  .Ce que j’ai apprécié particulièrement c’est l’univers historique de sorcières qu’a su créer l’auteure. Son univers est bien pensé avec des interdits, des règles. Une société où les « on dit » sont de mises, où les manières de penser sont très restrictives quant aux sorcières, les jugements sont parfois hâtifs, tout est basé sur l’apparence. Et dans cette société tout le monde épie tout le monde et on ne sait pas si tel personnage est du côté des sœurs ou pas… J’ai tout le temps été sur mes gardes et j’aime quand une lecture me prend et me rend dingue.

  .Certes, Cate et ses tourments psychologiques prennent une place importante dans le roman. Mais ils sont entrecoupés par l’intrigue qui est parfaitement bien mise en place par l’auteure. L’arrivée d’une lettre dans la demeure Cahill va bouleverser le quotidien de Cate. Et à partir de là, les questions vont fuser… Pourquoi les sœurs, pourquoi cet avertissement, qu’est ce que la mère de Cate lui a caché, le but de la prophétie, quels choix va-t-elle faire pour protéger ses sœurs ? Au fur et à mesure qu’on avance, Cate va évoluer que ce soit sentimentalement (auprès de Paul ou de…) ou dans sa condition de sorcière. Et j’ai apprécié son évolution.

  .Alors oui c’est un 1er tome et peut être qu’avant de commencer le roman je m’attendais à plus de magie, à plus de sorts et à plus d’exploit dans les pouvoirs. Mais au vue du contexte du roman on comprend parfaitement le pourquoi du comment. Mais je dois dire que Sœurs Sorcières est une de ces lectures où vous vous dites « Oui j’aurai aimé que telle ou telle choses soient plus développées, mais j’aime tellement ma lecture que ça ne me dérange pas ». Je suis donc passé au dessus des petits points négatifs du roman. En apprendre plus sur le passé des Sorcières m’a plu.

  .Pour finir, la plume de Jessica Spotswood est vraiment superbe. Son roman se lit super bien avec fluidité et finesse. Elle emploie des mots simples et des phrases qui vous percutent. Les sentiments sont bien exploités, de telle sorte que quand Cate doute, on doute, quand elle est heureuse on est heureux. Tout est très bien expliqué dans son univers, personne n’est laissé sur la touche. Ce roman monte crescendo et ce que j’ai adoré c’est qu’elle m’a surpris plus d’une fois par les révélations et les retournements de situation. Trois ou quatre fois je me suis dit « oh non, ce n’est pas possible ! ». La fin m’a laissé vraiment sur les fesses, je ne m’attendais pas à ce choix. Mais je sens que l’auteure en a encore sous le coude, pour nous surprendre et, les sœurs devraient être dans le tome 2 des personnages encore plus intéressants. En bref, un tome 1 avec lequel j’ai passé un excellent moment, des personnages attachants, un univers que j’ai beaucoup apprécié et une fin qui promet pour la suite.

.Ma note : 8/10 sur Livraddict.