vendredi 16 août 2013

*Vidéo* : C'est l'été, que lisez-vous ? #4

Bonjour à tous !

Voilà enfin un nouvel épisode du "C'est l'été, que lisez-vous ?" pour faire le point sur mes lectures :) Trois bonnes lectures dont un coup de coeur pour Animale !! En espérant que la vidéo vous plaira...

Enjoy <3

Mes lectures passées :
    

Mes lectures en cours :
  

Mes lectures futures :
  

lundi 12 août 2013

Chronique : Avant D'aller Dormir de S.J. Watson


Avant D’aller Dormir de S.J. Watson. (Genre : Thriller).

Editions : Pocket
Prix : 7,60€
Année de parution française : 2013
Année de parution originale : 2011
Titre version originale : Before I go to sleep.

  .Résumé (SPOILER SUR L’HISTOIRE !) : A la suite d’un accident survenir une vingtaine d’années plus tôt, Christine est affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire avec la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. Tous les traitements ayant jusque-là échoué, son nouveau médecin lui conseille de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle est en train de basculer. Très vite elle va devoir remettre en questions ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.


  .Ce livre m’avait attiré par sa magnifique couverture. Une photo en noir et blanc, simple et efficace… c’est tout ce que j’apprécie. Et en lisant le résumé, je dois dire que j’ai été emballé et intrigué par cette histoire. En plus sous la forme d’un thriller, ça promettait d’être quelque chose de prenant ! Et j’ai passé un excellent moment avec ce livre, qui m’a torturé l’esprit, jusqu’à ce que je possède le mot de la fin.

  .On va suivre l’histoire du point de vue de Christine, le personnage principal féminin. Et c’est à travers ses yeux, qu’on va découvrir son environnement, ses proches, son traumatisme et ses questions incessantes. Dès le 1er chapitre, on se rend compte à quel point son amnésie est troublante et terrifiante. Christine est une personne à laquelle je me suis attaché, et avec laquelle mon empathie a été très forte. On découvre comme elle, sa maison, sa chambre, son reflet dans le miroir, son mari (Ben) et tout son quotidien. Sa vie est défaite et on ne peut que croire comme elle, tout ce qu’on lui raconte. On est naïf comme elle, on est heureux comme elle et on doute comme elle. Jusqu’au moment où un évènement va tout faire basculer à la fin de la 1ère partie…

  .Je pense que le gros point fort de cette histoire ce sont les personnages. Ils sont très travaillés, avec des caractères différents, tous apportent quelque chose au récit de Christine et on sent que l’auteure sait où elle va avec eux. Il n’y en n’a pas beaucoup et je trouve que c’est bien choisit parce qu’on est concentré sur trois personnages importants. Et de ce fait les soupçons les concernant vont grandir, grandir, puis vont se tasser selon ce qu’il se passe et vont de nouveau refaire surface. Même si j’avais des soupçons concernant un personnage, je ne pensais pas que l’auteure m’aurait surpris avec LA révélation. Je m’imaginais beaucoup de choses mais pas cela.

  .L’autre point fort de ce roman, c’est bien entendu la surprise et la découverte. L’auteure nous berne, nous laisse croire ce qu’on pense être la vérité. Puis Christine découvre autre chose de son passé. Et tout est remis en question. C’est fou le nombre de fois où j’ai pu être déstabilisé face aux souvenirs qui lui revenaient et qui m’ont fait changer d’avis. Petit à petit son évolution fait qu’on en veut toujours plus, notre curiosité est toujours mise à l’épreuve et de ce fait, on tourne les pages irrémédiablement. Ce roman est un page-turner à coup sur. C’est à cause des questions qu’on se pose, que le roman nous happe et nous absorbe de notre propre réalité.

  .La 2ème partie, est beaucoup plus rythmé que la 1ère, parce qu’on va avoir un nombre incalculable de révélations de la part de l’auteure. Révélations essentielles au récit, qui le font avancer et qui nous permettent de suivre l’évolution de Christine. La 3ème partie, est celle qu’on attend avec le plus d’impatience. Où LA révélation va être mise en avant et où on va enfin comprendre le pourquoi du comment. Et j’ai été véritablement surpris par ce que m’a mijoté S.J. Watson. Quand j’ai enfin su, j’ai eu des frissons et j’ai dit tout haut : « Non ce n’est pas possible ! » Et bien pourtant si, l’auteure l’a fait et avec tous les scénarios que je m’étais imaginé, celui-là je ne l’ai pas vu venir. Alors chapeau à l’auteure.

 .Pour finir, le style d’écriture de S.J.Watson, est fluide. On sent une plume recherché pour que les sentiments nous transpercent et nous percutent. Et ça marche. C’est un récit surtout axé sur la psychologie de Christine, sur ses doutes, ses peurs et ses envies. Et c’est comme cela qu’on peut voir son évolution tout au long du roman. On en apprend plus sur elle et on s’attache d’autant plus à elle. On ne veut que le bonheur pour elle, qu’elle recherchera inlassablement tout au long de son histoire. Le petit point négatif, c’est que l’attraction n’a pas été aussi forte qu’un bon thriller psychologique avec une enquête, un meurtre etc. Ici, on commence en douceur et on fini au sommet. Si vous aimez les thrillers, vous triturez les méninges et que les personnages sont essentiels pour vous, cette histoire ne pourra que vous plaire.

.Ma note : 8/10 sur Livraddict.