samedi 14 septembre 2013

Chronique : Une planète dans la tête de Sally Gardner


Une planète dans la tête de Sally Gardner. (Genre : Science-fiction, Uchronie).

Editions : Gallimard Jeunesse
Prix : 14,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2013 (Sortie le 26 septembre)
Année de parution originale : 2011
Titre version originale : Maggot Moon.

  .Résumé : Depuis que ses parents ont dû fuir la répression d’un gouvernement brutal, Standish vit avec son grand-père dans la « zone 7 », celle des impurs, privés de tout, surveillés en permanence… Dyslexique, il subit à l’école brimades et humiliations jusqu’au jour où il se lit d’amitié avec son nouveau voisin, Hector. Ensemble, ils rêvent de s’évader sur Juniper, la planète qu’ils ont inventée. Mais Hector et ses parents disparaissent sans laisser de trace… Ont-ils été supprimés ?


  .Je tiens à remercier dans un premier temps, les éditions Gallimard Jeunesse de m’accorder leur confiance. Ils m’offrent une opportunité vraiment enrichissante, de pouvoir découvrir des histoires et des auteurs en avant première. En ce qui concerne ce bouquin, le communiqué de presse affirmait un roman coup de poing ainsi qu’une plume étrange et poétique. Je m’attendais vraiment à prendre une claque concernant ce récit. Mais j’ai été franchement déçu…

  .Alors certes, on sent que par la plume particulière de Sally Gardner, on va être plongé au cœur d’un récit inédit et prenant. L’histoire avait tout un potentiel qui aurait pu être poussé à son maximum, jusque dans le vice. Mais cela n’a pas été exploité par l’auteure et je le regrette sincèrement. Dès le début on se pose des questions sur notre personnage principal, sur l’univers, sur la zone 7, sur les coutumes de ce pays différent et sur la relation entre Hector et Standish. L’auteur touche un peu à tout ça, sans vraiment aller dans le fond et sans exploiter à 100% tous les filons nécessaires. De manière à ce que son récit soit palpitant, exaltant et prenant.

  .Standish est un personnage qui est sympa à suivre mais je ne me suis pas attaché à lui. Certes, il est dyslexique, il a un œil marron et l’autre bleu, ne sait ni lire, ni écrire mais il m’a manqué ce petit quelque chose. La petite touche qui me fait souvent dire, « ce personnage est touchant ». Standish est certes en marge dans cette société, en difficulté mais je me suis senti extérieur à lui. Je pense que c’est le seul personnage qui est à peu près bien exploité par l’auteure. Hector, Papou, la famille Lush, Mlle Philips et même les quelques personnages liés au totalitarisme sont des personnages qu’on suit, mais on ne connait rien d’eux. J’ai trouvé cela fort dommage qu’il n’y ait pas une recherche profonde pour qu’on se sente vraiment pris et qu’on s’identifie.

 .En ce qui concerne l’univers totalitariste de cette uchronie, (réécriture de l’histoire à partir de la modification d’un évènement du passé), je l’ai trouvé en surface. L’auteure ne nous donne pas les éléments essentiels, pour qu’on comprenne ce qu’il se passe dans son récit. On ne connait pas l’histoire ce de pays, son passé, ce qui est en train d’arriver et le possible futur que voudrait la Patrie. Personnellement, n’ayant pas toutes les clefs, je me suis senti perdu. Je ne voyais pas du tout où l’auteure voulait nous amener et la tournure que l’histoire pouvait prendre. Alors certes quelques références sont là : la 2nde Guerre Mondiale, des allusions à l’Allemagne et à la période hitlérienne mais rien de bien précis.

  .Ce que j’ai apprécié par contre, c’est le côté décalé de la plume de l’auteure. Elle peut partir dans des extravagances folles, tout comme être sérieuse dans son récit. Sa plume est vraiment intéressante, étrange et poétique. Elle ne mâche pas ses mots et va droit au but. Les chapitres sont extrêmement courts, pas plus de trois pages et au minimum un recto. Ce qui fait qu’on tourne les pages à une allure folle et cela amène au récit un certain rythme, qui n’est pas forcément présent dans l’histoire elle-même.

  .Pour finir, je pense que l’auteure, au-delà  de cette histoire veut nous apporter des messages que j’ai très bien perçu. Croire en ses rêves, aller au bout de ses envies, croire que même si on est différent des autres, on peut accomplir de grandes choses. Ce sont vraiment des messages forts qu’on pourrait encore appliquer dans notre société actuelle. En ce qui concerne la fin, elle ne m’a pas plu parce que je me suis dit « tout ça pour en arriver là ! » Je pense que je retenterai un livre de cette auteure, parce que sa plume est vraiment extra. Mais malheureusement, ce livre ne m’a pas convaincu et j’en suis désolé. Mais ce n’est que mon avis personnel !!

.Ma note : 6/10 sur Livraddict.

Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour ce partenariat !


vendredi 13 septembre 2013

*Vidéo* : Mon Carnet Livresque #1


Bonjour tout le monde,

Un nouveau rendez-vous sur la chaîne YouTube, le "Carnet Livresque" pour faire le point sur mes lectures sans prise de tête sur la publication de la vidéo ! Pas de jour imposé, cela se fera en fonction de mon rythme de lecture. Quatre livres aujourd'hui à vous présenter pour les lectures passées :D
Dites-moi si ce nouveau concept vous plait ?!

Enjoy <3

Mes lectures passées :
   

Ma lecture en cours :
Couverture VO !

Mes lectures futures :
 

mardi 10 septembre 2013

Concours : Gagnes un exemplaire d'Animale de Victor Dixen !


Du 11 septembre au 25 septembre, c'est avec un immense plaisir que j'organise ce concours en partenariat avec Victor Dixen et les éditions Gallimard Jeunesse pour vous faire tenter de gagner un exemplaire de "Animale - Tome 1 : La Malédiction de Boucle D'or". Merci à l'auteur, Victor Dixen de m'avoir permis de l'organiser.

Animale est un livre que j'ai eu la chance de lire en avant première. Pour ceux qui ne le connaissent pas, ce livre en quelques mots c'est : un univers original et prenant, des personnages intéressants et une histoire riche qui évolue au fil des parties qu'a pu créer l'auteur. Bref c'est une réécriture du conte de Boucle D'or qui m'a convaincu. Pour cause j'ai eu un réel coup de coeur pour ce tome 1 et il me tarde de retrouver Blonde pour connaître la suite de ses aventures.

Vous n'êtes pas encore tenté ? Voici ma chronique pour plus de détails : ICI.

Pour participer c'est simple :
- Rendez-vous sur le site de l'auteur de Victor Dixen : ICI.
- Puis cherchez la serrure du secrétaire où Charles de Valrémy (personnage du roman) cadenasse ses secrets en fouillant de partout sur le blog. Cliquez dessus et vous découvrirez une citation que l'auteur a caché.
- Quand vous avez la citation, laissez moi un mail avec comme objet "Concours Animale" à l'adresse suivante : mathieu.mazza83@gmail.com (et pas autre part) en me donnant la citation pour que votre participation soit prise en compte. Et dites moi "Pourquoi voudriez vous lire le tome 1 d'Animale ?" (Un minimum de politesse est requise).
- Donnez moi aussi le nom ou pseudo sous lequel vous voulez que je vous cite, si vous êtes le gagnant.
- Je demanderai l'adresse du gagnant une fois qu'il sera tiré au sort pour les envoyer à la maison d'édition.
- La maison d'édition Gallimard Jeunesse et moi-même ne sommes pas responsable de la perte du colis !!

J'espère que ce concours vous plaira ! N'hésitez pas à le partager si vous le souhaitez. Que la chance soit avec vous. J'espère que le gagnant aimera autant que moi ce roman prenant :D

Enjoy <3

Chronique : La Femme Sans Peur - Volume 1 de Jean-Philippe Touzeau


La Femme Sans Peur – Volume 1 de Jean-Philippe Touzeau. (Genre : Policier, Psychologie).

Editions : 88SEEDS
Prix : 5,61€
Année de parution originale : 2012

  .Résumé : Imaginez une seconde que l’on vous propose de prendre une pilule et que cette pilule vous permette d’effacer, pendant 24 heures, toutes vos peurs et vos doutes. L’accepteriez-vous ? Une petite pilule blanche en échange d’une confiance en vous inébranlable, comme vous n’en avez jamais fait l’expérience. La prendriez-vous vraiment ? Et si, en plus, la personne qui vous l’offrait était un chercheur réputé, travaillant pour l’un des plus grands laboratoires pharmaceutiques au monde ?


  .C’est un livre dont j’ai entendu parler récemment, sur certaines chaînes YouTube et sur Facebook. Le visuel de la couverture m’avait tapé dans l’œil, et comme les avis étaient positifs je l’avais ajouté dans ma wish-list. Par un heureux hasard, c’est l’auteur qui m’a contacté pour que je puisse découvrir son ouvrage, et je le remercie encore sincèrement ! Couverture magnifique, résumé intrigant, autant dire que j’étais fort tenté… J’ai passé un très bon moment avec ce livre même s’il y a quelques bémols.

  .Ce que j’ai fortement apprécié c’est qu’on rentre directement dans le vif du sujet. Ce qu’on nous résume dans le synopsis (que j’ai raccourci volontairement), Trinity va devoir y faire face très vite. Et très rapidement aussi, on doit faire face avec elle à ses doutes et à ses choix par rapport à la pilule blanche et à ses effets. Comment aurait-on réagi à sa place si un chercheur nous avait proposé ce genre de chose ?

  .Trinity est un personnage auquel on s’attache. L’auteur nous livre un pan de son histoire, de son enfance, de son parcours et on ne peut pas rester insensible. On s’identifie facilement à elle parce que c’est un personnage de fiction, qui pourrait nous ressembler dans la vraie vie. Timide, angoissée et peut être un peu introverti, sont les adjectifs qui la caractérisent. Bien qu’elle soit aussi belle, gentille, généreuse et talentueuse. Cette rencontre avec le chercheur va alors bouleverser sa vie…

  .C’est un récit très rythmé où Trinity va apprendre sur elle-même et sur sa volonté. Les chapitres sont très courts, ce qui nous incite toujours plus à tourner les pages. L’auteur ne nous laisse pas respirer une seule seconde. Les personnages bougent souvent et se posent beaucoup de questions notamment le petit Speedy. Ce dernier est un personnage à part entière du roman, et j’ai apprécié découvrir un petit peu plus son univers bien particulier. On voit que l’auteur a su faire des recherches pour nous les enseigner.

  .L’évolution de Trinity est remarquable dans le roman. Et elle se livre à nous, avec ses émotions et ses ressentis. Le personnage de Christina est vraiment très intéressant, même s’il pouvait être plus travaillé. Elle va jouer un rôle majeur dans l’histoire de notre protagoniste. Ce qui est positif, c’est qu’au fil de l’évolution de l’histoire, on se pose des questions sur tel ou tel personnage. Et les révélations même si elles ne m’ont pas surprise, parce que les indices sont trop gros, m’ont fait ressentir une vague de tension. Parce que, ce que j’avais pensé, je ne voulais pas que cela se réalise.

  .Ce qui m’a perturbé dans ma lecture c’est que l’auteur commence le récit à la 1ère personne et dès le chapitre 4, il nous parle à la 3ème personne. Je ne sais pas si cela est fait exprès, mais le changement de point de vue m’a troublé. Je reconnais qu’il apporte un plus à l’histoire parce que le narrateur omniscient voit tout et sait tout. Mais peut être que rester à la 1ère personne, aurait aidé encore plus à marquer le trouble dans les sentiments de Trinity. L’autre petit reproche c’est que je ne voyais pas où l’auteur voulait nous amener. Je percevais ce qui pouvait clocher, mais je n’arrivais pas à savoir quel était le fil conducteur de tout ça.

  .L’écriture de l’auteur est vraiment concise et précise. Son roman se lit de manière fluide et sans contrainte, et c’est ce qui joue vraiment dans l’histoire. Ce volume 1 est vraiment un volume d’introduction, le temps de poser les bases, de les solidifier et de faire avancer un peu l’histoire. Même si le dernier quart du roman se ralentie un peu, la fin rattrape vraiment cette baisse de régime ! Une fin qui fait réfléchir et on se pose une multitude de questions, je vous l’assure. Même si ce n’est pas un livre qui nous retourne le cerveau, comme je pensais qu’il allait l’être, j’ai passé un super moment. J’ai vraiment hâte de retrouver Trinity, Speedy et Christina pour lever le voile sur le mystère de cette pilule blanche !

.Ma note : 7,5/10 sur Livraddict.

Merci à l’auteur Jean-Philippe Touzeau pour ce partenariat !

lundi 9 septembre 2013

*Vidéo* : TAG : Infinite Author Challenge


Bonjour tout le monde,

Aujourd'hui une petite vidéo TAG. Le but du jeu est de citer le maximum d'auteurs en 1 minute top chrono ! Un TAG très amusant même s'il est un peu stressant ^^ Le plus rageant c'est que les auteurs viennent à l'esprit une fois le chronomètre fini :/
En espérant que la vidéo vous plaira ! Si vous souhaitez le reprendre n'hésitez pas. Je vous demanderai juste de citer la chaîne anglaise qui a créé ce TAG ainsi que ma chaîne pour la reprise du TAG en français.

Enjoy <3

Chronique : Waynest - Tome 3 : Trompée de Jess Haines


Waynest – Tome 3 : Trompée de Jess Haines. (Genre : Bit-lit).

Editions : Milady
Prix : 7,60€
Année de parution française : 2013
Année de parution originale : 2011
Titre version originale : H&W Investigations, Book 3 : Deceived by the Others.

  .Résumé : La relation de Shiarra et de Chaz, un loup-garou, n’a rien d’ordinaire. Pourtant, Shiarra est prête à s’engager sérieusement. Elle accepte, d’ailleurs, de partir avec lui en week-end afin de rencontrer sa meute. Mais peu après leur arrivée, des lettres leur ordonnant de partir apparaissent et leur bungalow est saccagé. Shiarra commence alors à enquêter pour savoir s’il s’agit juste de jeunes loups-garous qui s’amusent ou bien de quelque chose de plus sinistre… Mais le vrai danger est bien plus proche qu’elle ne l’imagine.


  .Comment passer à côté de cette sortie. J’avais beaucoup aimé les tomes précédents. Cette série est originale par son univers et elle possède des personnages hauts en couleur. En plus des couvertures magnifiques, encore meilleure qu’en version originale selon moi. Cette couverture du tome 3 est juste superbe ! Un contenu qui vaut le coup en plus d’un visuel attirant, cette série a tout pour plaire. Mais ce tome 3 m’a un petit peu déçu par rapport aux autres… voyons donc ce qu’il en est.

  .Comme d’habitude, l’auteure nous plonge directement au cœur de son histoire. Elle nous rappelle aussi les petits points essentiels des tomes précédents qu’on aurait pu oublier. Et j’apprécie beaucoup cela, parce que quelques prénoms peuvent passer à la trappe. C’est un point positif non négligeable au fil de l’histoire.

  .On retrouve donc Shiarra, toujours égale à elle-même. Avec un tempérament du tonnerre et un caractère fort. Et c’est pour ça que j’aime autant ce personnage. Elle ne se laisse pas faire par les êtres surnaturels qui peuvent l’entourer malgré qu’elle soit une humaine. Ténacité et courage sont des qualités qui la caractérisent à coup sur. Ensuite il y a d’autres personnages, comme Chaz ou Alec Royce. Alec est peu présent dans ce tome comparé à Chaz. Et je le regrette fortement parce que Chaz n’est pas vraiment un personnage que j’apprécie. Mon ressenti s’est totalement vérifié avec ce tome.

  .Ce qui m’a gêné avec ce tome 3, c’est que les vampires et les mages sont peu présents (voir absents). Le côté magique des Mages apportait une originalité qui faisait que la série se détachait par rapport aux autres. Mais comme ils sont absents dans cette histoire, je suis déçu de ne pas les avoir retrouvés. Pour les vampires, on les retrouve à la fin, mais c’est aussi trop peu à mon goût. Tout le long du livre je me suis demandé quand les deux genres d’êtres surnaturels allaient arriver. Le mélange des loups-garous, vampires et mages rendait la série super originale et c’est ce qui faisait qu’elle se détachait des autres séries bit-lit.

  .Après il n’empêche pas que l’histoire est toujours superbement bien rythmée. Il y a beaucoup de péripéties et de révélations qui sont faites concernant les personnages. Tout comme l’action qui s’en dégage, nos personnages ne cessent de bouger, surtout Shiarra lorsque cela la concerne. Dans ce récit j’ai ressenti une certaine tension autour du danger qui plane sur Shiarra et Chaz. L’auteur arrive parfaitement à nous faire ressentir les émotions par son écriture.

 .Pour finir, l’histoire se lit toujours aussi vite. Je n’ai pas vu les heures passées tellement l’histoire est prenante. Surtout le dernier quart où les révélations fusent ! La plume de Jess Haines est toujours fluide et sans problème. Elle alterne les passages de dialogue et les passages plus descriptifs (voir psychologique concernant Shiarra) avec beaucoup de subtilité. Ce qui fait qu’on ne s’ennui jamais. Malgré le fait d’avoir passé un bon moment, ce tome là est assurément un tome de transition pour la suite. C’est une histoire à part entière qui est décrite, pour que le tome prochain soit plus explosif que jamais. Et la fin laisse justement entrevoir une suite qui promet d’être superbe. J’ai hâte d’être en novembre pour retrouver Shiarra et les Autres… Je vous conseille fortement cette série originale si vous êtes fan de bit-lit.

.Ma note : 7,5/10 sur Livraddict.