samedi 26 octobre 2013

Salon du Livre et de la Presse Jeunesse à Montreuil !


  Avec l’arrivée du Salon du Livre et de la presse jeunesse de Montreuil qui se déroulera du 27 novembre au 2 décembre, j’avais envie de faire le point avec vous. Le thème du salon en 2013 sera celui des Héros et des Héroïnes. De quoi s’en mettre plein la vue, enfin personnellement j’adore ce thème.
  Je voulais aussi faire une petite liste récapitulative des différents auteurs des maisons d’éditions qui seront présents au salon. Ainsi que le jour et l’heure de leur passage. En espérant que l’initiative vous plaira et que vous vous y retrouverez. C’est aussi l’occasion pour vous de vous tenir au courant.
  Toutes les infos ne sont pas encore communiquées, mais elles seront ajoutées au fur et à mesure Pour plus de détails allez sur le site du salon : ICI ;) Bonne découverte...

Enjoy <3


Editions Albin Michel (Stand C19) :
*Benjamin Lacombe : Blanche-Neige, L’herbier des fées, Ondine… (à 18h le vendredi et à 16h le dimanche)
*Johan Harstad : 172 heures sur la lune (à 14h le samedi)
*Rinsai Rossetti : L'envol (à 10h le dimanche)

Editions Bragelonne (Stand D44) :
*Samantha Bailly : Oraisons, Ce qui nous lie (à 17h le vendredi, à 14h le samedi et à 16h le dimanche)
*Pierre Pevel : Les Lames du Cardinal, Haut Royaume
*Antoine Rouaud : La Voie de la Colère
*Magali Segura : Leïlan, Eternité

Editions Casterman (Stand H14) :
*Marilou Aznar : Lune Mauve (à 16h le samedi)

Editions Flammarion (Stand H10) :
*Fabrice Colin (à 11h le samedi et à 14h le lundi)
*Anne-Sophie Silvestre (à 11h le samedi)
*Hubert Ben Kemoun (à 14h le samedi et à 14h le lundi)
*Nadine Brun-Cosme (à 14h le samedi)
*Anne-Marie Desplat-Duc (à 14h le samedi)

Editions Gallimard Jeunesse (Stand C15) :
*Christelle Dabos : La Passe-Miroir (à 14h le samedi et le dimanche)
*Aurélie Gerlach : Lola Frizmuth

Editions Hachette Romans (Stand C27) :
*Pauline Alphen : Les Eveilleurs (à 18h le vendredi, à 12h et 14h30 le samedi, à 16h le dimanche et à 14h le lundi)
*Luc Blanvillain : Dans le cœur d’Alice (à 14h le samedi et à 11h le dimanche)
*Christine Fléret-Fleury : La Trace (à 13h30, le dimanche)
*Jean-Luc Marcastel : Le Dernier Hiver et Un Monde pour Clara (à 18h le vendredi, à 16h30 le samedi, à 11h le dimanche et à 14h le lundi)
*Bertrand Puard : Les Effacés (à 16h le dimanche)
*Caroline Vermalle : Sixtine (à 18h le vendredi, à 10h le samedi et à 13h30 le dimanche)

Editions du Masque - Collection MSK (Stand D39) :
*Robison Wells : Les Variants (à 15h le samedi et le dimanche)

Editions Michel Lafon (Stand D38) :
*Sophie Audouin-Mamikonian : Indiana Teller (à 13h le dimanche)
*Maxence Fermine : Malo aux Royaumes des Ombres (à 11h le samedi)
*Alyson Noël : Les Chasseurs d’Âmes (à 15h le mercredi et à 14h le samedi)
*Morgan Rhodes : Le Dernier Royaume
*Anne Robillard : A.N.G.E., Les Héritiers d'Enkidiev... (à 17h le vendredi et à 15h le dimanche)

Editions Milady :
*Michelle Rowen : Belladone et Sarah Dearly

Editions Milan - Collection Macadam (Stand C23) :
*Amy Plum : Saga Revenants (à 16h le vendredi)
*Fanny Abadie : J'ai pas choisie (à 16h30 le samedi)

Editions Nathan (Stand B19 niveau 1) :
*Cathy Cassidy : Les Filles au Chocolat (à 11h30 et 16 le samedi et à 11h30 le dimanche)
*Arthur Tenor : L'apprentie Alchimiste (à 10h le dimanche)
*Vincent Villeminot : Instinct et Réseau(x) (à 16h le samedi)

Editions Pocket Jeunesse (Stand E40) :
*Christophe Galfard : Le Prince des Nuages (à 16h le vendredi, à 11h le samedi et à 16h le dimanche)
*Anne-Marie Pol : Danse ! (à 11h le samedi)
*Anne Plichota & Cendrine Wolf : Oksa Pollock (à 16h le samedi)
*Licia Troisi : Chroniques du Monde Emergé, La Fille Dragon (à 14h30 le vendredi)

Editions Robert Laffont - Collection R (Stand D47) :
*Kiera Cass : La Sélection (à 11h30 et 14h le samedi et à 12h30 et 14h le dimanche)
*Cat Clarke : Confusion, Cruelles et Revanche (à 10h et 14h le samedi et à 16h30 le dimanche)
*CJ Daugherty : Night School (à 12h30 et 16h30 le samedi et à 11h30 et 14h le dimanche)
*Carina Rozenfeld : Phaenix (à 16h30 le samedi et à 16h30 le dimanche)

Editions Rageot (Stand F17) :
*Samantha Bailly : A Pile ou Face (à 18h30 le vendredi)
*Anne Fakhouri : Hantés (à 18h30 le vendredi)

Editions Scrineo Jeunesse (Stand D41) :
*Pauline Bock : Les Lumières de Haven (à 16h le vendredi et à 16h le samedi)
*Gabriel Katz : Le Puits des Mémoires (à 14h le samedi)
*Joslan F. Keller : Via Temporis (à 18h le samedi)
*Aurélie Laloum : Via Temporis (à 14h le vendredi et à 18h le samedi)
*Marie Pavlenko : Le Livre de Saskia (à 14h le samedi)
*Olivier Peru & Patrick Mc Spare : Les Hauts-Conteurs (à 18h le vendredi)
*Matthias Rouage : Zoanthropes (à 14h et 18h le dimanche)
*Emma Sha : Pierre Obscure (à 16h le samedi)
*Arthur Ténor : Roman d'horreur (à 14h le dimanche et à 14h le lundi)

Editions Syros (Stand E30) :
*Carina Rozenfeld : Les Sentinelles du Futur (à 14h30 le samedi et à 14h le dimanche)

XO Editions (Stand J16) :
*Sophie Audouin-Mamikonian : Tara Duncan (à 14h le samedi)
*Anne Plichota : Oksa Pollock (à 14h le samedi)
*Cendrine Wolf : Oksa Pollock et Susan Hopper (à 14h le samedi)

mercredi 23 octobre 2013

Chronique : Le Dernier Royaume - Acte 1 : Les Cendres d'Auranos de Morgan Rhodes


Le Dernier Royaume – Acte 1 : Les Cendres d’Auranos de Morgan Rhodes. (Genre : Jeunesse, Fantasy).

Editions : Michel Lafon
Prix : 15,95€ (Partenariat)
Année de parution française : 2013
Année de parution originale : 2012
Titre version originale : Falling Kingdoms, Book 1.

  .Résumé : Après des siècles de paix, une rumeur de guerre se propage dans les trois royaumes d’Auranos, de Paelsia et de Limeros. Au centre de ce conflit naissant, une funeste prophétie : une magie perdue, sur le point de ressurgir. Pour la maîtriser, tous les coups sont permis et seuls les plus forts, ou les plus rusés, s’en sortiront.


  .Je tiens à remercier Livraddict et les éditions Michel Lafon de m’avoir permis de lire ce livre. Livre qui me faisait envie avant sa sortie, par sa couverture, son résumé. Une couverture magnifique, énigmatique, mystérieuse et qui dégage quelque chose de fort. Un résumé avec une magie sur le point de ressurgir… c’est bon j’étais emballé et plus que tenté ! Je ne suis pas adepte de fantasy, mais quand l’univers n’est pas compliqué, j’aime me plonger dans ce genre particulier. Autant dire que, j’ai passé un excellent moment avec cette lecture. Même si pour moi il y a quelques bémols.

  .Morgan Rhodes donne le ton dès son prologue. On fait la rencontre de deux sœurs sorcières, seize ans avant l’intrigue principale, qui vont enlever un bébé. Ce bébé est, selon le message des étoiles, l’enfant qui permettra à la magie de renaitre, de s’épanouir à nouveau. Enfant dont la destinée est grande tout comme ses futurs talents. Le chapitre 1 est aussi révélateur de l’action et des combats à venir dans le roman. Et c’est à cause d’un évènement déclencheur dans ce chapitre que l’histoire va avancer.

 .On va faire la connaissance de quatre personnages principaux, bien qu’il y ait une multitude de personnages. D’ailleurs, la liste de ces derniers, avec les différents Royaumes m’a beaucoup aidé quand je me demandais qui était qui. Mais au bout d’une cinquantaine de pages, les personnages sont bien ancrés. On va donc trouver Cléo, princesse d’Auranos ; Jonas, un viticulteur de Paelsia ; Lucia et Magnus frère et sœur ainsi que princesse et prince de Limeros. Là où l’auteur a parfaitement bien joué le jeu, c’est qu’il est impossible de détester un de ces quatre personnages. On s’y attache même si on ne le fait pas au même moment. Bien sur au début on essai de «choisir notre camp », et cela est tout à fait possible. Mais au fil du livre on découvre les personnages sous un autre angle, grâce à leur évolution psychologique. Morgan Rhodes a parfaitement bien travaillé ses personnages. Aucun ne se ressemble, chacun ayant un caractère différent, et autant dire que tous ont du caractère… ce qui rend le tout électrique.

  .Ce qui est intéressant c’est le point de vue à la 3ème personne qui donne vraiment une richesse dans les informations et dans les ressenties des personnages. Parce que les personnages secondaires sont ici aussi importants que ceux principaux. Et connaitre leur point de vue, est un élément fort dans le roman. La multitude de personnages peut aussi desservir l’histoire. Par moment, j’ai trouvé que ça n’avançait pas des masses et qu’il y avait quelques longueurs dans la narration. Qu’on ressassait les mêmes choses et j’avais envie de bouger les personnages ! Cet effet vient surement du fait qu’on passe d’un Royaume à l’autre et on attend le moment où tout va s’accélérer.

  .L’univers créé par Morgan Rhodes m’a conquis et m’a fasciné. Quand on en sait plus sur les tenants et les aboutissants de la prophétie, j’ai été subjugué par l’imagination et la solidité de l’histoire racontée. Dans cet univers tout m’a plu, au point que j’en espérais encore plus au niveau magie. Mais je suis trop exigeant. Un tome 1 ancre les bases, et l’auteure le fait divinement bien. On sait les relations entre les personnages, on connait leur destinée, leurs rôles dans le royaume et l’univers est bien mis en place.

  .La plume de Morgan Rhodes est très descriptive et imaginative en ce sens qu’elle décrit les lieux, les personnages dans le détail, pour immerger le lecteur dans son monde. Le récit est aussi très rythmé, notamment par les changements de points de vue, mais aussi par le fait que les personnages soient toujours en mouvement. Ils voyagent, ils se battent, ils se disputent, ils s’aiment, se détestent… La fin m’a plu, dans le sens où elle laisse présager une suite avec encore plus de magie, plus de combats, plus de conflits, plus de déchirements et plus de révoltes (du moins je l’espère). Je dois aussi dire que l’auteure n’y va pas de main morte, elle décrit des actes sanglants et barbares, qu’on s’imagine très bien avec son style de narration.

  .Je vous recommande ce 1er tome, qui installe des bases solides pour la suite. Qui met en place un univers riche et prometteur, ainsi que des personnages auxquels on s’attache. Il y a un personnage à la fin qui meure et jusqu’à la fin j’ai espéré, mais en vain… Toute cette ribambelle de personnages rend l’histoire intéressante. Et même si j’avais deviné certains éléments, certains m’ont totalement surpris. Morgan Rhodes fait son entrée dans la fantasy jeunesse d’un coup presque fatal.

.Ma note : 8/10 sur Livraddict.

Merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat !

dimanche 20 octobre 2013

*Vidéo* : Mon Carnet Livresque #4


Bonjour à tous,

Une petite vidéo pour faire le point sur mes lectures pendant cette semaine et demi écoulée ! Deux coups de coeur et une lecture assez bonne dans l'ensemble :) Autant dire que j'ai eu de la chance !! En espérant que la vidéo vous plaira comme toujours ;D

Enjoy <3

Mes lectures passées :
    

Ma lecture en cours :

Mes lectures futures :
  

Chronique : Insaisissable - Tome 1.5 : Ne Me Résiste Pas de Tahereh Mafi


Insaisissable – Tome 1.5 : Ne me résiste pas de Tahereh Mafi. (Genre : Fantastique, Jeunesse).

Editions : Michel Lafon
Prix : 7,95€
Année de parution française : 2013
Année de parution originale : 2012
Titre version originale : Shatter Me, Book 1.5 : Destroy Me.

  .Résumé : Je suis tombé amoureux d’elle. Ça fait tellement mal. De toute ma vie je n’ai jamais ressenti ça. J’ai éprouvé la honte et la lâcheté, la faiblesse et la force. J’ai connu la terreur et l’indifférence, la haine de soi et le dégoût de tout. Et pourtant je n’ai jamais connu un sentiment aussi atroce, aussi paralysant. Et ça ne fait qu’empirer.


  .LIVRE COUP DE CŒUR ! Comment passer à côté de ce hors série, moi qui avait eu des coups de cœur pour les deux premiers tomes ? Je me devais de l’acheter pour connaitre Warner plus en profondeur. Dans le tome 1, je ne l’avais pas aimé du tout, il était pour moi froid, distant, manipulateur et calculateur. Puis dans le tome 2, j’avais commencé à l’apprécier, parce qu’il s’ouvrait un peu plus à nous et à Juliette. Mais ce que je viens de lire dans ce tome 1.5 m’a scotché au point de faire de cette nouvelle de 123 pages un coup de cœur.

  .On retrouve ici Warner entre la fin du tome 1 et le milieu du tome 2. Autant dire que cette petite nouvelle, permet de nous immerger dans ce qui nous manquait de l’histoire de Juliette. Savoir ce qui se passait du côté obscure, ce que le Rétablissement prévoyait de faire pour la retrouver. Tout un pan de l’histoire que j’avais envie de découvrir et je n’ai pas été déçu. On découvre alors un Warner tourmenté, perdu et j’irai même jusqu’à dire aliéné par moment. C’est fou le nombre de questions qu’il se pose, le nombre de fois où il se remet en question, le nombre de fois où il s’est senti seul et le nombre de fois où il pense à Juliette.

  .On voit parfaitement que Tahereh Mafi a su travailler son personnage à la perfection. Avec minutie elle nous livre ses plus sombres secrets, ses envies les plus cachées, ses relations tumultueuses, ses goûts, sa maniaquerie et les répercussions de son passé si sombre. On apprend à connaitre Warner et on ne peut qu’apprécier ce personnage. On voit que derrière le masque qu’il se forge pour faire régner la terreur sur le Secteur 45, il y a un homme avec un cœur. Même si ce cœur est blessé, achevé, délaissé et meurtri…

  .Le personnage qu’on découvre également c’est le père de Warner. Oh mon dieu ! Le commandant suprême est un personnage vraiment odieux dans tout ce qu’il peut faire et penser. Je me suis demandé comment un être aussi odieux, pouvait être l’ascendant d’une personne aussi différente que lui. Il n’y a rien de comparable à Warner qui à côté, est une personne formidable. On voit que Tahereh Mafi a su aussi travailler ce personnage. Et une scène que Warner nous narre à propos de son père, m’a profondément choqué et bouleversé…

 .Ce que j’ai apprécié aussi, c’est que Juliette soit toujours présente malgré qu’elle ne soit pas là physiquement. Alors oui, elle hante les pensées de Warner, mais elle est aussi présente d’une autre façon… que je vous laisserai découvrir par vous-même. Enfin avec ce hors série, on se rend compte que Warner et Juliette sont des personnages qui se ressemblent sur plusieurs points. Les cartes abattues par l’auteure sont bien jouées et je lui tire mon chapeau.

  .Ce qui m’a d’autant plus bouleversé, c’est comme à son habitude, l’écriture de Tahereh Mafi. Une écriture qui vous donne mal au ventre et où les dialogues n’ont aucune importance. Pour moi, la narration se suffit amplement aux discours des personnages. Elle a une plume si poétique, si touchante, prenante, captivante. Elle s’insère au plus profond de ses personnages et nous les livre avec une facilité déconcertante. Sa plume est en fait une petite pépite que je ne cesserai jamais d’apprécier. Pourquoi ne pas mettre la note maximale pour un coup de cœur me direz-vous ? Parce que j’aurai aimé connaitre la vie du petit Warner, son enfance, son adolescence. La relation qu’il aurait pu avoir avec son père… sa mère. Que plus de choses nous soient livrées de lui concernant son passé. Et puis j’aurai aimé que ce hors série soit plus long tout simplement. Je vous recommande vivement ce hors série, qui vous fera changé d’avis sur ce personnage mystérieux et tourmenté qu’est Warner.

.Ma note : 8,5/10 sur Livraddict.