samedi 7 décembre 2013

*Vidéo* : In My Mailbox #12


Bonjour à tous,

Voilà enfin, me direz-vous, le In My Mailbox du mois de novembre ! Avec le salon du livre il était dur de tourner une vidéo ^^ Huit livres présents dans cette vidéo et tous sont super intéressant et tentant :D En espérant que la vidéo vous plaira !

Enjoy <3

Les livres achetés :
 

Les livres reçus lors du SWAP :
  

Les livres gagnés ou reçus :
  

mercredi 4 décembre 2013

Sorties littéraires du mois de décembre 2013


Pour le mois de décembre pas beaucoup de sorties de prévues... On retrouve les maisons d'éditions comme Milady, J'ai Lu et Panini :) Le mois de janvier sera plus prolifique !

Enjoy <3

J’ai Lu pour Elle :
[le 4]
Daniel MacKenzie, un sacré coquin de Jennifer Ashley & Allyson James
Les Sullivan – Tome 1 : La Passion dans tes Yeux de Bella Andre
Un Pâtissier à Croquer de Louisa Edwards
C’est toi que j’attendais de Kristan Higgins
Le Prince de Mayfair de Brenda Joyce
Brûlés par le désir de Johanna Lindsey
Les Chevaliers des Highlands – Tome 4 : La Vipère de Monica McCarty

Milady – Collection Bit-lit :
[le 6]
Queen Betsy – Tome 11 : Vampire et Désaxée de Mary Janice Davidson
Les Gardiens de L’éternité – Tome 10 : Santiago d’Alexandra Ivy
Psi-Changeling – Tome 8 : Lié par l’honneur de Nalini Singh
Anges Déchus – Tome 4 : Extase de J.R. Ward

Milady Romance :
[le 6]
Un Mariage Salvateur de Jo Beverley
Cher Mr Darcy d’Amanda Grange
80 Notes de Rouge de Vina Jackson
Noblesse Oblige – Livres 5 & 6 de Sally MacKenzie
Certaines l’aiment chaud de Teresa Medeiros
Douces Nuits de Faye Robertson & Ros Clarke

Panini Books – Collection Crimson :
[le 4]
Jessie Shimmer – Tome 3 : La Lame de la Sorcière de Lucy A. Snyder

Panini Books – Collection Eclipse :
[le 4]
Death Dealer – Tome 4 : Les Assassins de L’ombre de Franck Frazetta
Le Virus Morningstar - Tome 3 : Survivants de Z.A. Recht

Chronique : Quitter le monde de Douglas Kennedy


Quitter le monde de Douglas Kennedy. (Genre : Contemporain, Drame).

Editions : Pocket
Prix : 8,40€
Année de parution française : 2010
Année de parution originale : 2009
Titre version originale : Leaving the world.

  .Résumé : « Je ne me marierai jamais et je n’aurai jamais d’enfants. » Lorsqu’elle prononce cet arrêt, Jane a 13 ans. Le lendemain matin, son père fait ses valises. Hasard ? Coïncidence ? Toute sa vie, Jane s’en mordra les doigts. De Harvard à Boston, des belles lettres aux manipulations boursières, tout ce qu’elle touche se dérobe. Et lorsque, enfin, la vie lui fait un cadeau, c’est pour le lui reprendre aussitôt. Alors Jane n’a qu’une obsession : fuir, n’importe où, hors du monde.


  . « Quitter le monde » est un livre que je n’aurais jamais lu si Claudia de Lecture de livres n’en faisait pas l’éloge. Elle m’a tenté, j’ai acheté ce livre qui est resté quelques mois dans ma PAL… et j’ai fini par le sortir. Je ne regrette absolument pas mon achat et ma lecture. Même si la couverture n’est pas des plus belles, elle a ce quelque chose qui permet de titiller la curiosité. Mon 1er livre de Douglas Kennedy fût donc une belle découverte, même si ce n’est pas le coup de cœur tant espéré.

  .Autant vous dire que dès les premières pages, on se retrouve face au résumé. J’apprécie beaucoup cette particularité qui nous permet de passer vite sur l’élément déclencheur pour voir ce qu’il va en résulter par la suite. Ce livre n’est pas un livre d’actions, un livre fantastique, un livre où la romance fait toute la différence. Ce livre est porteur de messages forts, un message de vie, un message d’espoir, un message qui nous fait réfléchir sur notre propre existence. Un livre qui nous permet de nous remettre en question. Parce que l’auteur malmène assurément le personnage de Jane. Outre les difficultés qu’elle va rencontrer, elle continue d’espérer bien qu’elle ait voulu « quitter le monde » (titre bien mystérieux, n’est-ce pas ?)

  .Jane est un personnage que j’ai adoré suivre sur ces 700 pages que j’ai avalé. On voit toute son évolution au fil de l’histoire. On la connait intimement, psychologiquement. On connait tout d’elle et c’est un point fort pour ce livre. Jane est l’élément central du récit, celle qui nous délivre une force incommensurable malgré des personnages autour d’elles qui sont d’une noirceur exécrable. Jane doute, Jane culpabilise, Jane a peur mais Jane possède une force que peu de personnes pourraient avoir de nos jours. Douglas Kennedy a parfaitement bien travaillé ce personnage, tout particulièrement. On ne peut que s’attacher à son histoire, à ce qu’elle vit, à ses difficultés. On aimerait parfois la baffer par les choix qu’elle entreprend, mais Jane est comme ça, aussi téméraire que timide parfois. Je pourrais en dire encore des tonnes sur ce personnage tellement il m’a touché. Mais Jane est LE personnage de ce roman.

  .Au cœur de ce récit, il n’y a pas forcément d’actions, c’est même assez descriptif par moment. Mais la plume de Douglas Kennedy apporte ce côté rythmé qui fait défaut dans son histoire. Il a une plume profonde, vivante, particulière qui ne peut que vous attirer dans son bouquin. Je ne sais pas comment expliquer cela, mais sa plume nous appelle et on ressent toute la beauté des mots qu’il peut utiliser. Il a une plume percutante et prenante qui est un point fort à ne pas négliger. Avec sa plume, les pages défilent, on ne s’en rend même pas compte et c’est ce qui est génial. Et sa plume nous fait ressentir parfaitement ce que Jane éprouve au fil du récit.

  .Ce qui m’a un peu dérangé (même si ce n’est pas un point négatif en soi), c’est que je ne pensais pas que ce serait aussi triste et aussi dur. Ce que les personnages secondaires font vivre à Jane est horrible. On la fait culpabiliser, on la prend pour une cruche, on lui ment, on la manipule. L’histoire amène inévitablement les questions qui commencent par « et si ». Et si Jane avait agit de telle manière, est ce qu’il y aurait eu une autre suite ? Tout est un enchaînement de péripéties qui nous font douter concernant Jane. Aura-t-elle un jour droit à cette lumière, à ce bonheur dont les gens ont le droit dans leur vie ?

  .Même si ce n’est pas un coup de cœur, ce premier roman lu de Douglas Kennedy ne m’a pas laissé de marbre et je retenterai l’expérience avec un de ses livres. Le titre du livre nous sera expliqué vers le milieu de l’histoire et j’ai fortement apprécié cela. La fin est porteuse de message que j’ai beaucoup apprécié et j’ai aimé le comportement que Jane adopte. On sent qu’elle a grandi et que tout ce qu’elle a vécu a été bénéfique pour elle. Même si ce roman est long à lire, je vous le recommande fortement. Il est beau, fait passer des messages et il est emprunt d’une réalité à couper le souffle. Jane restera je pense à jamais gravé dans ma mémoire de lecteur.

.Ma note : 8,5/10 sur Livraddict.

lundi 2 décembre 2013

*Vidéo* : Bilan du Salon du Livre de Montreuil 2013 !



Bonjour à tous !
Voilà mon bilan du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil (29-30/11/2013) !


  Tout a commencé vendredi 29 novembre avec un peu de voiture, vingt minutes de bus et 3h de train. Autant vous dire qu’une fois arrivé, j’étais super content de me poser dans l’hôtel… mais je devais rejoindre Momoko (Mo comme Mordu) au salon. Et oui vendredi en fin d’après midi, c’était l’occasion de voir Jean-Luc Marcastel auteur du livre « Un monde pour Clara ». Hop, hop je me dépêche, je pose mes affaires, direction le salon. D’ailleurs, les personnes de l’entrée n’en revenaient pas que j’avais une accréditation presse. Bah oui, je suis blogueur les amis ! 

  Je prends un plan (d’ailleurs je n’ai trouvé que le lendemain le stand Black Moon dessus, c’était au verso ^^), je me dirige vers le 1er étage et hop dédicace de M Marcastel ! C’est un auteur suuuuuuper gentil et abordable auprès de ses lecteurs. On a parlé de son roman, de sa fin, des couvertures Black Moon et… un moment il me dit « mais j’ai vu votre vidéo où vous parlez de mon roman ». Là j’ai cru mourir, j’ai été choqué d’entendre ça. Je lui ai dit « c’est vrai ?! », et il m’a répondu que les auteurs ne sont pas inactifs et qu’ils regardent aussi les avis des blogueurs. Autant vous dire que ça m’a fait trop plaisir et il était d’ailleurs content de me le faire partager. Cet auteur est vraiment génial, parce que le lendemain, je le croise dans le salon et il me sert la main aaaaaahhhhhhhhhhhh ! Bref Jean-Luc Marcastel est au top et il m'a encouragé à continuer !

 
 

  En ce qui concerne la journée du samedi, ça a été THE journée marathon pour les dédicaces, mais elle a été la meilleure. Déjà j’avais dormi 6h la nuit parce que je n’arrivais pas à dormir à cause du stress et de l’excitation ^^ A 8h55, j’étais dans le salon avec Claudia (Lecture de Livres), Audrey (Lectrice passionnée), alors que le salon ouvrait à 9h… vive les accréditations :D D’ailleurs j’étais super content de les revoir, ça m’a fait super plaisir ! Ensuite Momoko nous a rejoint ainsi que Mathieu (Nos Folies Littéraires) on a fait un petit tour en attendant 10h et la dédicace de Cat Clarke. On a pris des photos des stands, et puis nous voilà dans la file d’attente de la dédicace de Cat Clarke ! Vous vous rendez compte, Cat Clarke quoiiii ! Avant d’arriver à elle, deux de nos abonnés nous ont abordées. Je pense notamment à Céline et je la remercie pour les mots gentils qu’elle a pu avoir à notre égard. C’est toujours flatteur et ça fait toujours plaisir de voir que ce qu’on fait sur le blog, notre investissement, aide les gens et leur rend service. Et puis les pousse à acheter aussi ^^
  Me voilà arriver devant Cat Clarke et je dois dire que j’ai été impressionné ! J’ai baragouiné 2-3 mots en anglais pour lui dire que j’avais aimé son bouquin. Et puis grâce à Jordan (Wandering-World), elle m’a reconnu parce que j’avais commenté un statut de lui. Super rencontre et super auteure et comme je lui ai dit, je dois acheter ses autres livres ! Une photo et nous voilà reparti.


 

  Entre temps Caroline (Caroline VerdeLivre) et Damien (Boulevard Livresque) nous ont rejoints au stand de la Collection R. Déjà rencontré à Paris en mars, mais je me faisais une joie de les retrouver encore à Montreuil. Depuis qu’on se parlait sur Facebook où par commentaire, sur le blog ou YouTube on avait hâte de se revoir. On a aussi vu Simi (Les P’titsLoisirs de Simi), CandyShy (Au Boudoir de CandyShy) et puis Tessa (Le Fauteuil) et Moody (Take a Book). On a bien parlé avec Simi et CandyShy qui sont deux personnes super sympas, qu’il me tardait de rencontrer !
 Ensuite dédicace de Kiera Cass à 11h30. Entre temps Anne-Charlotte (Gala de Livres), Noëline (Fadaofbooks) et Ergun nous ont rejoints pour la dédicace. Kiera est une jeune femme pétillante, souriante et elle dégageait une joie de vivre remarquable ! Encore quelques petites phrases en anglais. Elle m’a dit qu’elle appréciait le fait qu’un garçon ait aimé ses bouquins… ouais ça doit être rare ! Une photo et hop pause déjeuner parce qu’on avait attendu pas mal dans la file d’attente et j’avais trooop faim.


 

  On va donc camper dans des escaliers, au frais, oui parce qu’il faisait une chaleur étouffante à mourir ! C’était horrible. Notre encas terminé, on a blablaté bien sur… on ne reste pas muet en si bonne compagnie. Et puis 14h est là ainsi que la dédicace de Marie Pavlenko. Ohhh comme j’avais hâte de revoir mon auteure chouchou. Elle m’a reconnu, ça m’a fait super plaisir. On a parlé de son prologue que je n’avais pas compris, elle me l’a expliqué. Puis je lui ai posé différentes questions concernant ses projets futurs, concernant Saskia… Et puis Marie, c’est Marie, elle est géniale, attentive, souriante, attachante, proche de ses lecteurs et je l’adooooore :D Super hâte de la revoir très bientôt et on a parlé 5 bonnes minutes et les gens se demandaient pourquoi ça n’avançait pas ! *Rire diabolique*

 

  Ensuite, petit tour dans le salon pour s’occuper jusqu’à 16h30. On a vu Jordan avec Laurie et il m’a dédicacé « Revanche », puis on a croisé Justine (Fairy Neverland), Noémie (Ilnyak1pas) et aussi Clélia (Brody Books) avec son copain. Et j’ai croisé deux abonnés (Emilie et Inès) qui m’ont mis du baume au cœur pendant toute l’après-midi. Genre j’ai fait des photos avec mes abonnés, je me suis pris un instant pour une star ahah ! Mais on a super bien parlé et ça m’a fait super plaisir de vous voir. Maintenant il faut commenter, n’aillez pas peur heiiin :)
  Avant une nouvelle dédicace Justine (Lire-une-passion) et Marvin (Forbidden Book) nous ont rejoint et c’était super cool de les voir en vrai ! Arrivé 16h30 et la dédicace de Carina Rozenfeld. J’avais tellement hâte de la rencontrer ! Mais avant une petite anecdote. J’étais dans la file d’attente, un monsieur d’une soixantaine d’années s’approche et me dit qu’il a apprécié ma chronique sur Phaenix et qu’elle était bien écrite. Je le remercie et il me dit qu’il vient ici pour sa fille. Ensuite il s’en va et je le retrouve sur le stand de la Collection R. Je commence à parler à Carina, elle dédicace mon tome 1 et d’un coup je la vois qui se penche vers le monsieur et elle lui dit « au revoir papa » ! Aaaaahhhhhhh j’ai parlé au papa de Carina Rozenfeld vous vous rendez compte c’est un truc de dingue !!!!!!!! Je le remercie encore une fois d’être venu me parler. En ce qui concerne Carina, elle est géniale, je crois que je suis amoureux de cette auteure ^^ Non sans rire, elle est souriante, douce, calme. Elle a répondu à toutes mes questions et même les plus personnelles concernant ses futurs projets. On a parlé aussi de Phaenix, des personnages, de la musique. Nous a confié qu’elle avait pris des cours de violoncelle pour vraiment ressentir les émotions et les transmettre au cœur du roman. On a aussi discuté sur les couvertures de Phaenix, parce qu’il est vrai qu’elles ont fait débat ! Mais elle m’a dit qu’elle en était fière et puis c’est vrai elles sont sublimes. On a donc blablaté 10 bonnes minutes et encore bloqué la file d’attente mais j’avais tellement de chose à lui dire. Carina est une auteure géniale, encore merci d’être comme vous êtes !


 

  Et voilà la fin du SDL, on s’est un peu posé, pris des photos, parlé encore. L’heure des au revoir a sonné et puis c’était tellement triste… Je ne voulais pas quitter tout ce beau monde mais bien obligé. Nous voilà reparti avec Justine, Marvin, Anne-Charlotte, Noëline, Momoko et Alexandre pour aller voir Hunger Games : L’embrasement ! En quelques mots, ce film est sublime, une fin horrible qui donne envie de se jeter sur la suite. De bons effets spéciaux et un jeu d’actrice de Jennifer Lawrence vraiment remarquable !! Il est meilleur que le 1 et foncez dans votre cinéma. Une fois la séance terminée, retour sur Montreuil, on est allé manger un bout à Mcdo (ouais au plus simple ^^) et on s’est couché à 2h du matin. 
  Le dimanche a sonné, il fallait dire au revoir à ce weekend merveilleux et fantastique. Retour en train sur Aix, arrivé chez moi à 15h. Même si j’étais crevé, j’étais énormément content d’avoir fait toutes ces rencontres. Que ce soit les auteurs, les blogueurs, les abonnés, vous avez fait de ce weekend quelque chose d’inoubliable alors MERCI à tous ! 

Vous êtes au TOP <3