samedi 1 février 2014

Chronique : San-Antonio - Tome 51 : San-Antonio chez les gones de Frédéric Dard

San-Antonio – Tome 51 : San-Antonio chez les gones de Frédéric Dard (Genre : Policier)

Editions : Pocket
Prix : 6,10€
Année de parution originale : 2013

  .Résumé : Si vous avec des enfants et si vous êtes taillons sur leur éducation, je ne vous conseille pas de les envoyer à l’école de « Grangognant-au-Mont-d’Or ». Et cela pour deux raisons : la première est que ce paisible village de la région lyonnaise est actuellement le siège d’un drame qui bouleverse toute la France : les « gones » y disparaissent les uns après les autres et l’on assassine les maîtres d’école. La deuxième raison est que le nouvel instituteur a pour nom Bérurier ! Je ne vous en dis pas plus !


  .Les « San-Antonio », je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à ce qu’un ami m’en achète un parce qu’il appréciait. Vous savez que maintenant plus rien de me fait peur et je diversifie mes lectures. Et puis un livre policier, en lisant des thrillers, je me suis dit que c’était abordable. Franchement même si la couverture n’est pas des plus belles, elle reflète parfaitement l’ambiance du bouquin et les personnages un peu foldingues de l’histoire. Mais je ressors agréablement surpris de ma lecture, j’ai passé un agréable moment.

  .Tout de suite plongé dans l’ambiance de l’histoire, on nous met en scène ce qui ne va pas dans la région Lyonnaise. Deux enfants ont été enlevés et un maître d’école qui a été assassiné franchement ça démarre bien. On est de suite plongé dans l’enquête avec San-Antonio et son fidèle acolyte Bérurier. Ils ont leurs méthodes à eux pour enquêter même si elles ne sont pas toujours des plus légales. Un début qui m’aura aussi un peu dérouté quant au style de l’auteur et à sa façon de parler au lecteur.

  .Ce qui m’a au début dérangé mais qui m’a après fait rire et plu c’est le style de l’auteur. Il utilise des mots patois dont on ne comprend pas forcément tout. Mais c’est ce qui fait, en y réfléchissant, tout le charme du livre. On sent que l’auteur s’inspire de son expérience pour nous transmettre un petit peu son savoir. Et puis c’est ce qui rend les personnages aussi plus sympas dans l’histoire.

  .En ce qui concerne les personnages, Antoine est un commissaire très sympa à suivre qui nous fait interagir avec lui. Je m’explique… Il y a des fois où il s’adresse directement à nous. Alors au début j’ai trouvé cela bizarre parce qu’il nous prend un peu pour des ignares. Mais en fait, cela permet de se prendre encore plus au jeu de l’intrigue principale pour découvrir le ou les meurtriers. M Bérurier est aussi très sympa à suivre parce qu’il est hilarant ! Bref, même si ces deux personnages sont sympathiques à suivre, ils ne sont pas pour autant attachant comme dans une bonne histoire avec des sentiments forts. Et les personnages secondaires sont là pour faire l’histoire mais ils ne m’ont pas plus touché.

  .Même si l’intrigue est très bien rythmée, je me suis laissé porter parce que je ne comprenais pas tout. J’ai trouvé que la manière d’aborder l’enquête était brouillonne et mal mis en place pour identifier parfaitement les personnages. Peut être qu’au final il y en a trop, je ne sais pas mais je me suis senti parfois perdu. Du coup quand, j’essayais de faire des pronostiques je n’y arrivais pas parce que je ne voyais pas qui pouvait être le suspect.

  .Pour finir, je dirai que le style d’écriture, même s’il lui est caractéristique et parfois loufoque, se lit parfaitement bien. Et même si on n’a pas lu les tomes précédents, on n’est pas perdu parce que chaque histoire est différente. Ce qui m’a cependant déplu c’est la fin qui m’a paru achevé trop tôt. Je m’attendais à voir d’autres scènes en plus, mais elles ne sont pas arrivées du coup petite frustration. Mais je saurai à quoi m’attendre la prochaine fois.  Je vous recommande quand même cette petite histoire sympathique qui vous fera passer un bon moment.


.Ma note : 6,5/10 sur Livraddict.

mercredi 29 janvier 2014

Sorties littéraires du mois de février 2014


  Et voilà comme tous les mois un aperçu des sorties littéraires de ce mois de février ! De belles sorties ce mois-ci... je ne sais pas si je vais en acheter beaucoup mais bon, peut-être que vous oui :D Je l'espère pour vous en tout cas :)

Enjoy <3


Albin Michel – Collection Wiz :
[le 3]
Bleu Passion de Victoria Strauss
Amnésia – Tome 2 : Memento de Jennifer Rush

Hachette – Collection Black Moon :
[le 5]
Comment je vais tuer papa de Carina Bergfeldt
La Légion de la Colombe Noire – Tome 1 de Kami Garcia

[le 12]
Wicca – Tome 5 de Cate Tiernan
Le jour où le diable m’a trouvée d’April Genevieve Tucholke

J’ai Lu :
[le 12]
Chroniques des Arcanes – Tome 1 : Princesse Vénéneuse de Kresley Cole

Michel Lafon :
[le 6]
Nikki Pop – Tome 3 de Jade Bérubé
Les Chasseurs d’Âmes – Tome 3 : Mystique d’Alyson Noël
A.N.G.E. – Tome 9 d’Anne Robillard

[En poche, le 6]
L’héritage des Darcers – Tomes 1, 2 et 3 de Marie Caillet
Tunnels – Tome 6 : Armageddon de Brian Williams

La Martinière Jeunesse :
[le 13]
Anna et le French Kiss de Stéphanie Perkins

[le 20]
Gipsy Song, le choix de Kenzie de Beth Kephart

Le Livre de Poche Jeunesse :
[le 1]
Allana – Tome 4 : La Lionne de Tortall de Tamora Pierce

[le 3]
Apocalypse – Tome 1 de John Marsden
Kane Chronicles – Tome 2 : Le Trône de Feu de Rick Riordan

Milady – Collection Bit-lit :
[le 21]
Minuit – Tome 11 : Le Fils de L’aube de Lara Adrian
Queen Betsy – Tome 12 : Vampire et Paumée de Mary Janice Davidson
Dark Elite – Tome 2 : Magie de L’ombre de Chloé Neill
La Confrérie de la Dague Noire – Tome 1 : L’amant Ressuscité de J.R. Ward

Milady Romance :
[le 21]
En Secondes Noces de Jane Ashford
Les Héritiers – Tome 1 : Le Milliardaire et Moi de Ruth Cardelo
Séduis-moi si tu peux de Jennifer Crusie
Fruit Défendu – Tome 1 : Un Soupçon de Malice de Robyn Dehart
Les Séducteurs – Tome 2 : Désir Ardent de Beverley Kendall
Fangirl de Rainbow Rowell

Milan – Collection Macadam :
[le 5]
Les Chroniques de Wolfsprings – Tome 2 : Possédés de Nancy Holder et Debbie Viguié
Syrli – Tome 2 : Le peuple de l’ombre de Meagan Spooner

La Martinière Jeunesse :
[le 13]
Anna et le Frenche Kiss de Stephanie Perkins

[le 20]
Gipsy Song, le choix de Kenzie de Beth Kephart

MSK :
[le 5]
Reboot d’Amy Tintera

Panini Books – Collection Crimson :
[le 5]
Jane Yellowrock, tueuse de vampires – Tome 4 : La Malédiction du Corbeau de Faith Hunter
Le Cercle des Sorcières – Tome 4 : Un Hiver de Sang de Diana Pharaoh Francis
Les Fils de la Pleine Lune – Tome 4 : La nuit éternelle de Eileen Wilks

Panini Books – Collection Scarlett :
[le 5]
Mila 2.0 de Debra Driza

Pocket Jeunesse :
[le 6]
Les Sept Merveilles – Tome 1 : Le Réveil du Colosse de Peter Lerangis
L’œil du Dragon – Tomes 1 et 2 de Mark Robson

[En poche, le 1]
Time Riders – Tome 2 : Le Jour du Prédateur d’Alex Scarrow

Robert Laffont – Collection R :
[le 13]
La Symphonie des Abysses - Tome 1 : La Partition d'Abrielle de Carina Rozenfeld

*Vidéo* : In My Mailbox #14 + Coup de gueule + Bêtisier !


Salut les amis !

Enfin l'In My Mailbox pour vous montrer mes acquisitions du mois de janvier 2014 :) Et puis pour éclaircir le mystère des fameuses tranches blanches ! De très belles acquisitions que j'ai hâte de lire, surtout ce mois-ci. En bonus, un coup de gueule et un bêtisier... ça vaut le coup de regarder jusqu'à la fin lol ^^ En espérant que la vidéo vous plaira :D

Enjoy <3

Les partenariats :
 

Les gains lors des concours :
 

Les achats :
   
 

mardi 28 janvier 2014

Chronique : La Légion de la Colombe Noire - Tome 1 de Kami Garcia


La Légion de la Colombe Noire – Tome 1 de Kami Garcia. (Genre : Fantastique, Jeunesse).

Editions : Hachette
Prix : 18€ (Partenariat)
Année de parution française : 2014 (Sortie le 5 février)
Année de parution originale : 2013
Titre version originale : The Legion, Book 1 : Unbreakable.

  .Résumé (A NE PAS LIRE POUR PLUS DE SURPRISES !) : A la mort de sa mère, le monde de Kennedy vole en éclats. Mais elle ne se doute pas encore que ce drame est lié à des forces surnaturelles. Ce sont deux frères jumeaux, Jared et Lukas, qui le lui révèlent en la sauvant d’un dangereux esprit envoyé pour la tuer. Kennedy apprend aussi que si elle veut rester en vie, elle va devoir prendre la place de sa mère au sein de la Légion, une société secrète de chasseurs de fantômes dont les cinq membres ont été assassinés la même nuit, et dont les enfants sont simultanément devenus les héritiers. Avant cette fameuse nuit, Kennedy ne connaissait rien de la vie parallèle de sa mère. Ses nouveaux amis, Jared, Lukas, Alara et Priest, eux, ont été entraînés depuis leur enfance pour devenir à leur tour membres de la Légion. Mais de quoi a-t-elle hérité, à part du chagrin d’avoir perdu sa mère ? Tout ce que Kennedy sait, c’est qu’il y a un démon sur ses traces…


  .Je tiens tout d’abord à remercier l’attachée de presse Black Moon. Kami Garcia est une auteure renommée avec Margaret Stohl pour leur saga « Chroniques des Enchanteurs ». Je voulais ainsi la découvrir en solo, même si j’avais quelques appréhensions avant ma lecture. En effet, des échos plus que mitigés du bouquin m’ont fait assez peur avant de le débuter. La couverture quant à elle est vraiment superbe et reflète tout le mystère que peut renfermer le livre. Après m’être lancé je dois vous dire que je ressors agréablement surpris de ma lecture. Même si des points négatifs sont à déplorer, j’ai passé un très bon moment.

  .N’ayant pas lu le résumé pour me rafraîchir la mémoire, j’ai été totalement surpris par les évènements qui ont pu arriver dès le début. Et je pense que j’ai bien fait parce j’aurai peut être trouvé le début assez long. Mais une chose est sur, en ne lisant pas la 4ème de couverture, j’ai de suite été happé par la plume de l’auteure et par son univers flippant. L’histoire commence avec Kennedy qui voit un fantôme dans un cimetière… Ok, c’est super glauque mais ça a eu le mérite de me tenir en haleine pendant toute l’histoire, parce que je déteste les esprits, les fantômes et tout le côté surnaturel de la chose. Kami Garcia a réussi à me faire frissonner dès le départ et je dis chapeau.

  .En ce qui concerne les personnages, je me suis attaché à Kennedy qui est une jeune fille fragile qui perd tout du jour au lendemain. Elle a aussi un passé assez douloureux qui nous permet encore plus se prendre d’affection pour elle. Mais ce que je regrette, c’est qu’on en sache pas plus sur son passé ou sur celui de ses parents. C’est un point que j’aurai voulu que l’auteure éclaircisse dans ce 1er tome. Il en va de même pour les personnages secondaires Jared, Lukas, Alara et Priest. Ils ne sont pas autant attachants que Kennedy, mais reste tout de même sympas à suivre. J’aurai quand même voulu en connaitre aussi davantage sur leur passé respectif.

  .Ce que j’ai apprécié dans cette histoire c’est le rythme assez soutenu de l’intrigue que met en place l’auteure. Nos personnages vont partir dans une quête qui ne s’essouffle pas. Ils ne vont faire que bouger pour arriver à leur but. Franchement, avec ce rythme les pages ont défilé sans que je m’en rende compte, jusqu’à lire ce roman en moins de 24h. On a des révélations et on en apprend toujours un peu plus sur l’univers ce qui est fort appréciable. En fait, on apprend comme Kennedy l’apprend à son tour.

  .Même si l’univers a réussi à me convaincre par le côté frisson, je l’ai trouvé peu exploité par Kami Garcia. On manque d’élément, non pas pour comprendre, mais pour être encore plus à fond. Une histoire plus approfondie du passé de la Légion aurait été souhaitable. Peut être une évolution des membres, de la mythologie. Quelque chose de plus historique qui nous aurait faire dire que cet univers, c’est de la bombe atomique. Plus approfondir sur les différents fantômes et esprits, leurs caractéristiques. Tout comme aussi sur les symboles etc. C’est vraiment dommage parce que cela aurait apporté un plus non négligeable au bouquin.

  .Ce qui m’a aussi dérangé c’est le fait que tout soit trop facile pour nos protagonistes. Ils sont dans une quête, je veux bien qu’ils atteignent leur but mais pas que ce soit trop facile. Des difficultés supplémentaires auraient été bien ou même un peu plus de suspense qui nous tient en haleine quant à l’issue des découvertes. Je me suis dit que tout leur tombait dessus sans vraiment qu’il y ait des embûches et c’est fort dommage. J’ai aussi trouvé que Kennedy ne devait pas réagir comme il le fallait au début… mais ce n’est que mon avis.

  .Pour finir, le style d’écriture de Kami Garcia est vraiment prenant et intense. Elle écrit d’une manière fluide et simple et vous n’arriverez pas à décrocher de votre bouquin. Elle a cette capacité de nous rendre curieux à la fin des chapitres qui est un point positif non négligeable. Et puis la fin est quand même énorme. Toutes nos idées préconçues s’envolent et on se pose beaucoup de questions quant à la suite de ce premier tome. Une fin qui m’a donc plu même si je ne parviens pas à voir où l’auteure pourrait nous amener. Je vous recommande ce premier tome qui aura su me surprendre par son côté haletant et prenant lors de son intrigue. Mais aussi avec son univers qui m’aura fait frissonner plus d’une fois et par une histoire bien ficelée.

.Ma note : 7/10 sur Livraddict.

La chronique de mon partenaire pour cette LC : ICI.

Merci aux éditions Hachette, Black Moon pour ce partenariat !


lundi 27 janvier 2014

Chronique : Un papillon sous la neige de Daphne Kalotay


Un papillon sous la neige de Daphne Kalotay. (Genre : Drame, Historique).

Editions : France Loisirs
Prix : 8,40€ version poche
Année de parution française : 2010
Année de parution originale : 2010
Titre version originale : Russian Winter.

  .Résumé : Du Moscou des années 1950 à Boston aujourd’hui, le tumultueux destin d’une ballerine : passions, secrets et trahisons, une belle saga romanesque qui mêle émotions et mystères. A Boston, Nina, une ancienne étoile du Bolchoï surnommée Papillon, met aux enchères ses précieux bijoux emportés lors de son exil. C’est alors que Grigori, un homme d’origine russe, la contacte pour lui poser la plus incroyable des questions : est-il l’enfant qu’elle aurait abandonné ? Chassé par la danseuse, Grigori bien décidé à découvrir la vérité, va fouiller dans la vie de Papillon en Russie, un passé fait d’énigmes et de secrets. Pourquoi s’est-elle enfuie de son pays ? Quel est le mystère qui entoure la mort de son mari Viktor ? En levant peu à peu le voile sur ce terrible destin, Grigori apprendra que la réalité se cache toujours là où on ne l’attend pas…


  .Ce livre était dans ma pile à lire depuis mars 2013, si je me souviens bien. C’est un roman qui change complètement de mon genre habituel et en période hivernal j’aime bien varier mes genres de lecture. Il me tentait grandement de part sa couverture qui chez France Loisirs est magnifique. Et son résumé était aussi intrigant. Mais je dois dire, que je ressors assez mitigé de ma lecture. Je ne m’attendais pas à lire cela, à ce que ce soit agencé de cette manière là.

  .Ce qui m’a de suite déplu c’est la narration à la troisième personne qui ne met pas en valeur l’histoire présentée. Cette écriture met une grosse barrière entre les personnages qu’on va nous présenter. J’ai eu du mal à m’attacher au début à Nina, Grigori, Drew… Cette narration fait que le début a été assez brouillon dans ma tête. Je n’ai pas su identifier correctement les personnages lors des différents retours en arrières qu’on peut avoir dans le livre. Pour moi, la narration n’apporte que du bonus au bout des trois cent premières pages quand l’histoire commence enfin à être intéressante. Et c’est bien dommage…

  .Pendant les trois cents premières pages du livre, il ne se passe rien d’intéressant et c’est ce qui m’a le plus chagriné. J’attendais un élément déclencheur, révélateur, un élément qui aurait fait avancer l’histoire, mais rien n’est venu. L’auteure met longuement en place les relations entre les personnages, leurs habitudes, leurs passions. Et insère, pour moi maladroitement, des retours en arrière dans la Russie des années 1950. Je dis maladroitement parce qu’aucune annonce n’est faite lors de ces flash-back et parfois, je lisais en me rendant compte que je suivais non pas la Nina de Boston mais la Nina de 1950. Seul un saut de ligne est fait, et je pense que l’agencement du roman aurait pu être autre, pour mettre plus à l’aise le lecteur.

  .En ce qui concerne les personnages, j’ai eu du mal à m’y attacher. Notamment à cause de la narration à la troisième personne mais aussi du fait qu’il y en ait beaucoup. En comptant le présent et le passé dans l’histoire, ce n’est pas moins de 10 personnages si ce n’est plus, qui sont rentrés en scène. Je me rends compte en faisant ma chronique que je me suis attaché à Nina, à Grigori et aussi à Drew mais peu aux personnages des années 1950. Attention, mon attachement pour eux n’a été effectif qu’à partir du livre 2 soit la 300ème page sur un total de 580. Leur attachement vient aussi de leur relation… mais je n’en dirai pas plus.

  .Ce que j’ai par contre adoré c’est tout le contexte russe lors des flash-back. On sent la pression stalinienne, on sent la passion de la danse (bien que j’aurai aimé qu’elle soit plus abordée), on sent le contexte de crise. C’est une traversée historique qui aura eu le mérite de me plaire et de dépeindre parfaitement la Russie sous l’emprise du rideau de fer. C’est ce côté historique que je recherchais avec cette lecture et il m’a convaincu, notamment grâce aux recherches qu’a pu faire l’auteure. Daphne Kalotay a aussi beaucoup travaillé sur les bijoux qui sont au cœur du récit ainsi que l’univers du ballet des années 1950.

  .Une fois passée les 300 premières pages tout s’accélère et on se prend vraiment au jeu des révélations et des trahisons. Je me suis posé beaucoup de questions sur ce Grigori qui est un personnage qui m’a énormément plu. L’auteure a su m’embarquer dans une solution qui n’était en fait pas la bonne. Et il est vrai que c’est grâce à son style accessible et recherché que l’histoire est devenue de plus en plus riche. Les 280 dernières pages sont vraiment prenantes et on a qu’une hâte, c’est découvrir qui sont les parents de Grigori. Pour ma part la fin est ratée. Même si elle finie sur une jolie note positive et d’amour, je m’attendais à ce qu’on en sache plus. Je m’attendais à ce qu’un évènement se passe, pour qu’on ait une explication d’un certain point de vue. Mais malheureusement cela n’a pas été le cas et j’en suis quand même déçu.

  .Pour finir, je ne sais pas si je dois vous conseiller ce livre. Si les 300 premières pages ont été laborieuses, la suite m’a quand même énormément plu. Je me suis pris d’affection pour les personnages et la tension, les révélations et le suspense sont là, jusqu’à la révélation finale. C’est à vous de voir à présent si l’univers du ballet russe, des bijoux et du rideau de fer vous tente ou non…

.Ma note : 6/10 sur Livraddict.