vendredi 27 juin 2014

*Vidéo* : Mon Carnet Livresque #24


Bonjour tout le monde !

Voilà une nouvelle vidéo pour faire le point sur mes lectures :D Quatre livres lus durant cette semaine et demi... truc de dingue quand même ^^ Mais de bonnes lectures et j'espère que les suivantes me raviront tout autant ! En espérant que la vidéo vous plaira comme toujours :)

Enjoy <3

Mes lectures passées :
   

Ma lecture en cours :

Mes lectures futures :
 

jeudi 26 juin 2014

Chronique : Entre mes mains le bonheur se faufile d'Agnès Martin-Lugand


Entre mes mains le bonheur se faufile d’Agnès Martin-Lugand. (Genre : Contemporain).

Editions : Michel Lafon
Prix : 16,95€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2014

  .Résumé : Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée. Aujourd’hui, la jeune femme étouffe son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin…


  .Voilà une auteure que je voulais découvrir et une histoire qui me tentait rien qu’avec sa couverture. Cette dernière est tellement parlante quand on connaît l’histoire, et puis cette jeune femme dégage une prestance incroyable. J’ai fini le livre hier et j’ai enfin trouvé pourquoi ce n’est pas un coup de cœur. Mais il l’a presque été parce que j’ai passé un excellent moment avec ce bouquin ! Agnès Martin-Lugand est une auteure bourrée de talent.

  .Dés le début j’ai adoré ! L’auteure pose les bases de son histoire et l’élément déclencheur qui va faire que l’intrigue va décoller. On rencontre Iris, sa famille, son mari Pierre. L’auteure met en scène le contexte de l’histoire, pose les relations et à quel moment les personnages en sont. Autant vous dire que dans les 50 premières pages, j’ai eu les larmes aux yeux lors d’une scène qui m’a retourné. Je faisais à peine connaissance avec Iris que ce personnage m’avait déjà touché, c’est pour vous dire.

  .Justement venons-en aux personnages. Il y a Iris, jeune femme dynamique mais pas assez épanouie autant dans sa vie conjugale que dans sa vie professionnelle. On sent chez elle un mal être, une distance routinière avec son mari, un besoin de changement que ses parents vont pouvoir lui apporter malgré eux. C’est le personnage le plus abouti, le plus attachant et le plus passionnant à suivre de l’histoire. Iris est travaillée à la perfection par l’auteure et son histoire vous touchera ! Ensuite il y a Pierre son mari, qui dès le début ne m’a pas plu et pour une fois mon instinct a vu juste. Puis Marthe et Gabriel qui sont deux personnages hauts en couleurs et difficiles à cerner. Ils ont du caractère, ils ne se laissent pas faire et vont jouer un rôle primordial dans la vie d’Iris… mais je vous laisse découvrir lequel.

  .Le rythme de cette histoire est bon. On va suivre Iris pendant 6 mois et qu’est ce qui va s’en passer des choses. Le fait est qu’Iris va alterner entre sa reconversion et sa vie privée. L’auteure passe les détails inutiles ce qui fait qu’on est toujours dans l’action, dans la remise en question ou dans la curiosité d’en connaître toujours plus sur ce personnage. Le rythme va se renforcer avec l’évolution d’Iris tout au long du livre. Ses choix, ses questionnements, ses prises de conscience sont le moteur du livre et de l’intrigue et ça marche.

 .Autant dire que ce n’est pas un livre remplit d’action pure. L’action est plus dans le fait que les personnages bougent ou qu’il se passe des disputes ou des moments plus tendres. Ce livre est assurément une pépite sur la remise en question des personnes. Comment avancer lorsqu’on est retenu par son quotidien. Comment choisir entre quelque chose de fort et qui nous comble et quelque chose qu’on a toujours connue ? Faire des choix est le propre de l’homme mais faire les bons choix n’est pas toujours évident et Iris s’en rendra rapidement compte.

  .Le petit bémol de l’histoire c’est que j’aurai aimé ressentir plus de choses avec Iris. Certes, j’ai été pris dans son histoire et dans son évolution, mais j’aurai aimé en avoir encore plus. Je pense que c’est en parti pour ça que je ne désigne pas ce livre comme coup de cœur. Les sentiments sont présents mais j’aurai aimé qu’ils soient plus écorchés, plus présents et plus haletants ! Mais ce n’est qu’un détail parce que l’histoire en elle-même vaut le détour. Cependant j’ai adoré me perdre dans un univers que je ne connaissais pas et que l’auteure maitrise sans aucun doute.

  .La plume d’Agnès Martin-Lugand est, avec les personnages, ce qui m’a le plus enchanté. Sa plume est sincère, concise, précise. C’est une plume qui va droit au but, qui ne passe pas par quatre chemins et c’est ce que j’ai adoré. La sincérité de ses mots et des sentiments qu’elle décrit est top ! La fin quant à elle m’a scotché sur un point. Et j’ai envie de dire que l’auteure a poussé ses personnages jusqu’à leurs vices les plus profonds. Comment avoir pensé à ça ? Bref, juste étonnant.

  .Je ne peux que vous recommander ce livre qui pour moi est une excellente découverte francophone. Des personnages attachants, des relations biens décrites et bien mises en scènes. Une histoire profonde qui amène à la réflexion sur les choix que peut nous offrir la vie. Et la plume de l’auteure fait tout le travail avec la sincérité qu’elle dégage. Agnès Martin-Lugand est assurément une auteure à suivre de très près !

.Ma note : 8,5/10

Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat !

lundi 23 juin 2014

Chronique : Ella & Micha - Tome 1 : Jamais sans toi de Jessica Sorensen


Ella & Micha – Tome 1 : Jamais sans toi de Jessica Sorensen. (Genre : Contemporain, Romance).

Editions : Hachette
Prix : 15,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2014
Année de parution originale : 2012
Titre version originale : The Secret, Book 1 : The Secret of Ella and Micha.

  .Résumé : Elle a voulu tout quitter. Oublier sa famille brisée, sa vie fracassée. Oublier Micha, son ami d’enfance, qu’elle refuse d’aimer plus qu’un ami alors que son corps tout entier l’y entraîne. Après des mois de silence et d’absence, elle retourne chez elle. Pour constater que rien n’a changé, et surtout pas elle-même. En fait, c’est même pire, et surtout son désir d’embrasser enfin Micha et de partager avec lui son secret.


  .Voilà un livre que j’avais hâte de découvrir. Parce que Black Moon qui se lance dans la romance je ne demandais qu’à voir ! Je ne voulais pas être déçu, j’avais peur du déjà vu et avec le coup de cœur d’une blogueuse… je me suis jeté sur ce livre. La couverture je la trouve vraiment belle et on sent tout le désir entre les deux personnes et c’est ce que j’adore. Le résumé lui, m’avait attiré et m’avait rendu curieux de découvrir l’histoire d’Ella et Micha. Je dois vous dire que j’ai passé un excellent moment de lecture, c’était super !

  .Le prologue ne fait qu’attiser notre curiosité. Jessica Sorensen frappe fort, va à l’essentiel dès le départ et nous laisse comme un goût amer dans la bouche avec l’envie de découvrir l’histoire de ses personnages. Très vite, on arrive au résumé ce qui nous laisse l’immense plaisir de découvrir l’histoire de façon inédite. Franchement je ne pensais pas être autant embarqué dans ce roman et c’est ce qui m’a totalement surpris.

  .Les personnages sont vraiment attachants de par leur histoire et leur relation. Ella m’a beaucoup plu et c’est le personnage qui m’a le plus conquis. Torturée, personnalité changée, refermée sur elle-même, pensive, réfléchie peut-être un peu trop… ce sont tous ces adjectifs qui la qualifient. On va la découvrir et apprendre à l’aimer. Même si on sait que les choses sont inévitables on est avec elle, on ressent ce qu’elle ressent et ça marche tout simplement. Micha quant à lui est un personnage masculin intéressant et aussi bien travaillé qu’Ella. Il est provocateur, drôle, charmeur et protecteur. Je pense que les lectrices tomberont sous le charme de ce jeune homme et le duo marche parfaitement bien. Il y a aussi Ethan et Lila qui sont sympas à suivre mais pas autant qu’Ella et Micha.

  .Le point fort du roman c’est la relation entre nos protagonistes. Un je t’aime moi non plus, un fuis moi je te suis, suis moi je te fuis qui marche et ça fait tellement de bien de lire une histoire comme celle-là. Leur relation est si compliquée, si ambigüe, elle met mal à l’aise et provoque des sueurs. L’auteure installe en fait une atmosphère particulière autour d’eux dont on est inévitablement imprégné et j’ai adoré ça. L’auteure joue avec ses personnages, avec leurs qualités et leurs défauts et elle joue parfaitement bien. Elle connaît ses personnages et ça se voit.

  .Le rythme du roman est juste parfait. Tout s’enchaîne bien. On passe d’une situation à une autre, d’une action à une autre. L’alternance des points de vue ne fait que renforcer notre attraction et le rythme. Cette alternance nous permet de voir des scènes de manière différente et c’est finement bien joué. Mais même si le rythme est bon, j’ai trouvé cependant que ça allait justement trop vite. Dans le livre, si vous le feuilletez, il y a beaucoup de dialogue. J’aurai aimé avoir plus de narration, de description ou de pensées des personnages. J’aurai aimé plus m’imprégné de leurs troubles, de leurs joies ou de leurs déconvenues.

  .Ce que je regrette aussi c’est le fait qu’on se cantonne à l’histoire elle-même. J’aurai aimé plus de souvenirs du passé. J’aurai aimé connaître plus les personnages secondaires pour m’attacher à eux. En fait, j’aurai aimé que ce soit encore plus poussé que le roman ne l’est déjà. Et là alors il aurait été juste parfait et le coup de cœur aurait été là. Mais peut-être que le tome 2 corrigera cette attente. En ce qui concerne les scènes de sexes… bof c’est caliente mais pas trop explicite donc franchement ça passe !

  .L’écriture de l’auteure et sa façon de narrer l’histoire fait qu’elle en devient vite addictive. J’ai lu ce livre en 1 jour et je n’ai pas pu le lâcher. On veut connaître le secret de Ella, celui de Micha et on n’a qu’une seule envie… bah je ne vais pas vous le dire ^^ La fin est juste top et j’ai même eu les larmes aux yeux et des frissons tellement j’ai adoré. C’était tellement mignon *soupir* Je ne peux que vous recommander ce livre qui m’a fait passer un super moment ! Black Moon démarre fort dans le genre et je lirai la suite avec plaisir au mois de juillet.

.Ma note : 8,5/10

Merci à William et aux éditions Hachette Black Moon pour ce partenariat !

dimanche 22 juin 2014

Chronique : Tes mots sur mes lèvres de Katja Millay


Tes mots sur mes lèvres de Katja Millay. (Genre : Contemporain, Romance).

Editions : Fleuve Editions
Prix : 17,50€
Année de parution française : 2014
Année de parution originale : 2012
Titre version originale : The Sea of Tranquility.

  .Résumé : Je m’appelle Nastya. Voilà 452 jours que je ne parle plus. A personne. Depuis que quelqu’un m’a volé ma vie et ma seule passion. Dans mon nouveau lycée, personne ne sait qui je suis et tout le monde me fuit. Sauf Josh Bennett. Il est toujours seul, comme moi. Un jour, il me parle. Et ma vie change. Encore une fois.


  .C’est à mon tour de donner mon avis sur le livre qui a fait parlé de lui sur la blogosphère. Entre les avis positifs et les coups de cœur, comment passer à côté de cette histoire. La couverture est assez spéciale mais est quand même sympathique. C’est davantage le résumé qui m’avait tenté, parce qu’il laissait présager une histoire particulière. Il m’a fallu attendre juin pour le sortir de ma PAL et je dois dire que si dans la globalité j’ai apprécié ma lecture, je suis déçu parce que j’en attendais trop.

  .Le prologue pousse de suite à la curiosité parce qu’on veut savoir ce qu’il en est du pourquoi de vouloir tuer. Il fait à peine 6 lignes mais il a eu cette capacité de capter mon attention dès le départ. L’auteure commence ensuite son histoire, en posant les bases de ses personnages, des lieux et des secrets. Ces derniers sont ce qui nous motive à continuer l’histoire tout comme les personnages qui sont le point fort du roman.

  .Les personnages, tous autant qu’ils sont, ne vous laisseront pas de marbre. Il y a d’abord Nastya, jeune fille qui déménage pour oublier son passé. Elle est attachante dans le sens où on sait pertinemment qu’elle joue et qu’elle n’est pas bien dans sa peau. On la sent torturé, préoccupé, elle se pose beaucoup de questions et se fabrique une barrière infranchissable entre le monde extérieur et sa personne. Le fait est que même si Nastya est renfermée sur elle-même, ses réflexions sont intéressantes et on a toujours envie de la découvrir et de percer à jour son secret. Ensuite, il y a Josh, qui est un jeune homme qui a tout perdu… Josh est peut être encore plus attachant que Nastya ou peut-être que c’est leur duo qui fait que ça marche. Mais ce garçon ressemble fortement à Nastya, même s’ils ont un passé différent. Katja Millay fait de ses personnages autant principaux que secondaires quelque chose de fort. Ce sont des personnages bien travaillés, avec une réelle histoire, un passé qu’on apprend à connaître et ils ont des objectifs à atteindre. Ils ne sont pas fades ou éteints, ils sont l’essence même du roman et sans eux, l’histoire ne serait pas la même.

  .Cependant, le gros point faible de l’histoire c’est son rythme lent à n’en plus finir. Je vais être peut-être dur mais pendant 390 pages je n’ai rien ressenti. Alors oui, je me prenais d’affection pour les personnages mais je n’ai pas eu d’émotions fortes, pas de monté d’adrénaline, de peur ou d’immense joie. Je m’attendais avec ce roman d’avoir des montagnes russes au long de l’histoire mais ce n’est pas le cas. C’est en partie dû à la lenteur du récit et au fait qu’il ne se passe rien pendant ces 390 pages que j’ai été déçu. L’auteur met en place une routine à n’en plus finir et je me suis même demandé si elle allait faire avancer les choses… dommage pour ce point.

  .Ce qui est paradoxale c’est que l’histoire n’en reste pas moins addictive parce qu’on veut savoir ce qui s’est passé pour nos personnages. En fait, l’auteure arrive à distiller de petites informations qui nous permettent d’être toujours curieux. Et même s’il ne se passe pas grand-chose, on se pose quand même pas mal de questions. Et puis il faut avouer que l’alternance des points de vue entre Nastya et Josh est vraiment parfaite. Et puis arrive la page 395 et tout s’effondre…

  .Comment dire ce que ces 100 dernières pages m’ont procuré. Je les ai adorées et elles remontent vraiment le niveau de l’histoire. Je me suis pris l’avalanche d’émotions que je voulais et je n’ai pas réussi à me détacher du roman. On a enfin toutes les révélations que l’on veut et on sait enfin le fin mot de l’histoire concernant Nastya. Ces pages sont prenantes, bouleversantes, libératrices et on évacue toute la tension accumulée. Cette fin est juste parfaite. L’auteure a su conclure son roman à la perfection et on se rend compte qu’elle n’écrit pas les choses par hasard… sacré Katja Millay !

  .Voilà un roman avec lequel vous devez vous faire votre propre avis. Même si le début est très long, qu’il ne se passe rien pendant les ¾ du livre et que je n’ai rien ressenti… on se prend d’affection pour les personnages grâce à la plume de l’auteure addictive et recherchée. On se pose des questions, on sent une envie d’avancer mais on reste toujours bloqué jusqu’à la fameuse page 395… et là on repart de zéro et le roman prend une tournure magnifique, jusqu’à la fin parfaite.

.Ma note : 7,5/10