samedi 9 août 2014

*Vidéo* : TAG : Êtes-vous un lecteur électrique ?


Salut les amis !

Voilà une nouvelle vidéo qui est un TAG ! J'ai été tagué par Audrey du blog "Le Souffle des Mots" et je la remercie parce que c'est un TAG intéressant :) Il vous permettra peut-être de mettre certains livres dans votre wish-list... hihihi ^^ J'espère que la vidéo vous plaira, et vous pouvez retrouver toutes les informations sur les trente thèmes par : ICI.

Enjoy <3

vendredi 8 août 2014

Chronique : Terre-Dragon - Tome 1 : Le souffle des pierres d'Erik L'Homme


Terre-Dragon – Tome 1 : Le souffle des pierres d’Erik L’Homme. (Genre : Fantasy, Jeunesse).

Editions : Gallimard Jeunesse
Prix : 11,50€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2014 (Sortie le 18 août)

  .Résumé : Sur un territoire déchiré par les vents vivent d’étranges tribus soumises au règne d’un invisible roi-dragon. Le jour où Aegir, l’enfant à la peau d’ours, échappe aux guerriers qui le gardent en cage, le destin du royaume bascule. Traqué sans relâche, Aegir croise la route de Sheylis, une apprentie sorcière chassée de son village. Un sortilège puissant va bientôt unir les deux adolescents contre leur volonté…


  .Voilà un livre qui ne me tentait absolument pas quand je l’ai reçu… de la fantasy ce n’est pas tellement mon genre de prédilection, et en plus jeunesse. La couverture ne m’inspirait rien, ni même le titre d’ailleurs. Je me suis donc jeté les yeux fermé sur ce livre, sans avoir lu quoi que ce soit comme avis ou même le résumé. Et je dois avouer que je suis assez surpris (dans le bon sens du terme) par ma lecture. Au final, la couverture définitive est top, et j’ai passé un bon petit moment de lecture.

  .Là où l’auteur abat ses cartes, c’est que dès le début, il embarque son lectorat dans l’action et l’épopée de ses personnages. C’est alors un moyen efficace, pour un jeune public, d’être pris dans l’histoire et d’être avide d’en connaître plus sur le monde fantasy. Mais tout en commençant dès le début son intrigue, Erik L’Homme présente ses personnages, ce qu’ils sont et ce à quoi ils aspirent. C’est donc une bonne entrée en matière !

  .En ce qui concerne les personnages, je les ai trouvé sympa à suivre mais comme dans la plupart des livres jeunesses, ils manquent d’approfondissement. J’aurai aimé que l’auteur s’attarde plus sur le passé d’Aegir ou sur celui de Sheylis. Même si on nous en narre un aperçu, je trouve que cela fait trop peu pour qu’on s’attache vraiment à nos compagnons de route. Mais ce que j’ai apprécié c’est que chaque personnage a son caractère, sa personnalité. Ils ne sont pas fades apportent vraiment un intérêt pour ce 1er tome. Puis il y a des personnages secondaires comme Doom ou Gaan qui sont très sympathiques notamment avec leur humour. J’ai donc hâte d’en connaître plus sur ces personnages.

  .Pour le rythme, il est excellent. Comme je l’ai dit plus haut, on rentre directement dans l’action et dans la course poursuite. Nos personnages ne vont pas arrêter de bouger et ils vont parcourir une bonne partie de « Terre-Dragon ». En plus qu’il y ait pas mal d’actions, le rythme est renforcé par des chapitres courts et par une narration à la troisième personne alternée. On a le point de vue de plusieurs personnages et cela nous permet de les suivre chacun de leur côté. En effet, ils ne vont être que rarement ensemble, notamment Aegir et Shaylis. Du coup avoir adopté cette narration est une idée intelligente.

  .Pour l’univers créé par Erik L’Homme, je l’ai beaucoup apprécié bien qu’il soit encore peu approfondi. Je pense que ce tome 1 est sensiblement un tome introductif où l’auteur apporte ses idées et met en place la suite de son histoire. Cette dernière sera donc plus développée, je l’espère, dans les deux prochains livres. En tout cas, créer un monde de toute pièce avec ses peuples, les rituels, différents espèces d’Homme et une histoire pour l’ensemble du peuple de « Terre-Dragon », il faut en avoir sous la casquette. Chapeau, mais j’en attends évidemment plus par la suite. Plus de découvertes pour les us et coutumes des peuples, des facultés de nos personnages…

  .Moi qui n’avais jamais lu un livre de cet auteur, je suis agréablement surpris par la fluidité de sa plume. C’est un style d’écriture qui n’est pas recherché, mais qui pour les plus jeunes, comme les plus vieux d’ailleurs, reste efficace. Les pages se tournent vite et bien et on arrive trop vite à la fin. En tout cas, l’intrigue de ce tome 1 est bien menée et l’histoire risque d’être riche en péripétie par la suite. La fin donne envie de savoir ce qu’il va advenir des personnages et de leurs aventures donc affaire à suivre.

  .Enfin, je recommanderai ce livre aux plus jeunes d’entre nous, même s’il n’est pas exclut que les plus vieux le lise aussi. Ce bouquin se révèle être une bonne surprise pour moi. Malgré des défauts sensibles d’un tome 1 introductif, Erik L’Homme a su mettre en avant de bons personnages, un rythme prenant et un univers original. Le tout rehaussé par une plume efficace. C’est donc avec plaisir que je lirai la suite !

.Ma note : 7,5/10

Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour ce partenariat !

mercredi 6 août 2014

Chronique : Fais-le pour maman de François-Xavier Dillard


Fais-le pour maman de François-Xavier Dillard. (Genre : Thriller).

Editions : Fleuve Editions
Prix : 18,50€ (Lecture Commune)
Année de parution originale : 2014

  .Résumé (RACCOURCI POUR PLUS DE SURPRISES !) : Au début des années 70, Sébastien, 7 ans, vit seul avec sa sœur adolescente, Valérie, et leur mère. Cette dernière arrive tant bien que mal à joindre les deux bouts, occupant un job ingrat qui lui prend tout son temps et toute son énergie. Une dispute de trop avec sa fille qui dégénère, et c’est le drame familial…


  .LIVRE COUP DE CŒUR ! Tant de choses se sont bousculées dans ma tête au cours de cette lecture. Le plaisir de découvrir un auteur français, un nouveau thriller et je dois dire qu’avec mon binôme, on a bien fait de le sortir de notre PAL. Une couverture tellement représentative du roman quand on connaît l’histoire. Je n’avais pas lu le résumé et ce sont tous les avis positifs qui m’ont poussé à l’acheter pour un ami… qui me l’a alors gentiment prêté parce qu’il avait beaucoup aimé ! Et j’ai aussi plus qu’adoré ce roman qui m’a fait passer un excellent moment.

  .Le début nous projette dans les 70’s où une scène choquante va se dérouler. Si vous pouvez ne pas lire le résumé en entier, faites-le, parce que cela vous permettra d’avoir plus de surprises. Un commencement choquant, prenant, assourdissant. On se demande comment cela peut arriver malgré les difficultés des familles. L’auteur joue, joue tellement bien avec ses personnages qu’il en devient sadique. Mais il manie tellement bien son histoire que ce début est juste parfait !

  .Plusieurs personnages feront leur apparition dans l’histoire. Sébastien, Claire et Léa qui sont les trois personnages centraux du récit. On s’attache à Sébastien, à son histoire difficile et aux difficultés auxquelles il a dû faire face. Mais aussi aux problèmes contre lesquels il se bat chaque jour, pour tourner la page. C’est un personnage complexe, travaillé, à la limite de la folie qui m’a parfois fait peur par ses réactions… mais qui ne réagirait pas comme ça, après une enfance aussi bouleversante. Claire elle aussi n’a pas été épargnée lors de sa relation avec son ex-mari. On s’attache aussi à elle, à ses tourments, à ses troubles et à ses remises en question. Sébastien et Claire, sont des personnages qui essaient de tourner la page sans vraiment y arriver et on sent au fond d’eux une culpabilité ancrée… Puis Léa, la fille de Sébastien, toute mignonne qu’on a envie de protéger. Et ce qui va lui arriver va bouleverser sa vie, indubitablement. Quand je repense aux scènes, j’en suis encore choqué. L’auteur a réussi à gérer trois personnages centraux à la perfection, les révélant, les mettant à nue. Il les connaît très bien et joue avec eux. Mais il y a aussi d’autres personnages comme Valérie ou la mère de Sébastien… mais je vous laisse le soin de les connaître.

  .Ce roman est archi rythmé du début à la fin. Je n’ai pas vu les pages défilées tellement il est addictif. L’auteur place ses personnages efficacement, nous les dévoile et met leurs histoires à nue. C’est un roman qui est beaucoup tourné sur la psychologie dans la première moitié du livre. Mais c’est une psychologie qui nous pousse à continuer et à en savoir toujours plus. Et passé un certain évènement, tout va s’enchaîner et là, on va être dans la véritable action. Dans une course contre la montre, contre la folie et la peur d’un destin s’éteignant trop vite. L’alternance des points de vue renforce le rythme effréné du roman. On a le point de vue de Sébastien à la troisième personne tout comme celui de Claire. Et le point de vue de Léa… fort intéressant à la première personne. Et enfin un quatrième point de vue qui nous amène des années en arrière pour connaître la vérité !

  .La narration à la troisième personne en ce qui concerne Claire et Sébastien amène une véritable richesse au roman. Elle nous permet de voir au-delà des personnages principaux. D’être au courant de presque tout ce qui se passe. Je pense que c’est grâce à cette narration que l’auteur arrive à nous surprendre toujours plus. Il y a beaucoup de révélations et de retournements de situation que je n’ai pas vu venir. Combien de fois je me suis dit « ce roman est horrible ! » ; « comment peut-on être aussi vache avec ses personnages ? » ; « comment en arriver là, à ce point ? » Et puis il y a la narration à la première personne de Léa qui va nous permettre d’aborder sa relation avec son papa et de le voir à travers ses yeux. C’est une très bonne idée de l’avoir intégré parce qu’au début cela amène un regard innocent sur l’histoire. Mais par la suite cela va nous permettre de réaliser certaines choses.

  .Enfin, la plume de François-Xavier Dillard est TOP ! C’est un auteur qui choisi ses mots, qui fait des phrases lourdes de sens et de répercutions. Les phrases formulées ne sont pas faites par hasard. Ce sont des phrases qui vous emportent dans l’histoire, qui vous font découvrir toute l’horreur de cette intrigue et vous rendent fous. Et puis la fin… j’en suis encore choqué et retourné. Comment peut-on encore faire cela à ses personnages alors qu’on les a maltraités pendant tout le récit ? Cet auteur est fou, il est insensé, on s’attend à tout sauf à cette fin qui m’a bouleversé tant elle était dur. Certes, on comprend le pourquoi du comment et on se rend compte qu’il faut se méfier de tout le monde… mais à quel prix ? Je ne mets cependant pas la note maximale parce que j’aurai aimé ressentir plus de choses au cours de ma lecture. Mais je vous le recommande fortement de le sortir de votre PAL ou de courir l’acheter. Parce que cet auteur, est assurément à suivre !!

.Ma note : 9/10

La chronique de Guillaume pour cette Lecture Commune : ICI.

dimanche 3 août 2014

Chronique : Revenants - Tome 3 : Qu'importe l'éternité de Amy Plum


Revenants – Tome 3 : Qu’importe l’éternité de Amy Plum. (Genre : Jeunesse, Fantastique).

Editions : Milan
Prix : 15,50€
Année de parution française : 2013
Année de parution originale : 2013
Titre version originale : Revenants, Book 3 : If I Should Die.

  .Résumé (SPOILERS SUR LE TOME 2 !) : Kate est désespérée. Vincent, celui qu’elle aime par-dessus tout, a disparu. Seul son esprit parvient encore à communiquer avec la jeune fille. De plus en plus doucement. De moins en moins souvent. Kate décide de forcer le destin, de tout faire pour sauver l’amour de sa vie. Même si elle doit affronter le clan des numa. Même si elle doit y laisser la vie. Plutôt la mort, que la vie sans Vincent.


  .C’est fou d’avoir été déçu par le tome 2 et de passer à un cheveu du coup de cœur pour ce dernier tome. Pourquoi ne l’ai-je pas sorti plus tôt de ma PAL ? Ca, je me le demande encore, mais je suis content de l’avoir enfin fait. La couverture est juste sublime comme les deux autres ! Le titre est très représentatif du livre même si ce n’est pas la traduction anglaise. Et puis j’avais tellement hâte de découvrir cette fin que j’ai été ravi. J’ai passé une excellente lecture, merci Amy Plum.

  .Dès le début, on est pris dans l’action, comme si la fin du tome 2 était raconté la page précédente et que l’auteure démarrait un nouveau chapitre. Cela commence sur les chapeaux de roues et l’intrigue va se tisser d’elle-même. La première partie du roman est plus longue que la deuxième mais le découpage est bien fait. Et puis, je ne sais pas, dès le départ, on se pose des questions et Amy Plum nous embarque, en un claquement de doigts.

  .En ce qui concerne les personnages, celui de Kate m’a énormément plu. J’ai adoré la retrouver, la suivre dans ses péripéties. C’est un personnage travaillé, qui a évolué et qui à la fin de ce troisième tome, ne sera jamais plus la même tant elle a changé. Au fil de « Qu’importe l’éternité », Kate s’affirme, prend sa vie en main et fait des choix essentiels. Puis il y a Vincent, peu présent au début du roman mais qui va se révéler égal à lui-même. Toujours prévenant, attentif à Kate, leur relation est bien là, malgré l’action présente et l’avancement de l’histoire. D’autres personnages secondaires sont aussi tops : Georgia, les grands parents de Kate, Ambrose, Arthur, Charlotte, Violette… Et même si au début j’ai eu du mal à me souvenir de qui était qui, tout s’est remis en place une fois dans ma lecture.

  .Le gros point fort du roman dans ce tome 3, c’est l’univers créé par Amy Plum. J’avais déjà souligné à quel point je trouvais cette mythologie exceptionnelle et originale. Mais ici, l’auteure a dépassé toutes mes attentes. Elle nous fait découvrir des pans de l’histoire qui m’ont énormément plu et on apprend un paquet de choses intéressantes. On va découvrir plus l’histoire du clan de Vincent, comme celle des guérisseurs ou des numa. Tout est bien expliqué, tout est décrit comme il le faut pour qu’on se représente les scènes importantes parfaitement. Bref, c’est un univers qui m’a comblé et que je suis heureux d’avoir pu découvrir.

  .L’action et le rythme de l’intrigue est aussi très prenant. Dès le début du roman, on est embarqué par la quête que va mener Kate. C’est une course poursuite, une course contre la montre, une course contre le mal et pour la paix. Les deux parties distinctes du roman sont adéquates parce qu’elles représentent deux choses différentes et j’ai trouvé ça bien joué. Des combats, des découvertes, des remises en questions, du danger, des révélations et des retournements de situation qui sont bien éparpillés dans le livre !

  .Le style d’écriture d’Amy Plum est juste sensationnel et extraordinaire. Elle a cette capacité à vous happer, à vous rendre curieux et à faire que les pages se tournent d’elles mêmes. Ce n’est pas une plume recherchée, bien qu’elle sache faire passer les moments forts et les moments émotions, mais elle marche, et c’est l’essentiel. Elle sait écrire ses moments de narration et ses dialogues, bref parfait. La fin m’a cependant un peu frustré. J’aurai aimé en savoir plus quant à la révélation que le lecteur a eu plus tôt. En savoir plus sur l’avenir de Kate et de Vincent… J’ai eu un arrière goût de trop peu en bouche ! Je ne catégorise pas le roman comme coup de cœur à cause de cela et sur le fait que j’aurai aimé ressentir davantage de choses.

  .Enfin, je ne peux que vous recommander cette trilogie qui reste tout de même magnifique. Un univers original qui vous surprendra par les idées qu’a pu avoir l’auteure. Des personnages attachants, notamment grâce à la romance qui leur est consacré. Deux romans sur trois, ont beaucoup d’actions d’un bout à l’autre de l’intrigue. Et puis la plume de l’auteure est juste prenante à souhait et on se surprend à tourner les pages et à finir le bouquin trop vite !

.Ma note : 8,5/10