mardi 26 août 2014

Chronique : Half Bad - Tome 1 : Traque Blanche de Sally Green


Half Bad – Tome 1 : Traque Blanche de Sally Green. (Genre : Fantastique, Jeunesse).

Editions : Milan
Prix : 16,90€ (Partenariat + Lecture Commune)
Année de parution française : 2014 (Sortie le 24 septembre)
Année de parution originale : 2014
Titre version originale : Half Life, Book 1 : Half Bad.

  .Résumé : Dans l’Angleterre d’aujourd’hui, deux clans de sorciers vivent en secret au côté des humains : les adeptes de la magie blanche et les sorciers noirs. Mais la naissance de Nathan vient bousculer l’équilibre des forces car il est à la fois un sorcier blanc et un sorcier noir. Son père est un des plus puissants et cruels sorciers du monde. Sa mère, adepte de la magie blanche, est morte. A 16 ans, Nathan va recevoir ses pouvoirs comme tous les sorciers. Mais il n’est pas comme tous les sorciers… Son clan va décider de l’enfermer : Nathan est piégé dans une cage, battu et menotté. Les frontières entre le bien et le mal n’ont jamais été aussi floues et menacées.


  .« Half Bad » est un livre qui a de très bonnes critiques anglaises et américaines et grâce aux éditions Milan, j’ai eu le privilège de le lire en avant première. Je remercie d’ailleurs Emilie et Elodie pour cette excellente lecture. La couverture est au combien représentative de l’histoire et je suis content qu’elle ait changé. Le travail qui a été effectué est remarquable et le touché est velouté, bravo ! Si je me suis lancé dans cette histoire c’est parce que le thème des sorciers m’est cher. Je n’avais pas lu le résumé mais il est fortement tentant. J’ai donc passé une excellente lecture qui est passée proche du coup de cœur !

  .Le début de l’histoire est très déstabilisant. L’auteure, Sally Green, propose une narration à la deuxième personne du singulier, ce que je n’ai jamais vu dans un roman. Cela est certes déstabilisant mais je m’y suis habitué et cela rend ce commencement deux fois plus intrigant. Qui relate les faits de notre personnage principal ? Pourquoi ce choix ? Je ne saurai répondre à ces deux seules questions, mais une chose est sur, ce début est parfait pour appréhender l’histoire.

  .Beaucoup de personnages au cœur du roman. Nathan, sa grand-mère, Déborah, Arran, Annalise, Célia, Jessica et bien d’autres… Nathan, notre personnage principal est au combien détaillé, travaillé et touchant. Il est la personne la plus attachante du roman. L’auteure ne lésine pas sur les difficultés, les épreuves, qu’elles soient psychologiques ou physiques. Nathan est un personnage torturé, malmené, enfermé et vivre tout ça à travers lui nous rend dingue, je vous assure. Il est aussi celui qui évolue le plus au fil de l’histoire. Il prend une maturité, grandi, s’affirme et même s’il a des doutes on ne peut qu’être derrière lui. A côté il y a Arran, Déborah (son demi-frère et sœur) et sa grand-mère. Trois personnages touchants qui portent Nathan dans le roman et qui vont nous permettre d’en apprendre plus sur lui et sur son passé. Sally Green fait un coup de maître avec ses personnages. Tous autant qu’ils sont joueront un rôle décisif, capital et apporteront quelque chose à l’histoire de Nathan… ou pas.

  .Ce que j’ai adoré c’est l’univers des sorciers qui est créé par l’auteure. Elle a réussi à sortir des sentiers battus, à se détacher des mythes et des idées qu’on peut avoir. Le thème de la lutte des sorciers blancs contre les sorciers noirs pourrait être banal mais c’est là toute la complexité du roman. Vient alors Nathan qui vient bouleverser l’ordre des choses… Les descriptions sur la magie, sur l’univers, sur les us et coutumes, sur les descendants de Nathan sont justes parfaites. On a un aperçu de certains dons et je peux vous dire que c’est juste exceptionnel !

  .En ce qui concerne l’action, c’est seulement le seul bémol que je pourrais avoir. Le fait est qu’il n’y a pas d’action pure, brute pendant les 200 premières pages. Ces dernières servent à connaître Nathan, à découvrir ses tourments, sa descendance, sa famille, son enfermement. Tout le côté psychologique est révélé au lecteur, on se prend psychologiquement au jeu et c’est ça qui est bon avec ce roman. Même si l’action arrive après, on bouge beaucoup, on se questionne beaucoup et c’est si bon en fait. L’action arrive avec la quatrième partie où une course contre la montre va se faire sentir. Et je peux vous dire que vous ne pourrez pas lâcher le livre tellement il est addictif… dès le premier chapitre ! L’auteure installe une ambiance pesante, sombre et captivante qui marche super bien.

  .Ce qui nous permet de ne pas nous ennuyer c’est l’écriture de l’auteure qui est au TOP !! Elle écrit bien, fait des phrases courtes, monte crescendo dans les tours pour nous faire palpiter de stresse et d’angoisse. Je vous jure que la composition du livre est très bien faite. Les parties sont bien là où il faut et franchement, elle a géré ça d’une main de maître. On ressent tout, parfaitement tout concernant Nathan et c’est ce qui est bien. Sally Green maîtrise ses révélations, ses retournements de situations, sa course poursuite et contre la montre est d’enfer. Et puis la fin est juste… mais OMG c’est quoi cette fin de diiiiingue. J’ai tellement hâte de lire le tome 2 et j’espère de tout cœur que ce livre aura le succès qu’il mérite parce qu’il est presque parfait.

  .Foncez sur ce livre à sa sortie le 24 septembre prochain ! Un univers de sorciers qui sort des sentiers battus par l’originalité qu’apporte Sally Green. Un personnage principal attachant, torturé qui vous fera vous poser des questions tout au long du livre. Même si l’action est plus présente après la moitié du roman, l’écriture de l’auteure fait que l’histoire en devient addictive par l’ambiance qui est créé tout au long de l’intrigue ! Et une fin qui donne juste envie de lire la suite.

.Ma note : 9/10

Merci à Elodie, Emilie et aux éditions Milan pour ce partenariat !

La vidéo de la bande annonce du livre : ICI.

Le site officiel du livre en cliquant sur la bannière en dessous :

L’avis en vidéo de Robin pour cette Lecture Commune : ICI.

lundi 25 août 2014

Chronique : Body Finder - Tome 1 de Kimberly Derting


Body Finder – Tome 1 de Kimberly Derting. (Genre : Jeunesse, Thriller).

Editions : Pocket Jeunesse
Prix : 15,90€
Année de parution française : 2013
Année de parution originale : 2010
Titre version originale : The Body Finder, Book 1.

  .Résumé : Depuis toute petite, Violet Ambrose, 16 ans, a un don étrange : elle parvient à repérer les cadavres d’oiseaux abandonnés par son chat. Mais ce secret prend une tout autre ampleur lorsqu’un tueur en série sème la terreur dans la ville. Chaque jour, les esprits des jeunes filles qu’il a enlevées viennent hanter Violet. De plus en plus troublée, elle mène son enquête et se rapproche du tueur… jusqu’à devenir sa proie.


  .Ce roman est resté plus d’un an dans ma PAL et à l’occasion de la sortie du tome 2, le 20 août dernier, je me suis dit qu’il fallait que je le dépoussière ! J’avais totalement craqué sur la couverture à l’époque et c’est d’ailleurs toujours le cas. Et le résumé, bien que parcouru très vite, m’avait donné envie. Un petit thriller jeunesse avec une touche de paranormal… comment ne pas être tenté ! En tout cas, même si j’ai passé une bonne lecture, je reste sur ma fin.

  .Le prologue nous met directement dans le vif du sujet. On assiste à une scène clef qui va nous permettre de découvrir le don de Violet. Un don particulier qui lui permet de voir les « échos » des âmes des animaux morts… C’est un don inédit, que je n’avais pas forcément vu dans d’autres romans, et je souligne donc l’originalité de l’auteure pour cela. En effet, cela nous permet d’être curieux et d’en découvrir plus sur ce côté fantastique. En tout cas un début prenant bien mené.

  .Les personnages m’ont bien plu mais je crois que la narration à la troisième personne m’a empêché de m’attacher à eux comme je l’aurai voulu. Violet et Jay sont deux bons personnages mais ils m’ont paru trop enfantin, trop naïf… je ne trouve pas le terme mais ils ne m’ont pas paru assez mature. Violet a certes une bonne psychologie par son côté courageuse et tête brûlée, mais elle m’a énervé sur certains aspects, notamment par sa relation avec Jay, son meilleur ami. Cocotte, c’est bien de tâter le terrain mais des fois il faut faire des choix. Jay quant à lui m’a paru trop parfait pour être crédible. Il arrive aux moments importants, se chargent de tout, fait tout parfaitement. Bien que ce soit un jeune homme respectable, il m’a parfois énervé. Et puis leur relation met un temps fou à avancer et je ne voyais pas pourquoi l’auteure s’attardait sur cela alors qu’il y avait plus intéressant ailleurs ! Et puis on a aussi des chapitres sur le tueur qui renforce notre curiosité et j’ai adoré !

  .Le rythme est bon même si le début est assez lent pour moi. L’auteure place certes ses personnages, les relations entre eux et installe ses bases, mais elle aurait pu aller plus vite. Et en allant plus vite elle aurait pu développer davantage le côté thriller de son roman qui est manié à la perfection selon moi. Après les chapitres ne sont pas forcément longs et se lisent vite. Puis, le fait qu’il y ait une alternance de point de vue entre Violet et le tueur amène un côté prenant sur l’histoire.

  .En ce qui concerne le côté fantastique je l’ai vraiment adoré. J’adore le don de Violet, ce qu’elle en fait et le fait qu’elle agisse en conséquence. Mais pour ma part il n’a pas été assez mis en avant dans le roman. Il n’est pas assez expliqué, pas assez décortiqué pour qu’on le comprenne à sa juste valeur. Il ne fait qu’apporter une plu value au roman sans que ce soit phénoménal et c’est bien dommage. J’aurai aimé en savoir plus sur le ressenti de Violet quand son don agit. Une bonne idée mais pas assez développée !

  .Pour l’écriture de Kimberly Derting, je l’ai trouvé bonne, simple mais efficace. Elle écrit d’une manière young-adult, sans que ce soit vraiment recherché mais ça marche. Cependant, je n’ai pas compris une chose dans le roman. Pourquoi répéter sans cesse le nom de famille des personnes alors qu’on le connaît sur le bout des doigts ? Cela fait répétition et ça m’a franchement gêné. Mais malgré cela, la deuxième moitié du livre est parfaite parce que le côté thriller, chasse est plus mis en avant et c’est appréciable. Le fait d’être traqué va accélérer notre lecture et ça en devient tout à fait prenant. Je me suis posé des questions sur le tueur un nombre incalculable de fois et j’ai soupçonné pas mal de monde ! Mais, encore une fois, un manque d’information fait défaut. Pourquoi le tueur a agit ? Qui est-il réellement ? Ce sont des questions qui restent en suspend et je reste sur ma fin…

  .Alors bien que mon avis paraisse négatif à sa lecture, le tome 1 de « Body Finder » est une bonne lecture. L’auteure a des idées géniales concernant le côté thriller et le côté fantastique. Cependant, c’est un tome 1 d’introduction qui met en place les choses. Je regrette que les points cités ci-dessus ne soient pas plus développés parce que le roman aurait été exceptionnel. Je lirai le tome 2 avec grand plaisir parce que j’ai hâte de voir où tout ça va nous mener. Et j’ai surtout hâte de retrouver Violet et Jay, pour de nouvelles aventures !

.Ma note : 7,5/10

dimanche 24 août 2014

Chronique : Magdala Alchemist Path – Tome 1 d’Isuna Hasekura, Aco Arisaka & Tetsuhiro Nabeshima


Magdala Alchemist Path – Tome 1 d’Isuna Hasekura, Aco Arisaka & Tetsuhiro Nabeshima. (Genre : Fantasy).

Editions : Ototo
Type : Seinen
Prix : 7,99€ (Partenariat)
Année de parution française : 2014
Année de parution originale : 2013

  .Résumé : Kûsla, un alchimiste condamné pour profanation, est envoyé de force dans la ville de Gulbetti afin de poursuivre de mystérieux travaux… Mais c’est sans compter sur l’apparition de Fenesis, une mystérieuse religieuse toute de blanc vêtue, envoyée par l’Ordre de la Chevalerie pour surveiller l’avancée de ses recherches…


  .Voilà un manga que je ne pensais pas découvrir de si tôt ! Cette sortie me tentait énormément et je suis content d’avoir eu l’occasion de le lire. La couverture est vraiment très belle et le côté velouté n’enlève rien à son charme. Je n’avais sincèrement pas lu le résumé, mais cette couverture avait quelque chose d’attirant, d’hypnotisant. J’ai passé un très bon « court » moment de lecture !

  .Chroniquer un manga est somme toute assez compliqué. En effet, se baser seulement sur des images et peu de texte pour donner son avis est difficile. J’irai donc à l’essentiel pour que cette chronique ne soit pas longue. Je pense que le début est intrigant par le fait qu’on se demande pourquoi le personnage est enfermé. Qu’a-t-il fait ? Comment s’est-il fait prendre ? Et très vite l’histoire va se retrouver être une quête ce qui rend la chose plus intéressante.

  .Les personnages sont sympas à suivre mais pas encore attachants. En effet, le manga se lit tellement vite qu’on n’a pas le temps de les apprécier à leur juste valeur. Kûsla est un homme énigmatique avec lequel on se pose beaucoup de questions. Mais j’ai aimé qu’il soit différent de son acolyte et qu’il soit plus gentil avec Fenesis. Concernant cette dernière, elle m’a de suite tapé dans l’œil et intrigué. Et mon flair a vu juste… en tout cas, son côté naïf et fouille tout amène une certaine fraîcheur non négligeable dans cet univers assez compliqué.

  .Ce que j’ai fortement apprécié c’est l’univers d’alchimiste qui est mis en avant. Je n’y connais presque rien dans ce domaine et retrouver une histoire de ce type est très bien trouvé. Après, je ne sais pas si les choses restent inventées ou pas mais en tout cas, c’est un bon début pour que le lecteur soit assez pris par l’histoire. Après, l’univers n’est pas poussé à son maximum, vu que c’est un tome 1, mais je crois que les auteurs ont de la ressource pour avancer encore plus.

  .Enfin, en ce qui concerne les dessins, je trouve qu’ils sont bien réalisés et qu’ils donnent envie à l’œil. Je regrette cependant que sur certains visages, les expressions ne soient pas plus détaillées. Il y a parfois des planches où les visages sont blancs sans vraiment de nez, de bouche ou d’yeux… Pour la narration et les dialogues, ils sont bien écrits. Mais c’est le scénario qui est encore meilleure puisque la fin est vraiment inattendue ! Cette fin donne vraiment envie de poursuivre et c’est là où je maudis les auteurs de manga qui nous font toujours des coups pareil. En tout cas, si vous voulez vous lancer dans le genre, n’hésitez pas !

.Ma note : 8/10