vendredi 12 septembre 2014

*Vidéo* : ALS Ice Bucket Challenge


Salut tout le monde !

Aujourd'hui une vidéo un peu spécial qui tourne en ce moment sur les chaînes françaises et partout dans le monde d'ailleurs. C'est celle de la vidéo "Ice Bucket Challenge" pour la maladie de Charcot ! Le but de cette vidéo est de se verser un seau d'eau froide sur soi ou de se le faire renverser par une tierce personne... ce qui est plus marrant ;) Mais c'est aussi l'occasion de connaître une maladie que personnellement je ne connaissais pas. Il est donc important de se renseigner : ICI et de faire un don : ICI.

Je remercie les trois jeunes filles qui m'ont nominé pour faire cette vidéo : 
Noémie du blog "Ilnyak1pas
Simi du blog "Les p'tits loisirs de Simi
Margaud du blog "Les histoires de Margaud"

Je n'ai nominé personne mais n'hésitez pas à le reprendre, ne serait-ce que pour faire une bonne action ;D

jeudi 11 septembre 2014

Chronique : Geek Girl - Tome 2 de Holly Smale


Geek Girl – Tome 2 de Holly Smale. (Genre : Jeunesse).

Editions : Nathan
Prix : 15,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2014 (Sortie le 28 août)
Année de parution originale : 2013
Titre version originale : Geek Girl, Book 2 : Model Misfit.

  .Résumé (SPOILERS SUR LE TOME 1 !) : Harriet est désormais mannequin, mais ses préoccupations de geek n’ont pas pour autant disparu. Si la jeune fille est maintenant mieux dans sa peau, elle se morfond de ne plus avoir aucune nouvelle de Nick depuis le baiser qu’ils ont échangé. Les grandes vacances risquent de lui sembler très longues…


  .Vous savez comme le tome 1 de cette série avait été une très belle découverte pour moi. Une belle découverte et un livre surprenant dans sa manière d’être construit. Replonger dans cet univers geek-chic m’a énormément plu et m’a fait un bien fou. La couverture comme celle du tome 1 est attirante à l’œil et je l’adore même plus que celle du 1er tome. Je n’avais pas lu le résumé mais je savais que si l’histoire était dans la continuité du livre précédent, je devais adorer. Et ce fût évidemment le cas parce que j’ai passé une excellente lecture.

  .L’auteure ne perd pas un instant pour placer son histoire et le nouveau contexte de son intrigue. A travers Harriet qui nous parle directement, et c’est ce que j’adore soit dit en passant, Holly Smale pose ses nouvelles bases. Puis elle rappelle les faits importants et ne nous laisse pas indifférent face à son protagoniste féminin, sa famille et ses amis. Bref, un très bon début qui ne peut que nous inciter à continuer notre lecture, une fois de plus.

  .Les personnages sont vraiment le point central du roman dans cette série. Harriet est encore une fois mon personnage préféré parce que je me suis attaché à elle inévitablement. J’adore sa psychologie, sa manière de penser et de débiter des faits comme si tout le monde les savait. Son côté intellectuel m’attire autant que son côté mannequin désormais. L’auteur la connaît, la pousse dans ses retranchements et l’association du geek-chic marche super bien. Harriet a des problèmes de cœur, d’amitié, de famille et de travail… quoi de plus réel même si tout est un peu enjolivé ! Puis ensuite vient son père, Annabelle (sa belle-mère), Wilbur, Yuka, Nat, Toby et Nick. Ce sont des personnages qui apportent tous quelque chose à l’intrigue et à Harriet. Ils sont tous touchants ou énervants à leur manière. Les personnages forment un tout qui marche, se contrebalançant les uns et les autres.

  .Le rythme est dingue de chez dingue ! Les chapitres sont courts ce qui fait qu’on tourne les pages très vite. Harriet ne cesse de bouger, de se rendre à une séance photo, de se questionner par rapport à telle ou telle chose. Et le fait qu’elle se pose énormément de question, on s’en pose aussi et donc notre curiosité est emportée par tout ce qu’il se passe. Cependant, il y a un moment où avant la moitié du livre, j’ai ressenti comme un flottement. Surement parce que j’avais deux lectures en cours et que je n’avançais pas trop dans celui-ci. Mais à part ça, ce livre se déguste comme un petit bonbon acidulé et il est rafraîchissant à souhait !

  .L’univers de la mode est encore aussi beaucoup présent tout comme le côté geek d’Harriet. C’est un point essentiel du roman que l’auteure n’a pas négligé. On voit comment peuvent être les rivalités entre les filles, on voit que ce monde est un monde de requin. Mais je regrette qu’on ne soit pas plus immergé dans cet univers qui me rend curieux ! Holly Smale n’a pas non plus mis de côté les relations familiales tout comme celles amicales. Ce sont des thèmes bien abordés et qui me sont chers.

  .Enfin, la plume de l’auteure n’est certes pas recherchée comme dans son tome 1 mais elle sait écrire. Son style d’écriture est efficace parce qu’il nous permet de nous immerger dans la vie d’Harriet, de voir ses difficultés et ses facilités. C’est aussi un livre remplit d’humour notamment grâce à Toby et Wilbur qui sont parfois hilarant ! La fin est vraiment bien menée et on comprend énormément de choses. Je n’ai hâte que d’une seule chose, que le tome 3 sorte vite en France mais ce ne sera pas avant le printemps 2015… Et puis il faut aussi que je me rachète le tome 1 avec la belle couverture hihihi ! Bref, si vous voulez passer un moment détente mais avec un univers geek-chic et des thèmes importants, lisez cette série et vous ne serez pas déçus !

.Ma note : 8/10

Merci à Samia et aux éditions Nathan pour ce partenariat !

mercredi 10 septembre 2014

Chronique : Two boys kissing de David Levithan


Two boys kissing de David Levithan. (Genre : Contemporain, Romance).

Editions : Alfred A. Knopf
Prix : 11,08€
Année de parution originale : 2013

.Résumé (traduit par Wandering-World) :
Les deux garçons qui s’embrassent se nomment Craig et Harry. Ils sont sur le point de participer pendant trente-deux heures au marathon du plus long baiser du monde pour entrer dans le Guinness des records. Ils ne sont pas un couple. Mais cela a déjà été le cas.
Peter et Neil sont un couple. Leurs baisers sont différents.
Avery et Ryan viennent juste de se rencontrer et tentent de comprendre ce qui va se passer ensuite. Ils ont tous les deux peur que quelque chose aille de travers.
Cooper est seul. Il en arrive au point où il ne ressent pratiquement plus rien.
Ces garçons, accompagnés de leurs amis et familles, dépeignent une mosaïque de façons d’aimer : ouverte et avide, hésitante et prudente, douloureuse et apeurée. David Levithan a lié leurs expériences dans un récit rédempteur qui va captiver, éblouir et émouvoir les lecteurs.


  .Mon 1er livre en VO, mon 1er livre de David Levithan et je dois dire que je suis comblé. J’ai suivi les avis de la blogo concernant cette histoire et je n’en suis absolument pas déçu. C’est une histoire tellement réaliste que ça en devient perturbant, que ça en devient limite dérangeant. Comment un auteur peut-il décrire la réalité avec autant de profondeur et de minutie ? Je me le demande encore ! La couverture représente parfaitement l’histoire, celui d’un baiser mais pas que… j’ai donc passé un excellent moment de lecture.

  .Dès le début, l’auteur nous présente ses différents personnages, leur vie, leur famille et leurs attentes concernant leur présent et leur futur. C’est un début qui m’a beaucoup plu, qui m’a de suite chamboulé et ému aux larmes tellement David Levithan est précis dans ce qu’il raconte. Mais l’histoire est racontée par des hommes homosexuels qui sont décédés du SIDA et c’est là que ça change tout. A travers la parole de ces hommes, on voit leurs encouragements, leurs espoirs et leur foi qu’ils peuvent avoir dans la vie de nos protagonistes. Ils sont là, tout proche et c’est je pense la narration la plus touchante que je n’ai jamais lu.

  .En ce qui concerne nos personnages, Harry et Craig, Peter et Neil, Avery et Ryan et enfin Cooper. Je les ai tous apprécié autant qu’ils sont, avec leurs qualités et leurs défauts. David Levithan décrit leur histoire avec tellement de réalité, avec un réalisme incommensurable qu’on ne peut s’attacher qu’à eux. Chaque histoire, chaque part de leur vie est touchante et est aussi emprunte de souffrance et de difficultés. Parce que oui, pour certains, tout va bien dans le meilleur des mondes, mais pour eux la vie est un éternel combat. Je ne raconterai rien d’eux de peur de spoiler, mais j’ai comme le sentiment que je n’en connais pas assez sur eux. Que j’aurai pu davantage m’attacher à eux si la narration avait été à la première personne. Mais ce sont des garçons qui marquent les esprits, et ils ont marqué le mien, c’est sur !

  .Là où David Levithan fait fort, c’est qu’il ne se penche pas sur tel ou tel côté de l’homosexualité. Il se penche sur tous les pans de la société que ce soit avec les amis, la famille, les réactions que peuvent avoir les autres. Les pensées les plus profondes que peuvent avoir telle ou telle personne. Oui certaines réactions sont belles et sont empruntes d’une avancée considérable mais d’autres m’ont profondément choqué. Je suis peut-être un garçon ouvert d’esprit, mais certains faits dans le livre m’ont assez troublé. Que ce soit les amis de tel protagoniste ou la famille d’un autre… il y a des paroles, des actes qu’on ne peut pas tolérer. Et David Levithan met en lumière tout cela, les bons comme les mauvais côtés et c’est ce qui met ce livre haut dans mon estime. Parce que pour apprécier une chose à sa juste valeur il faut en faire le tour et voir tout ce qu’elle possède.

  .Le rythme est bon, assurément bon. Il y a des chapitres courts comme des chapitres normaux. Des dialogues, de la narration et l’auteur alterne bien avec les deux, de telle sorte qu’on lit sans s’en rendre compte. On est curieux de découvrir si Craig et Harry vont réussir à battre le record, on est curieux de voir où l’amour de Peter et Neil va les mener, curieux de voir si Avery et Ryan seront acceptés et curieux de savoir comment tout va se terminer pour Cooper. C’est comme si l’auteur avait mis en avant une quête de reconnaissance, une quête de lumière qui a aussi sa part de noirceur. Ce roman est un tout et un tout absolument magnifique.

  .La plume de David Levithan est bien entendu un des points forts du roman. Sa plume est poétique, recherchée avec des répétitions, des phrases qui se répètent et qui forcent le lecteur à comprendre les messages qui sont transmis. C’est une plume fluide et tellement réaliste que le réalisme en devient inouï ! Et puis cette fin… où comment avoir la larme à l’œil par les valeurs qui sont exposées dans le livre. Moi qui voulais vous mettre en traduction une citation qui m’a marqué, je remercie Jordan de l’avoir traduite dans sa chronique parce que j’avais peur de me tromper, la voici : « Nous ne naissons pas poussière. Nous ne mourrons pas poussière. Nous faisons plus que de la poussière. C’est tout ce que nous vous demandons. Faites plus que de la poussière. » Cette citation permet de mettre en relief nos vies et de prendre conscience que la vie vaut d’être vécue à fond, sans regret, pour qu’elle soit la plus belle possible ! Et donc si vous lisez en VO, n’hésitez pas à lire ce livre, qui vous révulsera, mais surtout vous touchera, j’en suis persuadé !

.Ma note : 9/10

mardi 9 septembre 2014

*Vidéo* : Book TAG : Les réseaux sociaux


Salut tout le monde !

Nouvelle semaine et nouvelle vidéo sur la chaîne :) C'est un TAG que j'ai repris sur le blog "Gala de livres" qui est tenu par la très gentille Anne-Charlotte ! Le principe est simple, à chaque réseau social, un énoncé pour vous présenter un livre qui lui correspond ^^ J'espère que ce TAG vous plaira et que les personnes taguées à la fin de la vidéo le reprendront...

Enjoy <3

Les énoncés :

Twitter : Un livre adoré avec peu de pages.

Facebook : Un livre qui m'a été massivement recommandé.

Tumblr : Un livre lu avant qu'il ne soit devenu populaire.

Myspace : Un livre dont je suis incapable... de me rappeler si je l'ai aimé ou non.

Instagram : Un livre avec une belle couverture.