jeudi 6 novembre 2014

*Vidéo* : In My Mailbox #22


Bonjour les amis !

Après un mois d'absence, le rendez-vous du IMM est de retour sur la chaîne ! :) De très belles réceptions, achats, cadeaux... oui le mois de septembre et d'octobre ont fait exploser ma PAL ^^ Mais c'était mon anniversaire le 13 octobre ! Bon visionnage.

Enjoy <3

Les livres reçus, déjà lus :
       

Les partenariats :
 

Les achats :
  

Les cadeaux d'anniversaire :
    
  

mardi 4 novembre 2014

Chronique : Oniria - Livre 1 : Le Royaume des Rêves de B.F. Parry


Oniria – Livre 1 : Le Royaume des Rêves de B.F. Parry. (Genre : Jeunesse, Fantastique).

Editions : Hachette
Prix : 16,50€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2014 (Sortie le 1er octobre)

  .Résumé : Il existe un monde dont personne ne soupçonne l’existence. Un pays où chacun de nous se rend pourtant chaque nuit. Un univers où tout est possible. Oniria, le Royaume des Rêves. Seul un Envoyé venu de monde des humains peut sauver Oniria des troubles qui le menacent. Il s’appelle Eliott. Et il a douze ans.


  .L’attachée de presse des éditions Hachette, m’a tellement bien vendu ce roman que j’ai été très curieux de le découvrir. Je dois avouer que j’avais des réserves sur le côté jeunesse. Mais Matéïa m’a assuré que ce côté était en retrait. J’ai donc accepté ce partenariat avec entrain. La couverture est très jolie et elle reflète bien le monde dans lequel on va être plongé. Sans avoir vraiment lu le résumé, je savais que ça parlait de rêves et de cauchemars… il n’en fallait pas plus pour me convaincre ! Au final, j’ai passé un excellent moment de lecture.

  .Le prologue m’a de suite rendu curieux. On nous présente Eliott avec sa grand-mère Louise, qui nous dit qu’elle va poursuivre l’initiation de son petit fils. L’auteure nous dépeint un tableau familial assez cliché au final, mais qui se révèlera intéressant par la suite. Dès le premier chapitre, j’ai été pris dans le récit parce qu’il se passe des choses assez étranges avec Eliott. Et puis, j’avais hâte de découvrir « Oniria ». B.F. Parry a je pense, très bien débuté son roman parce qu’on tourne les pages avec envie.

  .Les personnages centraux sont très attachants. Eliott, qui a douze ans, se révèlera être un petit garçon mature. Il est courageux, franc et un poil rebelle mais il sait ce que sont les priorités dans la vie. Eliott est un personnage qu’on prend plaisir à suivre parce qu’on se pose beaucoup de questions sur lui. Ensuite vient Mamilou ou Louise, qui est la grand-mère d’Eliott. Cette femme est très mignonne en ce sens qu’on sent l’amour qu’elle porte à son petit fils. On la sent engager à ses côtés et c’est très touchant. A « Oniria » on va rencontrer Aanor, la princesse du royaume et puis Katsia et Farjo qui se révèleront être des personnages importants au fil du récit. Le fait est que l’auteure travaille bien ses personnages et on sent une évolution dans leur psychologie au fil de l’histoire.

  .Le rythme du récit est excellent malgré des chapitres tout de même assez longs. Je pense que l’auteure a très bien su manier le côté narratif/descriptif et les dialogues. Cela amène un côté prenant à l’histoire. Il faut aussi noter que les personnages bougent aussi beaucoup. Eliott va sans cesse être amené à se rendre à « Oninira », puis à revenir dans la réalité etc. Le fait aussi que sa mission ait une date butoir amène un versant intéressant au récit. Notre curiosité est mise à rude épreuve et je ne peux que féliciter l’auteure pour ça.

  .En ce qui concerne son univers, je dois dire que je suis admiratif de ce que B.F. Parry a imaginé. On pourrait se dire que parler du monde des rêves et des cauchemars est facile, mais l’auteure nous démontre que non. La création de son monde fait penser à de la fantasy. Non seulement, elle a apporté des décors incroyables à « Oniria » mais en plus elle a créé des règles, des interdits, une prophétie. C’est un univers très poussé et travaillé pour un premier tome. Ce que j’ai adoré c’est qu’on ne soit pas noyé par les informations qu’on ingurgite. Le côté enfantin d’Eliott ressort lors de son apprentissage des règles et c’est comme si on se mettait à sa place. Lorsqu’on en a potentiellement oublié une, un personnage est là pour nous la rappeler. Ainsi, on enregistre mieux les us et coutumes.

  .Les quelques points qui m’ont dérangé sont les suivants. D’une part, j’ai eu l’impression que la fin de ce tome 1 nous laissait dans l’expectative. C'est-à-dire qu’il n’y a pas un cycle achevé, une mission réussie. J’aurai pensé que le tome 1 serait seulement centré sur l’histoire familiale. C’est comme si l’auteure nous laissait là, sans faire un point vraiment globale. Ensuite, j’ai trouvé qu’Eliott arrivait trop facilement à se servir de ses capacités. Et je l’ai trouvé par la même occasion trop chanceux. Enfin, je pense qu’à ce stade de l’histoire, l’auteure va avoir du mal à jongler entre vie réelle et vie à « Oniria » et j’attends donc qu’elle me surprenne avec son univers.

  .Pour finir, la plume de l’auteure est vraiment addictive. Son roman se lit d’une traite, sans qu’on puisse s’arrêter… c’est un véritable page-turner. Ce n’est pas une plume travaillée, mais pour un livre jeunesse, elle reste efficace et donne envie de poursuivre la lecture. Comme je l’ai dit précédemment, la fin m’a laissé perplexe parce que j’aurai aimé 50 pages en plus pour qu’on nous dépeigne au moins le nouveau décor. Mais c’est un fin qui donne envie de connaître la suite ! Je la lirai avec grand plaisir parce que je suis convaincu que l’auteure va me surprendre.

.Ma note : 8/10

Merci à Matéïa et aux éditions Hachette pour ce partenariat !


Pour lire un extrait d’ « Oniria », cliquez sur l’image en dessous :

lundi 3 novembre 2014

Chronique : La terrifiante histoire et le sanglant destin de Hansel & Gretel d'Adam Gidwitz


La terrifiante histoire et le sanglant destin de Hansel & Gretel d’Adam Gidwitz. (Genre : Jeunesse, Fantastique).

Editions : Hachette
Prix : 15,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2014 (Sortie le 15 octobre)
Année de parution originale : 2010
Titre version originale : A Tale Dark and Grimm, Book 1.

  .Résumé : La sanglante histoire et le terrifiant destin de H et G… ou la vraie-fausse histoire de Hansel et Gretel (celle que vos parents ne vous raconteront jamais). Vous y trouverez :
*Un roi amoureux,
*Un serviteur fidèle,
*Un dragon redoutable,
*Une boulangère mangeuse d’enfants,
*Du sang,
*Des doigts coupés,
*Des têtes tranchées, et vous savez quoi ? Vous allez adorer.
P.S. : Aucun personnage n’a été blessé durant l’écriture de ce roman.
P.P.S. : Enfin… Ils s’en sont bien remis.
P.P.P.S. : Ne pas laisser à la portée de vos petits frères et sœurs. On vous aura prévenus…


  .Je dois vous l’avouer, j’avais hésité à choisir ce livre lors de la réception des parutions chez Hachette – Black Moon. Et puis sur un coup de folie, je l’ai demandé sans vraiment en attendre quelque chose d’exceptionnel. Lors de sa réception, j’ai été surpris que la couverture soit en hard cover. Cela rend l’objet livre en lui-même magnifique. La couverture me plaisait, le résumé aussi et je m’attendais à avoir peur. En cette période d’Halloween, c’était la bonne occasion. Même si j’ai passé un très bon moment, certains points m’ont dérangé.

  .Dès le début j’ai été surpris. Je ne pensais pas du tout que l’histoire allait être remaniée de cette façon. J’avais dans l’idée que l’auteur nous raconte l’histoire qu’on connaît tous, mais d’une autre manière. Et je dois dire qu’il va au-delà de mes attentes de ce côté-là. La première histoire commence avant la naissance de Hansel et Gretel et j’ai particulièrement apprécié. C’est comme un retour aux sources nécessaire pour connaître comment ces deux enfants ont été mis au monde. Pour moi, c’est un début qui attise la curiosité et ça m’a convaincu.

  .Pour les personnages, je vais me centrer uniquement sur Hansel et Gretel. Pour ma part, ils sont le point central du récit et le resteront du début à la fin. De ce fait, on a le temps de les connaître, de voir comment ils évoluent. Ils sont très attachants et leur solidarité est vraiment touchante. Dès le début, ils ne vont pas être épargnés par les souffrances, et le choix qu’ils font de partir les fera grandir. Tantôt ensemble, tantôt séparés, ils graviront les étapes, les défis et les difficultés. Ce qui est plaisant c’est que l’auteur n’a pas laissé de côté leur innocence. Il faut rappeler que ce sont seulement des enfants et cet aspect n’a pas été annihilé par l’histoire dépeinte.

  .Le rythme du récit est bien pensé. Je veux dire par là que les histoires se lisent vite et on est pris par ce qu’il se passe à chaque fois. Nos personnages bougent et réfléchis beaucoup. Et chaque histoire correspond à une étape qu’il faudra franchir. Ce qui amène aussi du rythme ce sont les commentaires de l’auteur. Je pense que c’est à double tranchant. Soit on apprécie, soit on déteste. Pour ma part, j’ai eu un peu de mal au début, mais je me suis rendu compte qu’ils me manquaient et qu’il n’y en avait pas assez. Ces commentaires poussent à la curiosité et permettent de voir ce que pensent vraiment l’auteur de son histoire. C’est un élément en plus.

  .En ce qui concerne le remake du conte en lui-même, je dois dire que j’ai été partiellement satisfait. Pas à 100% parce qu’on me vendait une histoire terrifiante et sanglante mais je ne l’ai pas eu entièrement. Certes, il y a du sang et c’est un peu effrayant mais sans plus. Je m’attendais à une ambiance plus austère, plus oppressante et prenante. Pour moi, le récit n’est pas assez sombre et l’auteur n’exploite pas à fond tous les filons. Je reconnais que certains passages m’ont fait peur, mais ce n’est pas une peur poussée à son paroxysme. Et puis, je ne sais pas, il se passe des choses qui sont un petit peu surdimensionnées. Même si on est dans du fantastique, c’était pour moi un peu gros.

 .Enfin, la plume de l’auteur est simple mais efficace. Son style est plaisant à lire et n’est pas difficile. Le point fort du bouquin, c’est aussi les illustrations qui sont sublimes. Elles ne sont pas dans la minutie mais cela reflète bien le décor qu’on peut s’imaginer lors de la lecture. Franchement chapeau parce qu’avec seulement deux couleurs c’est du beau travail. Je ne vous parlerai pas de la fin parce qu’en fait, on ne sait jamais quand le récit fini… Pour ma part, je vous recommanderai cette lecture mais ne vous attendez pas à quelque chose qui fait peur. Cela reste du jeunesse et le plus important c’est qu’on passe un bon moment !

.Ma note : 7,5/10


Merci à Matéïa et aux éditions Hachette – Black Moon pour ce partenariat !

dimanche 2 novembre 2014

*Vidéo* : Mon Carnet Livresque #31


Bonjour tout le monde !

En ce samedi, je vous retrouve enfin pour une nouvelle vidéo :D C'est un point lecture, suivront par la suite un TAG et un IMM... ou peut-être dans l'autre sens à voir ^^ En tout cas, cette vidéo est assez marrante ! En espérant qu'elle vous plaira :)

Enjoy <3

Mes lectures passées :
 

Ma lecture en cours :

Ma lecture future :