mercredi 12 novembre 2014

Chronique : Je m'appelle Lumikki - Tome 1 : Rouge comme le sang de Salla Simukka


Je m’appelle Lumikki – Tome 1 : Rouge comme le sang de Salla Simukka. (Genre : Thriller).

Editions : Hachette
Prix : 15€ (Partenariat)
Année de parution française : 2014 (Sortie le 5 novembre)
Année de parution originale : 2013
Titre version originale : Punainen Kuin Veri.

  .Résumé : Lumikki Anderson a dix-sept ans. Elle vit seule dans un studio, lin de son passé. Loin des gens. Par un matin glacial, dans le lycée d’arts appliqués où elle s’est inscrite pour échapper à une vie rangée sous la coupe de ses parents, Lumikki découvre des dizaines de billets de 500 euros. Une odeur la perturbe. Une odeur de vieux sang. Lumikki ne veut pas d’ennuis. Elle ne touche pas aux billets, oublie l’odeur. Mais l’affaire la rattrape. Entre flics corrompus et barons de la drogue, Lumikki va devoir remonter la piste…


  .Lors de sa proposition dans le catalogue j’ai de suite été emballé. Une couverture qui tape à l’œil, un résumé plus que tentant. Il n’en fallait pas plus pour tenter ce nouveau thriller Hachette. Et puis quand on annonce que la trilogie est en plus traduite dans 44 pays… ça met l’eau à la bouche. J’étais emballé par tout, que ce soit au niveau visuel ou résumé. Mais même si j’ai passé un bon moment dans l’ensemble, quelques petites choses m’ont dérangé.

  .Le début m’a de suite plu. Il a su être accrocheur et me donner froid dans le dos. On nous présente une scène, qu’on s’imagine, mais qui au final est tout autre chose. Et c’est bien le contraste entre mon imagination et la réalité qui m’a plu. Ce qui m’a poussé à poursuivre, ce sont les références à Blanche-Neige qui vont se faire avec notre héroïne. Un bon début qui plante les bases et qui pousse à continuer notre lecture.

  .En ce qui concerne les personnages, j’ai un peu déchanté. Lumikki est une fille adorable mais elle ne m’a pas paru attachante. J’ai eu l’impression pendant ma lecture qu’elle ne parlait jamais, qu’elle ne s’ouvrait pas aux autres. C’est une jeune fille renfermée mais qui est en revanche très courageuse. Ce que je regrette cependant, c’est qu’on ne connaît rien d’elle. On ne connaît pas ses parents, ni même son passé. C’est un personnage qui m’a donc paru assez fade malgré l’histoire narrée. Puis vient les personnages secondaires qui vont jouer un rôle important. Tout comme Lumikki, ils ne sont pas exploités à fond. Ils font avancer l’intrigue mais on ne s’y attarde pas. Je pense que si l’auteure s’était attardée sur ses personnages, cela aurait aidé dans le récit.

  .Pour le rythme, il est très bon. Vu qu’on ne s’attarde pas sur les personnages, on s’attarde sur l’enquête en elle-même. L’auteure rentre dès le début dans le vif du sujet. On se pose plein de questions sur le pourquoi du comment. Les chapitres sont courts ce qui renforce le rythme du récit. Et Lumikki est toujours en mouvement. Elle sera tantôt chez une « amie », tantôt coursée par les trafiquants. C’est une fille qui est très curieuse et sa curiosité nous rend identique. On a toujours envie d’en savoir plus.

  .Pour le côté thriller je l’ai trouvé parfois confus. C’est limite si on comprend tout. J’ai trouvé le début de l’intrigue assez fouillis parce qu’on n’avait pas les cartes en main. Tout n’est pas expliqué comme il le faut je pense. Et cela enlève un certain charme à l’histoire, c’est dommage. Pourtant au plus on avance et au plus on arrive à se faire une idée de ce qui se passe. Je pense que même si l’enquête est bien menée, le côté thriller est assez mis de côté. Je n’ai pas ressenti l’adrénaline des bons thrillers et c’est ce qui m’a chagriné.

  .Pour l’écriture de l’auteure, je l’ai trouvé assez spéciale, dans le bon sens du terme. Cette auteure a son style, elle est souvent dans la description ou dans la narration tout en n’alourdissant pas le récit. C’est une écriture qui permet de mettre du relief à la narration et tant mieux. Cependant, j’ai eu l’impression que la narration à la 3ème personne n’était pas le meilleur choix. Par contre la fin me laisse perplexe. Pour moi elle est expédiée trop vite et ne laisse pas envisager la suite des évènements. Même si l’épilogue explique ce qu’il en est, j’aurai limite aimé que l’épilogue soit une fin et qu’on s’attarde sur un autre point par la suite.

  .Franchement, même si j’ai aimé dans l’ensemble ce bouquin, j’avais des attentes assez hautes qui ont été comblées à moitié. J’espère que l’auteure saura combler les points négatifs soulevés. Je lirai le tome 2, parce que j’ai envie de connaître la suite des aventures de Lumikki. Mais j’espère sincèrement que je pourrai m’attacher à elle et que je connaîtrai plus son histoire.

.Ma note : 7/10


Merci à Matéïa et aux éditions Hachette pour ce partenariat !

mardi 11 novembre 2014

Chronique : Un hiver en enfer de Jo Witek


Un hiver en enfer de Jo Witek. (Genre : Jeunesse, Thriller).

Editions : Actes Sud Junior
Prix : 14,80€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2014

  .Résumé : Pour échapper à l’enfer familial, Edward, adolescent fragile, se réfugie dans sa vie virtuelle. Prisonnier des liens malsains d’une mère qui n’a jamais su l’aimer et soudain l’étouffe, l’isole. En plein cœur de l’hiver, Edward se sent en danger de mort. Deux êtres. Deux folies ? Une seule vérité sera possible.


  .C’est grâce à la masse critique de Babelio que j’ai pu découvrir ce livre. Un thriller est toujours de mise dans le mois pour couper avec le fantastique. Et pour faire d’une pierre deux coups, c’était aussi l’occasion pour moi de découvrir Jo Witek, qui est une auteure que j’avais déjà repéré. La couverture est représentative d’une ambiance thriller. C’est le résumé qui m’avait attiré lors de mon choix. Et même si je m’étais imaginé autre chose pour ma lecture, j’ai passé un bon moment !

  .Le début m’a de suite interpellé. Ce roman avait cette capacité à m’appeler et l’écriture de Jo Witek est assez spéciale je dois dire. Pourtant même si l’auteure prend le temps de présenter ses personnages, les liens qu’ils ont entre eux et ce qui va clocher par la suite… quelque chose m’a perturbé. Même si on entre bien dans l’histoire, la première partie est assez longue. Je m’attendais à ce que la mère fasse quasiment de suite pression sur son enfant. Du coup, j’ai attendu longtemps ce moment qui n’arrivera que dans la 2ème partie. Un début prometteur mais long.

 .Les personnages sont sympathiques à suivre sauf Edward le personnage principal qui est plus attachant que les autres. Edward est un jeune homme touchant qui est fragile. A l’école c’est le bouc émissaire, à la maison sa mère ne le comble pas de sa présence. Cependant même si je comprenais sa colère, j’ai trouvé que l’auteure le faisait réagir d’une manière exagérée. Et c’est quelque chose que je n’ai pas compris. Après il reste un personnage bien travaillé qu’on a envie de protéger. Quant à Rose, sa mère, on doute, on ne cesse de douter de sa sincérité. Je l’ai apprécié puis détesté… assez difficile à cerner mais dans le fond, c’est l’effet recherché. Il y a aussi plein de personnages secondaires que je ne citerai pas mais qui vont quand même jouer un rôle dans l’histoire.

 .Pour le rythme comme je l’ai dit plus haut, la première partie est assez longue. En fait l’auteure prend le temps de préparer son terrain, mais elle en a trop pris. Il ne se passe pas des choses significatives sauf le fait qui va faire qu’Edward va se retrouver « seul » avec sa mère. En fait, on avait des éléments qui faisaient avancer l’histoire mais ils étaient petits comparé à ce que je voulais qu’il se passe. Puis la deuxième partie arrive et là c’est le déferlement. Tout s’enchaîne à une vitesse phénoménale. Si on était pris dans l’histoire avant, on le sera encore plus après. Les révélations vont aller bon train. On ne sera pas si Edward est aussi fou que sa mère ou s’il est au contraire lucide. Les chapitres sont courts ce qui renforce le rythme effréné. Cela met du temps à avancer mais après on y va à fond.

  .En ce qui concerne le côté thriller en lui-même. Il est vrai qu’on est sans cesse poussé par la curiosité de savoir ce qu’il va se passer. De savoir comment vont réagir les personnages avec les actions qu’ils peuvent faire. Mais je pense (et c’est mon avis personnel) qu’une alternance des points de vue entre Edward et Rose aurait été quelque chose en plus. Cela aurait amené plus de piquant et on se serait posé cent fois plus de questions. Tout en gardant bien sur le narrateur externe qui amène un plus à l’histoire. Mais avoir l’autre côté de l’histoire aurait été plus intéressant.

  .Pour finir, l’écriture de l’auteure est particulière. Elle utilise des phrases assez courtes et elle a un style bien à elle d’écrire. Ca se ressent dans l’ambiance du bouquin qui est au final assez sombre. En tout cas, la fin est une pure tuerie ! L’auteure nous fait des révélations de malade et on est avec son bouquin, sans pouvoir souffler, en train de tourner les pages pour savoir ce qu’il en est. En tout cas, je reconnais les indices dissimulés par l’auteure tout au long du livre qui ne m’ont même pas mis la puce à l’oreille. Alors chapeau ! Je vous recommanderai au final ce livre. Certes il met un certain temps à démarrer mais l’auteure dresse son château de cartes pour le faire exploser à la fin. Je retenterai avec plaisir un autre livre de l’auteure, pour découvrir un peu plus ses écrits.

.Ma note : 8/10


Merci à Babelio et aux éditions Actes Sud Junior pour ce partenariat !