vendredi 2 janvier 2015

*Bilan de décembre 2014 / Prévisionnel de janvier 2015 et remerciements*


Bonjour tout le monde !

  Je me décide enfin à faire l'article du bilan/prévisionnel ! Autant vous dire que sur le prévisionnel du mois dernier, je n'ai lu que 2 livres... Même si au final j'en ai lu 6, je pense que j'aurai pu mieux faire :/ 2015 est une nouvelle année et donc un nouveau départ :D Je vais donc me rattraper !
  Je voulais aussi vous remercier pour cette année écoulée ! Toujours plus de "j'aime" sur Facebook, d'abonnés sur YouTube ou de commentaires sur le blog :) Vous remplissez vraiment ma vie d'un bonheur immense et bloguer m'aide beaucoup et m'a déjà aidé beaucoup ! Restez comme vous êtes, je vais essayer de lire autant que je peux... et de vous tenter aussi pour cette année 2015 *-*
  J'espère que vous découvrirez de belles lectures grâce à moi et j'espère que ce blog continuera encore longtemps de fonctionner, grâce à vous ! 

MERCI et BONNE ANNÉE <3

Durant le mois de décembre 6 livres lus :
     
  Même si je n'ai pas effectué beaucoup de lectures, elles ont le mérite d'être éclectiques ^^ J'ai lu de tout pendant le mois de décembre et j'adore ça :) De très belles découvertes avec tous les romans que j'ai effectué ce mois-ci :D Pas de déception ! Mention spéciale au roman "Les mensonges ne meurent jamais" qui est passé à un cheveu du coup de coeur ;)
Cliquez sur les images pour lire les chroniques...

Mes lectures en cours :
 
  Pour le livre de Sire Cédric, j'en ai lu 80 pages et même si j'apprécie, je n'étais pas prêt à continuer, pas dans le moove... je le reprendrai bientôt ! "Confusion" est le 2ème livre du mois de janvier et franchement j'aime bien, même si je ne vois pas du tout où l'auteure va m'amener ^^

Durant le mois de janvier 7 livres prévus :
      
  En janvier on prend presque les mêmes et on recommence ! Les trois "Macadam" sont des partenariats que je dois lire :) Mais je ne lirai que le tome 2 d'"Entre chiens et loups" ! "Kissing Kate" pour enfin me remettre à la VO parce que je suis motivée :D Le tome 5 de "Wicca" pour enfin finir la série que j'ai trop longtemps mise de côté :) Charley il faut que je continue parce que le tome 6 est sortie en décembre ^^ Et le tome 1 de "L'épreuve" pour faire la comparaison avec le film !

Chronique : L'Elite - Tome 1 : Résilience de Joëlle Charbonneau


L’élite – Tome 1 : Résilience de Joëlle Charbonneau. (Genre : Dystopie).

Editions : Milan
Prix : 13,50€ (Partenariat)
Année de parution française : 2014
Année de parution originale : 2013
Titre version originale : The Testing, Book 1.

  .Résumé (A ne pas lire pour plus de surprises lors de la lecture !) : La Terre ne ressemble plus à la planète sur laquelle nous vivons. Les Sept Guerres en ont détruit la quasi-totalité et les hommes essaient de la reconstruire. C’est dans cet environnement que vit Cia et sa famille. A 16 ans, la majorité des adolescents doit trouver un travail. Les autres, l’Elite, sont choisis pour le Testing. L’épreuve suprême. Un test ultime qui promet l’entrée à l’université pour les gagnants. Ou plutôt pour les survivants… Cia a été choisie. Et elle va rapidement comprendre qu’elle ne peut faire confiance à personne.


  .Un savoureux mélange d’ « Hunger Games » et de « Enclave », rehaussé de la délicate traduction d’Amélie Sarn. C’est ce que donne « L’Elite » de Joëlle Charbonneau ! Un roman qui ne me tentait pas plus que ça à la base, mais avec tous les avis positifs, j’ai craqué ! La couverture est pas mal sans être affreuse mais ne permet surement pas d’accrocher un futur lecteur selon moi. Je n’avais pas lu le résumé, ce qui m’a permis de découvrir cette histoire au fur et à mesure. Et j’ai bien fait, parce que j’ai passé un excellent moment.

  .Je ne sais pas si c’est l’histoire ou la traduction d’Amélie Sarn, mais dès le début je me suis senti bien. J’étais comme en adéquation avec le texte, je gobais tout ce qu’on me racontait de telle sorte que j’étais en phase avec le roman. Je ne saurai expliquer plus cette sensation mais elle ne m’a pas lâché du début à la fin. Très vite l’auteure nous expose les enjeux et les risques du personnage principal. Beaucoup de révélations vont être faites dès le début ce qui permet au lecteur de rester attentif. Un bon point qui permet à Joëlle Charbonneau de nous faire avancer.

  .Notre protagoniste, Malencia ou Cia pour les intimes, m’a énormément plu. Elle m’a fait penser à Trèfle ou à Katniss plus d’une fois. Elle est très intelligente, forte psychologiquement et physiquement. Elle garde toujours la tête froide et ne déroge jamais à son éducation. Elle fera de son mieux lors du test, sans jamais se trahir elle-même. Elle est un protagoniste qu’on prend plaisir à suivre. Le lecteur se sentira proche d’elle et de ses réactions. Vient ensuite Tomas, un personnage qui va aussi passer le test. Après ma lecture, je ne saurai dire si je l’apprécie ou pas. Comment être sur de connaître suffisamment les personnes alors qu’on nous répète pendant notre lecture qu’ « il ne faut faire confiance à personne. » On est comme Cia, on doute, on se remet en question et on essaie de faire au mieux selon les enjeux. La famille de Cia m’a beaucoup plu, tout comme Michal.

  .Le point fort du roman est sans conteste son rythme et son intrigue. Les évènements s’enchaînent avec rapidité et fluidité. Ils permettent au texte d’être dynamique et cela permet au lecteur de ne jamais s’ennuyer. Même si les chapitres sont un peu longs, on est tellement avide de savoir qu’on tourne les pages. L’intrigue est bien découpée grâce au nombre de test que va devoir passer Cia. Et l’auteure impose une atmosphère tendue, limite stressante. On sent la manipulation, la surveillance, la manigance et les faux semblants ! C’est ce qui rend le roman purement addictif.

  .L’univers créé par l’auteure m’a plu. On sent qu’elle sait où elle va et qu’elle connaît le monde qu’elle a créé. Cependant, j’aurai aimé en apprendre plus sur l’avant. Même si on sait que des guerres ont éclaté et que des répercussions ont eu lieu. J’aurai préféré qu’on s’y attarde plus et qu’on m’explique en détail le pourquoi du comment. J’ai tout de même adoré ce que l’auteure avait imaginé et comment elle l’a mis en scène. Les explications qui interviennent sont faites d’une telle manière que cela n’alourdit pas le récit. J’espère en apprendre davantage dans le tome 2.

  .La plume de l’auteure m’a aussi beaucoup plu et je pense que la traduction y ait pour quelque chose. La lecture a été tellement fluide et légère qu’on valse sur les mots sans aucune hésitation. C’est une sensation grisante pour le lecteur qui absorbera l’encre pour en imaginer les scènes. Beaucoup de révélations ainsi que des retournements de situation vraiment inattendus. La fin m’a étonné et donne envie de connaître la suite. Punaise… il ne manquait pas des pages au roman ? Il faut croire que non et je suis frustré que la boucle soit en fait bouclée.

  .Pour un premier tome, l’auteure installe ses bases en décrivant une réelle histoire palpitante et entraînante. Le personnage de Cia est bien travaillé mais il est dommage que les autres ne le soient pas autant. L’univers, bien qu’il soit intéressant, n’est pas suffisamment mis en avant. Les gros points forts du récit sont certainement le rythme, les révélations et l’écriture de l’auteure. N’hésitez pas vous aussi à passer le test aux côtés de Cia, vous serez étonnamment surpris !

.Ma note : 8,5/10


Merci à Elodie et aux éditions Milan – Macadam pour ce partenariat !

mardi 30 décembre 2014

*Vidéo* : Pourquoi lire... Fille des cauchemars - Tome 1 : Anna de Kendare Blake ?


Salut tout le monde !

Aujourd'hui une nouvelle vidéo :D C'est un "Pourquoi lire" spécial fantastique et frissons ! Ce livre a été une pure découverte que j'ai adoré :) Je ne peux que vous inciter à le lire et à vous le procurer si vous êtes déjà tentés !! Bon visionnage de la vidéo.

Enjoy <3

Livre présenté : Fille des cauchemars - Tome 1 : Anna écrit par Kendare Blake publié chez Hachette - Black Moon :

  Résumé : Il s'appelle Thésée Cassio Lowood. Exterminer les fantômes, c'est sa mission. Elle s'appelle Anna Korlov, "Anna à la robe de sang". Il traque, chasse, tue, sans remords. Elle extermine sans pitié ceux qui osent l'approcher. Pour lui, elle est une déesse de la mort ; pour elle, il n'est qu'une proie comme les autres. Pourtant, elle a décidé d'épargner sa vie...

  En bref ce que j'en pense : "[...] Fille des cauchemars est un bon premier tome. Tout en installant les bases de son histoire, de son univers et de ses personnages, l'auteure réussi à pousser son récit pour qu'il soit presque complet. Les personnages sont attachants, la plume est simple mais efficace. C'est une histoire qui vous fera frissonner par ses descriptions très glauque parfois. Il m'a juste manqué le petit truc en plus pour que ce soit un coup de coeur [...]."

Le lien vers ma chronique si vous êtes tentés : ICI.

Chronique : Rosemary Beach - Tome 1 : Dangerous Perfection d'Abbi Glines


Rosemary Beach – Tome 1 : Dangerous Perfection d’Abbi Glines. (Genre : Romance, New-adult).

Editions : JC Lattès
Prix : 12,50€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015 (Sortie le 14 janvier)
Année de parution originale : 2013
Titre version originale : Perfection, Book 1 : Twisted Perfection.

  .Résumé : Décidée à se libérer de son douloureux passé et à découvrir le monde, Della entreprend un road trip en solitaire. De passage à Rosemary Beach, en Floride, elle croise sur sa route le beau Woods. S’ensuit une nuit passionnée, qu’ils avaient prévue sans lendemain. Mais c’était sans compter sur un nouveau coup du destin qui les réunit quelques mois plus tard…


 .Je remercie Babelio de m’avoir proposé cette nouveauté. J’avais déjà vu quelques coups de projecteur sur l’auteure sans vraiment en savoir davantage. J’ai donc voulu me faire mon propre avis sur ses écrits. Mais en sachant que ce tome là était en fait un spin-off d’une autre série… j’ai vite déchanté. Si « Dangerous Perfection » est en fait un tome 4, cela ne m’a pas empêché d’apprécier grandement l’histoire de Della et Woods. La couverture est très sensuelle et attirante. Il restait à savoir ce que valait l’histoire, que j’ai apprécié au final.

  .Le début m’a plu, notamment grâce au personnage de Della qu’on sent tourmenté. L’auteure nous propose le début d’un road trip en solitaire qui invite à savoir pourquoi Della part. J’ai cependant vite été refroidi par la scène de sexe au bout de 25 pages. Même si le principe était « le coup d’un soir, sans lendemain », je n’arrive pas à me faire aux personnages qui couchent au bout d’une heure de relation. Ou alors qui sont excités en trente secondes… Cependant, j’avais envie de voir l’après et l’évolution de la relation. Et j’ai bien fait, vraiment bien fait de continuer.

  .Della est un personnage qui m’a beaucoup touché. Tant par sa faiblesse qu’elle tire de sa propre famille que par la force qu’elle tire en la découverte de la vie. C’est une jeune fille tourmentée, au passé affligeant qui la hante. C’est le genre de personnage qu’on a envie de protéger et de prendre dans nos bras. De lui dire que tout ira bien et que la vie n’est pas si catastrophique. Della va évoluer, elle est une jeune fille altruiste qui va s’ouvrir aux autres et notamment à Woods (sans mauvais jeu de mots). Woods est la réplique parfaite du mec possessif, beau et intelligent que je déteste dans les romans. Cependant, il y a un côté chez lui qui m’a plu. L’auteure a réussi à le rendre intéressant par ses réflexions et par sa remise en question. Son évolution m’a beaucoup touché et sa persévérance envers Della est très mignonne.

  .Le rythme est excellent. Les chapitres sont cours, l’auteure a pris le parti d’alterner les points de vue entre Della et Woods. La narration à la première personne permet au lecteur de s’attacher à eux et d’en savoir plus. Dans le roman il se passe beaucoup de choses. Des évènements majeurs vont permettre à l’histoire d’évoluer. D’autres personnages permettent aussi de faire avancer le récit. Ce roman est marqué par les choix. Les choix d’une vie, les choix d’un amour, les choix liés au renoncement de carrière. Peser le pour et le contre et voir que quelque soit le choix, on fera du mal à quelqu’un. Mais avant tout profiter de sa vie.

  .La relation entre Della et Woods m’a beaucoup plu et touché. C’est grâce à l’évolution de leur personnage qu’elle a su réveiller ma curiosité. Au départ, ce n’est que physique entre ces deux là. Au fur et à mesure, les sentiments vont se mêler au reste ce qui en fait une belle romance. J’ai adoré les suivre et découvrir leurs pensées. Quand enfin, ils se rendent compte que l’amour est là, les carapaces vont se briser et j’ai failli verser ma petite larme. Cependant, je regrette que le personnage de Woods ne soit pas plus creusé rétrospectivement.

  .L’écriture d’Abbi Glines n’est pas compliquée mais elle offre au lecteur un savoureux mélange d’émotions. Entre les scènes de sexe qui vont vous donner chaud et les sentiments qui vont vous toucher, vous n’allez pas être déçus. La fin m’a beaucoup plu parce que les personnages se rendent compte de certaines choses. Mais l’auteure a voulu enfoncer le clou sur un point et cela m’a déçu. Je ne suis pas resté sur une fin qui aurait pu être mignonne et c’est dommage. En tout cas, si vous voulez tenter le coup avec ce roman, n’hésitez pas !

.Ma note : 8/10


Merci à Babelio et aux éditions JC Lattès pour ce partenariat !

dimanche 28 décembre 2014

Chronique : Les mensonges ne meurent jamais de Séverine de la Croix


Les mensonges ne meurent jamais de Séverine de la Croix. (Genre : Contemporain).

Editions : Michel Lafon
Prix : 14,95€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2014

.Résumé :
Une femme qui disparaît.
Un couple en danger.
Les terribles secrets d’une famille.
Un compte à rebours implacable.


  .Grâce aux éditions Michel Lafon, je fais de véritables découvertes. Je découvre souvent des auteurs français qui écrivent des pépites. Séverine de la Croix, ne fait pas exception à la règle. Son livre m’avait d’abord tenté par sa couverture qui représente parfaitement une scène du roman. Je n’avais pas lu le résumé, mais rien que la phrase présente sur la 1ère de couverture m’avait attiré. Ce bouquin n’est pas un coup de cœur mais il s’en rapproche ! J’ai passé un excellent moment de lecture.

  .Dès le début c’est le prologue qui m’a rendu curieux et qui n’a pas cessé de me hanter durant le récit. Il est mystérieux, emprunt d’ombres et d’incompréhensions. Ensuite, l’auteure alternera entre le moment de la disparition de Manon et ce pour quoi elle s’est mise en quête de vérité. Si au début, cela peut paraître déroutant et dérangeant, on prend vite le coup. Le livre en devient alors subtilement addictif.

  .Les personnages sont le ciment de ce récit de secrets de famille. Manon en est le point central et le moteur. C’est une femme à laquelle je me suis attaché avec une force incroyable. Elle est déterminée et courageuse dans ce qu’elle va entreprendre. Mais elle se révèlera aussi torturée psychologiquement par les faits qu’elle va découvrir. Parce que les secrets sont au cœur de sa famille depuis des générations. Je pourrais encore vous parler d’Adèle sa mère, ou de Louise sa grand-mère mais je ne veux pas en dire trop. Je peux juste dévoiler que derrière les apparences il y a parfois des cicatrices enfouies encore plus profondément. Ce sont des personnages qui vous révulsent, que vous aimez, que vous détestez ou que vous admirez. Mais ils sont bien travaillés et permettent à l’histoire d’avancer.

  .Le rythme est quelque chose d’intéressant dans ce récit. Même si les chapitres sont longs, c’est la curiosité qui nous pousse toujours à lire plus. Je ne saurai comment dire, mais il y avait un truc dans l’écriture qui m’a plu. Ce petit truc a rendu le roman complètement addictif. Pour vous dire, je l’ai commencé un soir à 22h15 et je me suis arrêté à 1h du matin en ayant lu 173 pages ! Ca se lit tellement vite qu’on ne s’en rend même pas compte. L’alternance des points de vue, le jeu entre le présent et le passé font qu’on est sans cesse avide d’être informé sur l’après. Et ce prologue qui m’obsédait depuis le départ… comment ne pas finir sa lecture au plus vite pour comprendre !

  .Ce qui est aussi exceptionnel c’est l’histoire de famille que l’auteure a développé. Franchement, j’aurai cru que ce récit s’était réellement passé. Que Manon était un personnage réel et qui existait dans la vraie vie. Les secrets (il n’y en a pas qu’un), sont toujours plus poussés. Plus on en apprend et plus on a envie d’en apprendre. Plus on en apprend et plus on est dégouté ou choqué par ce qu’on nous révèle. C’est une histoire de dingue je vous le dit. Mais une histoire qui fait tout de même réfléchir sur les nobles familles. La quête de la préservation du patrimoine et de la reconnaissance sera poussée à son obsession !

  .Enfin, l’écriture de l’auteure est ce qui fait le charme du récit. Cette auteure va droit au but et possède un style sincère qui vous charmera à coup sur. C’est un style réaliste, simple et qui touche. On se prend dans l’histoire, on s’éprend de ces personnages et ça marche tout simplement. La fin est une belle leçon de vie et permet au lecteur d’être rassasié par tout ce qu’il a découvert. Je dirai même que la tension est présente pendant la quasi-totalité du roman. En tout cas je vous le recommande vraiment. Séverine de la Croix est à surveiller de près. Ce sont de ces auteurs français qui vous surprennent. N’hésitez pas et foncez lire « Les mensonges ne meurent jamais » !

.Ma note : 9/10


Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat !