mercredi 4 février 2015

Chronique : Pour une liberté de Mathieu Mériguet


Pour une liberté de Mathieu Mériguet. (Genre : Thriller).

Editions : Ecrire-un-roman.com               
Prix : 14,98€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2014

  .Résumé : Quentin vit avec sa fiancée en banlieue parisienne. La vie est morose, tous deux décident de revenir vivre à la propriété familiale, une vaste bâtisse située dans le sud de la France, perdue dans la forêt. Paul, le frère de Quentin, veille sur la demeure en attendant l’arrivée du couple. Bûcheron de métier, il vit loin de la société, à l’abri de ses dangers. Il est en communion avec la nature, car il trouve le calme dont il a besoin. Mais Paul se montre mystérieux depuis quelques mois. Il est distant, et des rumeurs courent à son sujet. Au village, tout le monde redoute cet ermite robuste et solitaire, qui ces derniers temps, agit de manière obsessionnelle. Mais plus que tout, c’est la propriété qui inquiète, cette immense maison isolée dans les bois, et porteuse dans ses murs d’un lourd passé. Quel mystère cache donc la forêt ? Que va découvrir Quentin une fois sur place ?


  .Je tiens à remercier Mathieu Mériguet pour la confiance dont il m’a fait part. Même si j’avais déjà vu passer ce livre sur la blogo, il ne m’avait pas tellement intrigué. Après coup, c’est le résumé qui m’a tenté… assez mystérieux, assez secret. Même si la couverture ne flatte pas vraiment le roman, elle a le mérite d’illustrer un endroit de l’histoire. J’ai passé un bon moment de lecture cependant, de petits bémols sont à soulever.

  .Si on entre bien dans l’histoire qui nous est livrée, j’ai trouvé que les 150 premières pages étaient longues. J’y reviendrai plus tard quand je parlerai du rythme. Je ne me suis pas ennuyé loin de là, parce qu’on nous raconte des souvenirs du passé. J’ai juste trouvé que c’était mal amené et mal construit dans l’organisation du roman. Même si on boit les mots de l’auteur, le début est intéressant mais lent.

  .Les personnages sont sympathiques à suivre et on s’attache à eux au fil de l’histoire. Quentin et Paul sont les protagonistes qui m’ont le plus plu. Ce sont deux frères qui sont totalement à l’opposé l’un de l’autre mais c’est ce qui les rend complémentaires. Quentin est au final assez égoïste, manipulateur et calculateur même si ses bons côtés ressortent aussi. Cependant, Paul est plus timide, renfermé sur lui-même et c’est ce qui le rend d’autant plus intriguant et charmant. J’en viens aux personnages féminins. D’abord Marina qui m’aura surpris du début à la fin. Je l’ai adoré, puis détesté, encore adoré et encore une fois détesté… Elle est pire que Quentin ! Caroline est le personnage un peu sur le banc de touche. Même si elle est présente dans l’histoire, elle ne sera là que pour faire prendre des choix aux autres protagonistes. De bons personnages mis en avant qui sont l’essence même du roman.

  .Le fameux rythme de l’histoire. Comme je l’ai dit plus haut, les 150 premières pages m’ont paru très longues. En effet, Mathieu Mériguet se borne principalement à relater les évènements du passé. L’intrigue principale en souffre donc. Je n’ai cessé de me dire au début, mais qu’en est-il de l’intrigue ? Je pense que les souvenirs auraient pu être distillés tout au long de l’installation de Quentin et Caroline dans la propriété. Cela aurait amené du suspense en plus et des révélations mieux échelonnées lors du récit. De plus, les répétitions inutiles auraient été évitées et on aurait gagné en dynamisme dans ces 150 pages. Une fois passé ce début difficile, l’auteur nous embarque et on est curieux de découvrir les mystères de la propriété et de Paul.

  .Ce qui est important de soulever, c’est que Mathieu Mériguet a su imposer une ambiance à son histoire. Je ne saurai pas la décrire spécifiquement, mais elle est spéciale et entraînante. Le plus plaisant et qu’il m’a surpris, lors de l’intrigue, l’auteur est allé toujours plus loin. On croit des certitudes acquises ou des personnes prises dans nos filets. Des retournements de situations opportuns permettront de balayer tout ça… pour notre plus grand bonheur.

  .L’écriture quant à elle m’a plu mais je l’ai peut-être parfois trouvé un peu complexe. Pas complexe dans la signification de l’histoire, mais complexe dans l’utilisation de certains mots ou de phrases trop longues. Cependant, son style est fluide et m’a permis de prendre de la hauteur lors de l’histoire. J’ai eu l’impression à travers le regard de Quentin, d’être impliqué dans cette intrigue. Et puis cette fin… qui m’a totalement surpris et franchement chapeau ! Je ne m’y attendais pas du tout et c’est un plaisir. Même si quelques défauts ont été relevés lors de ma lecture, j’ai passé un bon moment avec ce livre et je vous le recommande !

.Ma note : 7/10.

Merci à Mathieu Mériguet pour ce partenariat !

lundi 2 février 2015

*Bilan de janvier 2015 / Prévisionnel de février 2015*


Hello les amis !

Le petit bilan/prévisionnel est enfin arrivé... quoi que ça va on n'est que le 2 alors je ne suis pas trop en retard ! Je suis très content de mon mois de janvier parce que j'ai effectué de très belles lectures :) D'autres moins mais elles sont quand même resté raisonnables, pas de déception ! Je vous laisse visualiser tout ça :D

Enjoy <3

Durant le mois de janvier j'ai lu 9 livres :
       
 
  Voilà l'ensemble de mes lectures ! Je m'étonne toujours de lire des romans de différents style chaque mois et ça me ravis :) Comme je n'ai pas eu de coup de coeur pour ce mois-ci, j'ai quand même de très bonnes découvertes : le tome 1 de "L'élite", "Confusion", "Un garçon si gentil", "13 à table !" et "Le silence de Mélodie :D Ensuite les bonnes lectures comme le tome 1 de "Le cercle des confidentes", le tome 2 de "Entre chiens et loups" et "30 ans, célibataire..." La petite déception, c'est le roman "Sans prévenir" qui même s'il m'a plu dans l'ensemble n'arrive pas à la cheville de TFIOS !
Cliquez sur les images pour lire les chroniques...

Ma lecture en cours :
  Ma lecture en cours est un partenariat pour un auteur qui a bien voulu me faire confiance... et je le remercie encore. Je n'ai lu que deux chapitres alors je ne peux pas en dire beaucoup ! On verra bien ;)

Durant le mois de février 10 livres de prévus :
          
  Que de lectures prévues... "Nos faces cachées" est déjà lu et <3 !! Le nouveau roman de Marc Levy est un partenariat que j'ai hâte de découvrir :) "Que ta volonté soit faite", c'est une amie de la fac qui va me le prêter parce qu'elle a envie que je lui fasse une chronique, j'ai hâte ! Le tome 2 de "Dévoile-moi" est la lecture imposée par mon binôme et il rentrera dans ce mois spécial suite ou fin de série que j'avais décidé de faire :D Comme vous le voyez, j'élimine hihi ! Enfin, petite LC avec mon binôme Guillaume avec "Miss Peregrine" et on est déjà impatient ;)

dimanche 1 février 2015

Chronique : Nos faces cachées d'Amy Harmon


Nos faces cachées d’Amy Harmon. (Genre : Romance, Young-adult).

Editions : Robert Laffont
Prix : 17,90€
Année de parution française : 2015
Année de parution originale : 2013
Titre version originale : Making Faces.

  .Résumé : Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être…


  .LIVRE COUP DE CŒUR ! Merci à la Collection R d’avoir publié cette pépite. Et merci aux bloggeuses d’avoir repéré ce livre en VO et de l’avoir mille fois conseillé auprès d’une maison d’édition. Parce qu’avec ce bouquin j’ai pris une claque. Une claque monumentale dont ma tête se souviendra autant que mon petit cœur. Mon cœur a souffert et en même temps il a ressenti cet espoir. La couverture du livre est juste sublime. Je n’avais pas lu le résumé pour avoir des surprises mais je connaissais la trame du bouquin. Une très belle découverte grâce à la blogo, une excellentissime lecture !

  .Ce prologue m’a au départ intrigué. C’est le personnage d’Ambrose qui raconte une histoire. Une histoire de mythologie grecque, de Dieux, d’Hercule et de ses travaux. On comprendra pourquoi au fil du roman, ce prologue a été choisi. Je trouve que c’est un fil conducteur qui va nous amener à l’épilogue et là, on va comprendre le prologue.

  .Les personnages sont justes pfiouuu. Ils sont le ciment, le joint, la colle extra forte de ce récit. Ce sont eux qui mettent en avant l’histoire et l’intrigue. Il y a d’abord Fern, la petite aux cheveux roux, avec des tâches de rousseur, pas très grande et mal dans sa peau. Fern lit des romans d’amour et est fan d’écriture. Fern m’a touché par sa présence, sa prévenance, sa timidité, son admiration pour Ambrose mais aussi par son courage et par son évolution extraordinaire. Ensuite vient Bailey. Oh ce bon vieux Bailey qui est aussi touchant qu’hilarant. Il est malade (je ne vous dirai pas quelle maladie), mais ne s’en plaint jamais. Il est toujours à fond, voulant profiter de la vie, toujours à taquiner. Il est toujours fourrer avec Fern, sa cousine. Ces deux là sont inséparables, sont liés, sont les meilleurs amis du monde et leur relation est juste parfaite. Vient ensuite le beau Ambrose Young. Celui qui a le physique de rêve, le visage d’un acteur, les cheveux aux épaules, il chante bien et est aussi intelligent. Ce mec a tout et un choix va bouleverser sa vie. Amy Harmon, nous offre des personnages hauts en couleurs. Ils sont travaillés un maximum, on rentre dans leur vie intime, on sait tout d’eux. Elle les pousse dans leur retranchement et les fera évoluer avec une telle force… qu’on ne peut que saluer. Et il ne faut pas oublier tous les personnages secondaires si importants eux aussi !

  .Le rythme est excellent. Les chapitres sont courts ce qui est déjà un bon point. L’auteure prend le temps de décrire ses personnages, de pointer les situations familiales ou amicales avec les personnages secondaires. Ce qui est intéressant c’est qu’elle le fait sans s’attarder et la sauce prend. Elle va aussi alterner entre le présent et le passé. On pourra ainsi découvrir l’origine de la relation fusionnelle entre Fern et Bailey. Les anecdotes du passé qui vont rythmer la vie des protagonistes dans le présent. C’est un très bon choix d’organisation du récit.

  .J’en viens je crois au plus difficile… les sentiments. J’ai été pulvérisé, bouleversé, anéanti, emprunt de joie et d’amour, triste, colérique et j’ai surtout pleuré toutes les larmes de mon corps. Pleurer une bonne dizaine de fois, si ce n’est plus, ne m’était jamais arrivé. Cependant Amy Harmon décrit les sentiments avec une telle justesse, une telle force et une telle délicatesse… qu’on ne peut que se prendre tout en pleine figure. Les messages passés sont aussi exceptionnels. La vie est quelque chose de tellement injuste et de profondément aléatoire. Où comment un simple choix peut bouleverser notre existence. Ce qui est paradoxal, c’est que la Fern du début sera le Ambrose de la fin et que la Fern de la fin sera le Ambrose du début. Et c’est ce qui m’a plu. Toute cette réflexion autour de la beauté physique et intérieure. J’ai adoré, adoré, adoré. C’est juste tellement bien exploité, tellement juste que ça en est déboussolant. Mais merci à l’auteure d’avoir explorer ce chemin, ces chemins de combats et d’acceptation de soi… merci.

  .L’écriture conclut parfaitement ce combo si parfaitement réalisé. Un style simple mais avec un choix des mots significatif et puissant. Amy Harmon ne balance pas des phrases au petit bonheur la chance. Tout a été pensé pour que le lecteur se prenne tout en pleine figure, pour que le lecteur soit touché par tout ce qui se passe. Sa narration à la troisième personne en devient intimiste avec les personnages. C’est une écriture qui apporte tellement au récit et à l’intrigue qu’elle en devient obsédante. Dès que j’ai commencé le roman, je me suis senti dedans, à l’aise et bien ancré dans l’histoire. Juste impressionnant. Et puis dans les 100 dernières pages, l’auteure nous balance une bombe de dingue et mon cœur s’est juste arrêté de battre. Comme j’ai pu détester l’auteure de m’avoir autant fait pleurer, je ne voyais même plus les pages, tout était flou… Mais on vit tellement les choses avec les personnages qu’on se sent proche d’eux et qu’on les aime comme ils s’aiment entre eux.

  .Je vais m’arrêter là, j’ai déjà beaucoup écrit mais je pourrais encore en écrire des tartines. J’espère vous avoir convaincu que ce livre est une perle. Il ne faut pas passer à côté, s’il a eu autant de succès ce n’est pas pour rien. Des personnages attachants, sincères et vrais. Une belle histoire avec des messages et des valeurs importantes traitées avec une grande finesse. Et puis une écriture qui peaufine le roman… parfait ! Foncez, découvrez Ambrose, Fern et Bailey et revenez secoués et détruit par cette histoire palpitante !

.Ma note : 9,5/10. 

*Vidéo* : Mon Carnet Livresque #35


Salut tout le monde !

Voilà une nouvelle vidéo pour faire le point sur mes lectures :D De très bonnes ont été faites... une un peu en dessous mais très sympathique quand même ! J'espère qu'elle vous plaira et que je vous donnerai un peu envie ^^ Bon visionnage !

Enjoy <3

Mes lectures passées :
   

Ma lecture en cours :

Mes lectures futures :