vendredi 3 avril 2015

Chronique : Callie & Kayden - Tome 1 : Coïncidence de Jessica Sorensen


Callie & Kayden - Tome 1 : Coïncidence de Jessica Sorensen. (Genre : Romance contemporaine).

Editions : Hachette
Prix : 15,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015
Année de parution originale : 2013
Titre version originale : The Coincidence, Book 1 : The Coincidence of Callie & Kayden.

  .Résumé : Je me sens nerveux en aidant Callie à descendre la falaise, et ce n’est pas de peur qu’elle tombe. Elle est en sécurité dans mes bras. Son corps entier appuie contre le mien. Elle ne risque rien. Le problème est en moi. Pendant toute la descente, mon cœur bat la chamade. J’ai envie de sentir sa peau contre la mienne, d’aspirer ses lèvres. Je n’ai jamais autant désiré quelqu’un, et cela me terrifie. Tout à l’heure, j’ai failli l’embrasser. Je me suis retenu au dernier moment. J’ai déjà une copine et ce serait injuste pour tout le monde. Mais je sais qu’il est déjà trop tard : jamais je n’arriverai à oublier Callie.


 .LIVRE COUP DE CŒUR ! Comment ne pas fondre pour cette histoire ? Comment ne pas l’apprécier pour ce qu’elle est… une véritable coïncidence. J’avais déjà adoré la trilogie « Ella & Micha » mais là, « Callie & Kayden » la surpasse sur tous les points. Jessica Sorensen nous offre un roman sublime, remplit d’émotions et de secrets. La couverture est juste magnifique. Je pense que si un lecteur ne s’arrête pas sur ce livre, c’est qu’il a un problème ! Le résumé est juste intelligemment fait. Il ne dévoile rien de la trame principale, ni de l’histoire et met en avant Kayden. J’ai passé un excellent moment de lecture, c’était magique !

  .Le prologue m’a de suite happé. Dès le premier mot, dès la première phrase j’ai su que j’allais adorer ce roman. L’auteure a réussi à m’attraper dans ses filets et à me rendre curieux de découvrir l’histoire. Ce prologue est très bien construit parce qu’il nous permet de visualiser, le moment clef de l’intrigue… celui qui va tout changer. La véritable coïncidence. J’insiste sur ce terme parce que ce roman c’est ça. Le premier paragraphe du prologue nous le dit : « La vie est faite de coups de chance. Certains en ont dès leur naissance. D’autres bien des années plus tard. Certains par hasard, par pure coïncidence. D’autres parce qu’ils le méritent vraiment ». J’ai lu ça et je n’ai pas pu m’arrêter !

  .Les personnages… je crois que je vais vous en faire des tartines. Ce qui change d’avec « Ella & Micha » c’est que « Callie & Kayden » ont à eux deux une vie difficile et des secrets. C’est ce qui rend le tout vraiment exceptionnel. Je commence par Callie. Callie, c’est la fille qui au lycée s’habillait avec des vêtements trop larges, noirs. La fille qui se maquillait trop les yeux, la fille qui s’est coupée les cheveux pour passer inaperçu. La fille qui a peur de tout le monde. Callie a des problèmes pour faire confiance aux gens. On a juste envie de la prendre dans nos bras pour la rassurer. C’est un personnage complexe qui m’a totalement fait fondre. J’ai adoré sa complexité de réflexion, ses peurs, son évolution. C’est un personnage bien travaillé, qui s’ouvre à mesure que le roman avance. Elle m’a totalement surpris. Kayden est aussi un personnage travaillé qui m’a touché. On sait dès le début ce qu’il subit. C’est une personne totalement altruiste et qui ne pense pas mal. C’est un gars qui ne sait pas trop où il en est… et puis il va tomber sur Callie. Et là, il va lui aussi évoluer. Il y a aussi Seth, le meilleur ami de Callie qui va l’aider à s’ouvrir petit à petit. Et puis Luke, le meilleur ami de Kayden, qui l’aiguille pour bien choisir.

  .Le rythme est d’enfer. J’ai lu ce livre en moins de 24h tellement il se dévore, un vrai page-turner. Jessica Sorensen sait y faire. Déjà, elle alterne les points de vue ce qui permet au lecteur une diversité incroyable. De plus, les chapitres ne sont pas très longs et parfois, au sein d’un même chapitre, on passe de Callie à Kayden plusieurs fois. J’ai juste adoré ça ! Le début des chapitres mettent en avant un « objectif » à réaliser pour Callie. Super originale et bien trouvé. Cela amène un petit truc en plus. Le rythme est d’autant plus renforcé par l’histoire en elle-même. On se pose beaucoup de questions, les réflexions sont intenses, les personnages bougent et font beaucoup de choses. Les dialogues permettent aussi de renforcer le rythme et de soulever une fluidité incroyable.

  .L’histoire que développe Jessica Sorensen m’a totalement fait fondre. J’ai été pris d’empathie pour les deux personnages. Cette alchimie, ce besoin d’être l’un avec l’autre sans toute fois se l’avouer, c’est fou. L’histoire d’amour va se faire progressivement, pas à pas, sans effrayer l’autre. Les secrets qu’ils se cachent l’un l’autre font de cette histoire d’amour en devenir quelque chose de complexe et d’intense. Une interaction entre les personnages va se créer, ils vont se dévoiler l’un à l’autre au long de l’histoire. C’est joliment fait, intelligemment fait. Les secrets prennent une place importante dans le récit, cela rend l’histoire d’autant plus crédible et réaliste.

  .Le plume de l’auteure m’a envouté. Je ne sais pas mais, j’ai trouvé que comparé à « Ella & Micha », il y avait un truc en plus. Les mots m’ont renversé, les mots m’ont transporté. Je me suis pris les sentiments en pleine figure tellement ils étaient bruts et forts. J’ai eu les larmes aux yeux, je me suis pris des fous rires. J’ai vécu à fond l’histoire avec les personnages. Quand on se dit qu’une personne est en sécurité et qu’elle avance, on est frustré avec elle parce qu’elle fait un pas en arrière. Profondément intense. La fin m’a sctoché, totalement scotché, j’avais envie de hurler et de crier tellement c’est improbable. On reste dans l’expectative et ça me rend totalement curieux de lire la suite. Surtout qu’une personne ne s’est pas dévoilée totalement et j’ai hâte qu’elle le fasse.

  .Je vais m’arrêter là, cette chronique est super longue. Mais je voulais vous faire comprendre à quel point j’ai adoré ce roman, à quel point je suis tombé amoureux de ce couple… par une simple coïncidence. J’ai aimé leurs troubles, j’ai aimé qu’ils se dévoilent, j’ai aimé leurs évolutions. C’est une alchimie qui m’a renversé. Le rythme est dingue, vous n’allez pas pouvoir lâcher le livre. De plus, la plume m’a totalement envouté, comme si l’auteure avait fait un travail sur son style… comme si elle avait elle aussi muri. Foncez, foncez… et peut-être que par une pure coïncidence, vous allez vous aussi tomber sous le charme de l’histoire de Callie et Kayden !

.Ma note : 9,5/10.

Merci à Betty et aux éditions Hachette - Black Moon pour ce partenariat !

mardi 31 mars 2015

*Vidéo* : Mon Carnet Livresque #36


Salut tout le monde !

Me revoilà en vidéo pour un "Mon Carnet Livresque" où je fais le point sur mes lectures en vidéo :) Les livres présentés datent un peu mais ce sont de bonnes lectures que j'ai effectué ! En tout cas, j'espère que la vidéo vous plaira et que vous prendrez plaisir à la regarder :D

Enjoy <3

Mes lectures passées :
  

Ma lecture en cours :

Mes lectures futures :
  

Chronique : L'Elite - Tome 2 : Sous surveillance de Joëlle Charbonneau


L’élite – Tome 2 : Sous surveillance de Joëlle Charbonneau. (Genre : Dystopie).

Editions : Milan
Prix : 13,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015
Année de parution originale : 2014
Titre version originale : The Testing, Book 2 : Independant Study.

  .Résumé (SPOILERS SUR LE TOME 1 !) : Avant. Avant, Cia menait une vie simple auprès des siens. Et puis, il y a eu le Test. Cia l’a réussi. Elle est entrée à l’université, prête à appartenir à l’Elite. Mais elle sait. Elle sait que beaucoup sont morts, que le gouvernement condamne les plus faibles. Maintenant, Cia doit faire un choix. Le bon.


  .« L’Elite » est une série qui ne cesse de me surprendre. Le tome 1 est déjà passé à un cheveu du coup de cœur. Chose qui se répète encore une fois avec ce tome 2 ! C’est une trilogie qui n’a rien à envier à « Hunger Games » ou aux autres dystopies. Katniss n’a qu’à aller se rhabiller ! Franchement, je préfère largement les couvertures françaises que celles en VO ! Ici, on sent bien que la surveillance est palpable. Le résumé fait écho à la fin du tome 1 et j’avais fortement envie de dévorer ce bouquin. Chose faite… et j’ai A-DO-RÉ !

  .Si le début comment bien, il m’a fallu un ou deux chapitres pour me m’acclimater de nouveau à l’ambiance et aux personnages. Une fois que tout était bon, j’étais à fond dès le début. Pris dans les descriptions, dans les pensées de Cia et dans ses réflexions. Une chose est certaine, on commence doucement pour monter crescendo. Et l’auteure sait y faire, elle excelle ! Un très bon début, qui permet de se remémorer les faits du tome 1, tout en avançant dans l’histoire.

  .En ce qui concerne Cia… je l’adore, je l’admire, je la vénère ! Elle rentre sans hésiter dans mon top des héroïnes de dystopie que j’aime par-dessus tout. Katniss avait déjà mis la barre très haute mais là, Cia est son égal à coup sur ! Notre protagoniste nous offre un caractère de dingue et une réflexion psychologique de malade. En plus d’être intelligente et intuitive, Cia ne laisse pas ses sentiments de côté. Elle sait allier les deux à la perfection, c’est un atout considérable au sein de l’Université. Le fait est que Joëlle Charbonneau en fait un personnage extraordinaire. Elle est travaillée autant psychologiquement que personnellement. Ses intentions paraissent naturelles mais sont le fruit d’un travail en amont incroyable. Je vous invite à la découvrir parce que Cia n’est pas une héroïne comme les autres. Son tempérament lui permettra d’être plus combative que n’importe qui. J’ai vraiment laissé les personnages secondaires de côté volontairement. Je voulais vraiment mettre Cia en avant parce que l’histoire se construit autour d’elle.

  .Le rythme est dingue de chez dingue. Les chapitres ne sont ni trop courts, ni trop longs. Ils s’enchaînent bien et permettent au lecteur de vite tourner les pages. Au fil de l’histoire et de l’intrigue, beaucoup d’évènements vont se faire ressentir. De nouveaux tests, de nouvelles épreuves, des choix cruciaux, un stage pour l’avenir. C’est aussi le florilège de toute une série de révélations sur des personnages secondaires. On va de surprises en surprises, en étant pris dans cette lecture infernale… un vrai page-turner. Même si l’intrigue est bien mise en place et qu’il se passe pas mal de choses, ce tome 2 est un tome de transition. L’avancée majeure arrive vers la fin et c’est peut-être le seul bémol de cette lecture.

  .L’univers dépeint par l’auteure est plus mis en avant. On en sait plus sur le côté politique, sur les choix qui sont effectués. On sait plus ce qui se passe dans les coulisses et qui tire les rênes pour le test. L’ancienne époque, celle des guerres, est aussi mieux expliquée. On en apprend plus et on découvre davantage de terres au sein de ces anciens USA. Je trouve que c’est une dystopie qui a sur tirer ses ficelles de par son originalité et par ses règles strictes presque impossibles à transgresser.

  .Le style de l’auteure est wouaahh ! Comme je l’avais dit dans le 1er tome, la traduction d’Amélie Sarn est juste exceptionnelle. En VO, je ne sais pas si le roman est aussi haletant et prenant mais là, c’est le cas. On est pris dans l’action, dans les tensions. Cia se méfie de toute le monde et on fait comme elle, on est sur le qui-vive, prêt à se retourner pour savoir si on est épié. Totalement en stress et sur ses gardes… un truc de malade. Comme dans le tome 1, la fin est juste incroyable. Joëlle Charbonneau balaie nos certitudes d’un revers de main. Tout est à refaire et à bâtir, le chemin est encore long dans la quête que mène Cia et ses acolytes.

  .Comment ne pas vous recommander cette série. Il m’a manqué ce petit quelque chose qui aurait fait de ce livre un coup de cœur. Cependant, il a des atouts indéniables pour permettre au lecteur de passer un excellent moment. Une héroïne forte et intelligente. Un univers bien maîtrisé et mis en avant au fur et à mesure de l’histoire. Une tension à son comble avec des révélations dingues. Et puis l’écriture fait qu’on ne décroche pas de ce livre… J’ai hâte de lire le tome 3 pour avoir les réponses à mes questions encore en suspends !

.Ma note : 8,5/10.

Merci à Elodie et aux éditions Milan – Macadam pour ce partenariat !

dimanche 29 mars 2015

Chronique : Sinder - Tome 1 : Expérimentation de Jane Devreaux


Sinder – Tome 1 : Expérimentation de Jane Devreaux. (Genre : Romance érotique).

Editions : Books on Demand.
Prix : 9,99€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2015

  .Résumé : Une rumeur peut faire de vous quelqu’un de populaire, quelqu’un de dangereux. Une rumeur peut tout changer. Ses yeux noirs trop grands et trop maquillés en ont déjà fait trembler plus d’un. On raconte que ses parents sont en prison, qu’elle a tabassé à mort un mec qui a osé se moquer de son prénom. Elle, c’est Sandre River. Il est le beau rugbyman populaire. Celui qui sort avec la sublime et trop prude Marcy Cheparde. Celui qui fait baver d’envie toutes les filles. Lui, c’est Josh Anderson. Jamais, Sandre ne reconnaitra qu’il lui plait. Jamais, Josh n’avouera que ses hormones sont en ébullitions. Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies.


  .Je remercie l’auteure de m’avoir contacté pour ce partenariat. En effet, avec son mail j’ai été tenté de découvrir son univers et sa plume. Elle a bien réussi à me vendre son livre. La couverture est sympathique mais elle détonne avec le personnage principal féminin au niveau de l’âge… ce qui est dommage. Le résumé est ce qui m’avait attiré en sachant que le roman est érotique. Au final, j’ai passé un bon moment même si quelques bémols sont à soulever.

  .Dès le début, j’ai été pris dans l’histoire de cette fille un peu mystérieuse. Là n’est en aucun cas le problème. Ce qui m’a dérangé voir choqué, c’est que la gamine de 17 ans fasse des phrases avec des gros mots à chaque fois. Je vous avoue qu’au début, j’ai trouvé ça drôle, je me suis dit que ce n’était qu’un passage. Quand je me suis rendu compte que ça allait durer tout le bouquin… j’ai essayé de faire comme s’ils n’existaient pas. En tout cas, sans ses gros mots, le début aurait été beaucoup mieux.

 .En ce qui concerne les personnages, on va faire la rencontre de Sandre. Lorsque le bouquin commence, on ne sait pas quoi penser d’elle. Je me suis demandé s’il fallait lui mettre des baffes, si elle jouait un rôle ou si elle était vraiment sérieuse dans son comportement. Cependant, au fur et à mesure de l’histoire, l’auteure insinue des petites choses sur son passé. On sent qu’elle cherche à fuir quelque chose sans vraiment savoir quoi. En tout cas, même si c’est un personnage attachant, sa vulgarité aura vite fait de me décevoir. Puis il y a Josh, le beau gosse du lycée. Ce mec a la nana de ses rêves, une bonne situation au lycée parce qu’il fait partie de l’équipe de rugby. Même s’il est attachant, j’ai eu l’impression que ses hormones lui donnaient des ordres. Je me suis dit, aucune conscience le gars ! Si les personnages sont attachants, je déplore cependant un manque d’approfondissement. J’aurai aimé des souvenirs du passé, qu’on apprenne plus à les connaître. On se contente du présent et le lecteur n’est pas rassasié à mon goût.

  .Le rythme est bon, je n’ai rien à lui reprocher. Les chapitres sont courts ce qui permet de saccader la lecture et d’avancer plus vite. L’auteure joue aussi avec l’alternance des points de vue entre Josh et Sandre. Cela permet d’avoir un temps d’avance sur les personnages et de savoir vraiment ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre. Franchement, ça amène un petit plus. Après, j’aurai peut-être aimé que les choses aillent plus vite pour que la fin arrive plus vite. Ainsi, l’auteure aurait pu développer autre chose autour de cette histoire naissante. Par exemple une construction psychologique plus profonde et un passé plus mis en avant.

  .Le contexte de l’histoire le classe dans un genre érotique, il n’y a pas de doute. Cependant, le genre érotique ne veut pas forcément dire vulgarité et mots de travers. En soi, les scènes de sexes ne sont pas trash ou hard, ce sont deux personnes qui découvrent les joies de l’amour et du sexe. Deux personnes qui cherchent à s’aider l’une l’autre. Si la vulgarité n’avait pas été là, l’histoire aurait été meilleure, j’en suis sur. Je pense que l’alchimie entre Josh et Sinder aurait été renforcée. Les sentiments auraient été mis plus en lumière et l’histoire naissante de ces deux là auraient davantage chamboulée mon petit cœur fragile.

  .La plume de l’auteure n’est pas exceptionnelle. Son style est simple, efficace, elle ne cherche pas à faire des figures de style ou autre. Elle a réussi à me faire rire, à me faire lever les yeux au ciel, à m’arracher des sourires… et c’est déjà pas mal. La fin de ce tome 1 est juste horrible. Je ne m’y attendais pas du tout alors bravo pour la surprise ! En tout cas, si le tome 2 développe plus les personnages et s’il est moins vulgaire, je le lirai avec plaisir. Je vous conseille tout de même ce tome 1, apparemment l’auteure aurait déjà modifié certaines choses. Donc une version améliorée vous attend !

.Ma note : 7/10.

Merci à Jane Devreaux pour ce partenariat !