samedi 25 avril 2015

*Vidéo* : Mon Carnet Livresque #37


Salut tout le monde !

Je reviens ce week-end avec une nouvelle vidéo :) Elle me permet avec vous de faire un petit point sur mes lectures passées... et qui sont bien passées en tout cas LOL ! Mais j'en ai effectué de très, très bonnes ! J'espère vous donner envie de vous plonger dans ces quelques romans ;) Bon visionnage et à très vite pour une nouvelle vidéo... qui devrait être un TAG :D

Enjoy <3

Mes lectures passées :
   
 

vendredi 24 avril 2015

Chronique : L'héritière - Tome 1 de Melinda Salisbury


L’héritière – Tome 1 de Melinda Salisbury. (Genre : Jeunesse, Fantasy).

Editions : Gallimard Jeunesse
Prix : 16,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015
Année de parution originale : 2015
Titre version originale : The Sin Eater’s Daughter, Book 1.

  .Résumé : A la cour du royaume de Lormere, Twylla, dix-sept ans, est l’élue promise au prince héritier, selon la volonté des dieux. Elle possède un don. Elle a le pouvoir de tuer tous ceux qu’elle touche : elle est l’arme parfaite ! La cruelle reine qui l’a adoptée la contraint à exécuter les traîtres. Nul ne peut approcher Twylla sans risquer sa vie. Jusqu’au jour où Lief, nouveau garde charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission…


  .Ce livre… je ne l’avais pas repéré en VO, mais quand il a commencé à circuler sur internet j’ai été totalement tenté ! Le résumé m’a de suite interpellé, ce côté fantastique du don (ou de cette malédiction) que peut avoir Twylla. Ça me rappelait « Insaisissable » de Tahereh Mafi donc je suis content d’avoir pu découvrir ce livre ! Surtout que la couverture est juste superbe. Je suis convaincu que rien qu’avec ce design, les ventes vont exploser. En tout cas, même si j’ai bien apprécié le livre, j’ai été mitigé avec le début…

 .Attention, je ne suis pas déçu du début en lui-même, c'est-à-dire des premiers chapitres. Au contraire j’ai bien aimé. L’auteure pose ses bases, explique son univers assez complexe. Elle nous fait rencontrer Twylla, le personnage principal. Et on se prend très vite d’affection de cette jeune fille pleine d’idéaux et de tourments. Tout se lit bien pour le début, je reviendrai avec le rythme sur ce qui pêche.

  .Le personnage de Twylla m’a énormément plu. C’est une petite fleur qui ne cesse de s’ouvrir tout au long du roman. Elle est au départ replié sur elle-même et sur ses compétences, sur ce qu’on attend d’elle. Mais ce qui est intéressant, c’est qu’elle ne cesse jamais d’espérer et j’ai adoré. Et puis elle va s’ouvrir au monde et comprendre certaines choses. Elle va devenir plus affirmée et plus intrépide. C’est ce changement de caractère que j’ai fortement apprécié. Ensuite il y a Lief qui est un personnage masculin important dans l’histoire. Je l’ai bien apprécié dans la façon qu’il a de bousculer Twylla. Et je n’ai absolument pas vu venir le retournement de situation le concernant. Et puis il y a Merek, le prince du royaume. Je l’ai apprécié mais sans plus. Je pense que je me suis fortement calqué sur l’avis de Twylla et pour cela, je n’avais que Lief en tête pour elle. Et puis la reine… un sacrés numéro !

  .J’en viens au point qui fâche légèrement. En fait pendant les 180 premières pages, l’auteur place ses personnages, explique son univers. Elle balade ses personnages par-ci par-là, mais il ne se passe rien de significatif. J’aurai largement apprécié que LA révélation se trouve beaucoup plus tôt dans le livre. De ce fait, l’auteure aurait pu plus prendre sont temps par la suite pour développer l’écroulement de Twylla. Après les chapitres sont courts, les dialogues sont présents et le livre se lit comme du petit lait. Et j’ai été totalement embarqué !

  .L’univers quant à lui m’a beaucoup plu. Il peut paraître complexe au départ mais il est quand même très bien expliqué. Et puis dans l’univers, on se rend compte qu’un conte fait aussi son apparition. Un conte qu’on connaît bien mais qui a été totalement remanié dans le royaume de Lormere. Lune, soleil, vie, mort sont les mots qui caractérisent le quotidien de Twylla. Cet univers de fantasy est vraiment bien décrit mais le royaume aurait pu être mis plus en avant.

  .La plume de l’auteure est très intéressante. Elle permet de ressentir ce que perçoit Twylla. J’ai vraiment apprécié cette sensation de huis clos, cette sensation d’obligations, d’espionnage, de surveillance. Melinda Salisbury permet de retranscrire tout ça et c’est fort plaisant. La fin, surtout l’épilogue m’a beaucoup plu. Et là, je me dis que le tome 1 se suffit largement à lui-même. Je ne vois pas ce que pourrait écrire de plus l’auteure. Mais je suis quand même curieux de voir ce qu’il en ressortira. A voir donc prochainement peut-être !

.Ma note : 7,5/10.

Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour ce partenariat !

mercredi 22 avril 2015

Chronique : Sword Art Online - Tome 1 : Aincrad de Reki Kawahara



Sword Art Online – Tome 1 : Aincrad de Reki Kawahara. (Genre : Fantasy, Shonen).

Editions : Ofelbe
Prix : 19,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015
Année de parution originale : 2009

  .Résumé : Un « Game Over » entraînera une mort réelle. Kirito a accepté cette certitude depuis qu’il a décidé de combattre en « solo » à l’intérieur de l’Aincrad, cette gigantesque forteresse volante qui sert d’univers au redoutable jeu en ligne connu sous le nom de Sword Art Online. Comme lui, des milliers de joueurs connectés, pris au piège dans ce monde virtuel où le moindre faux pas peut être fatal, luttent pour regagner leur liberté. Kirito veut conquérir seul les cent étages qui le mèneront au combat final, mais c’est sans compter sur l’obstination d’Asuna, une habile épéiste avec qui il va devoir s’allier.


  .Un livre qui commence à faire parler de lui grâce aux bons avis qui émergent. Je ne sais pas vraiment à quoi je m’attendais. Je n’avais pas d’attentes particulières mais j’étais curieux de découvrir cet univers si particulier. La couverture est pour moi un point fort du livre. Elle est vraiment belle et elle attire l’œil. Le résumé quant à lui, peut en dire trop. Il a quand même cette faculté d’être alléchant pour le futur lecteur. J’ai donc passé un excellent moment de lecture.

  .Le début nous pousse directement dans l’action et dans l’univers du jeu. On part à la rencontre de Kirito qui est en train de combattre un monstre. On prend plaisir à voir comment il va s’en sortir. Un début accrocheur qui nous permet de nous immerger dans l’univers de « Sword Art Online » avec facilité. Et puis, ce que j’ai apprécié c’est que dans les premiers chapitres, il y ait un retour vers le passé. Et ça c’est banco parce que ce retour temporel nous permet de découvrir comment les personnes se sont retrouvées coincées dans le jeu. Une très bonne entame !

  .Les personnages sont très intéressants ! Kirito est une personne virtuelle bien développée qui au fil de l’histoire va se livrer et s’attacher aux autres. Et par ces attaches, on va nous aussi s’attacher à lui. C’est un jeune homme avec un caractère bien trempé qui n’hésite pas à aller au front pour sauver les gens qu’il apprécie. Et puis, son passé douloureux dans le jeu l’a fait mûrir et évoluer… ce qu’il fera aussi dans l’histoire. Asuna m’a aussi bien plu ! Si au départ elle peut paraître naïve et cruche, on se rend compte qu’elle prend comme Kirito, une place importante dans l’histoire. Elle est douée à l’épée, tout comme elle est maline et intelligente. Vient ensuite d’autres personnages dans le livre, et encore d’autres dans les nouvelles qui permettront de se faire un avis plus global sur Kirito et Asuna. En tout cas, je les ai fortement appréciés !

  .Le rythme de l’histoire est vraiment prenant. Se retrouver dans un jeu vidéo est quelque chose d’extra. Mais quand en plus, les personnages voyagent de niveau en niveau en se téléportant et se battent pour leur survie… je peux vous assurer que tout va très vite. L’histoire comme l’intrigue sont très bien structurées et agencées dans le roman. On va de quête en quête, on tue les monstres « boss » pour accéder au niveau supérieur, et j’ai adoré. En plus les chapitres sont courts, les dialogues sont présents et les descriptions permettent de s’imaginer l’univers. Alors c’est absolument top !

  .Justement j’en viens à l’univers. C’est la chose que j’ai le plus apprécié. Déjà qu’on nous explique l’origine du jeu ainsi que les intentions du créateur. Puis, qu’on se place au sein de « Sword Art Online » à travers les yeux de Kirito, on se sent doublement impliqué. Savoir que si notre barre de points de vie arrive à zéro on sera mort… c’est une tension constante qui se dévoile dans l’histoire. Tout est bien expliqué, les règles comme les facultés des personnages. C’est un monde qu’il m’a plu de découvrir et je suis juste frustré que cela soit terminé aussi vite.

 .L’écriture de l’auteur m’a aussi bien plu. C’est une plume qui permet au lecteur d’imaginer parfaitement bien les lieux et les combats décrits. Cela permet de rendre bien compte du jeu vidéo en lui-même. Après il y a des termes propres au jeu qui peuvent paraître compliqué mais heureusement qu’un lexique est là. Je regrette cependant que la première partie se soit terminée si vite. Je ne m’attendais pas à cela. Mais les nouvelles permettent de découvrir d’autres personnages et d’approfondir la personnalité de Kirito. La fin me laisse dubitatif sur la poursuite de l’histoire mais je demande à voir. J’ai donc hâte de lire le tome 2 !

.Ma note : 8/10.

Merci à Guillaume et aux éditions Ofelbe pour ce partenariat !