vendredi 20 novembre 2015

Chronique : La folle rencontre de Flora et Max de Martin Page & Coline Pierré


La folle rencontre de Flora et Max de Martin Page & Coline Pierré. (Genre : Jeunesse, Epistolaire).

Editions : L’école des loisirs
Prix : 14,50€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2015 (Sortie le 11 novembre).

  Résumé : Lorsqu’elle découvre la lettre de Max, Flora est à la fois heureuse et troublée, elle reçoit si peu de courrier depuis qu’elle est en prison… Que peut bien lui vouloir ce garçon qu’elle ne connaît pas et qui semble persuadé qu’ils ont tous les deux des points communs ? Que peut-il partager avec une mineure condamnée à six mois ferme pour avoir violemment frappé une fille de sa classe ?


  Un bouquin épistolaire, cela fait longtemps que je n’en ai pas lu. Ce sont des livres qui en général me plaisent. Du coup, j’ai été intrigué par l’histoire de Flora et Max. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Allais-je trouver une romance, une histoire d’amitié ou encore autre chose ? Ma curiosité m’a donc poussé à accepter de lire ce récit. La couverture est toute jolie, toute mignonne. Elle est aérienne et sincère. Avec un œil d’adulte, je relèverai que le bouquin a de petits défauts. Mais dans sa globalité il plaira aux plus jeunes, comme aux adultes, j’en suis sur.

  Dès le début, on attaque avec une première lettre que Max envoie à Flora. Les auteurs posent vite leurs bases pour développer leur histoire. On va voir à travers ces missives que Flora est en prison pour une raison précise. Max lui est un garçon replié sur lui-même qui a peur de sortir pour affronter les autres : il est agoraphobe. Ce sont deux personnes que j’ai pris plaisir à découvrir. Qui lors du roman, ne vont cesser de se poser des questions sur eux-mêmes mais aussi sur l’autre et le monde qui les entoure. C’est comme si Max et Flora étaient fait pour se rencontrer dans la vraie vie… mais qu’il a fallu ces lettres pour qu’ils s’adressent la parole. Les deux vont se lier d’amitié, vont faire des projets ensemble. Chacun va aider l’autre à exorciser ses démons. Max va être là pour Flora afin de l’aider à supporter la prison. Flora va être là pour Max afin de l’aider à prendre sur lui, pour sortir hors de chez lui. Une très belle amitié avec deux adolescents attachants.

  C’est un livre qui se lit très vite. Les lettres sont courtes et le point de vue alterne sans cesse. On sent que c’est un roman bien construit, bien écrit et sincère dans la manière d’aborder les choses. Cependant, j’aurai aimé en savoir plus sur le passé de Flora et Max. Tout comme j’aurai aimé les suivre simplement chacun de leur côté sans lettre. Peut-être que les auteurs vont parfois trop vite, c’est peut-être mon œil d’adulte qui parle et qui critique. Mais j’ai ressenti un besoin d’en connaître davantage sur eux… c’est quand même positif dans un sens, si on a envie de creuser.

  Les thèmes abordés sont quand même assez difficiles. Mais à travers les missives, à travers le regard de deux adolescents, à travers un regard innocent sur l’autre… tout passe mieux. Les auteurs abordent donc l’agoraphobie, le stress que peut ressentir Max tout comme ses crises de panique. Et pour Flora, c’est le thème du harcèlement scolaire puisqu’elle en est victime… jusqu’au point de non retour pour la jeune fille. C’est bien traité, c’est sincère et c’est touchant. C’est comme si les lettres étaient en quelque sorte une thérapie psychologiques pour nos personnages.

  L’écriture à quatre mains est bien réalisée. Je ne sais pas comment les auteurs ont travaillé mais les lettres se répondent et se complètent. Le style est fluide, accessible aux jeunes. Les mots compliqués sont immédiatement expliqués pour éviter les frustrations du lecteur. Ce que je regrette c’est que j’aurai aimé à la fin qu’il y ait quelque chose qui se passe. J’ai espéré jusqu’à la dernière missive mais je reste dans l’expectative. Une cinquantaine de pages en plus ne m’aurait pas déplu. La fin est bien mais je reste un peu déçu. Voilà un roman que je vous recommande, surtout aux adolescents pour leur montrer ce qu’est la prison. Tout comme l’agoraphobie, pour comprendre ce que peut ressentir un jeune dans ce cas. Mais c’est une histoire qui saura toucher plus largement un public adulte, j’en suis convaincu.

Ma note : 8/10.

Merci à Coline et aux éditions L’école des loisirs pour ce partenariat !

mercredi 18 novembre 2015

*Vidéo* : Mon Carnet Livresque #51 : Apéro Time !


Bonjour tout le monde !

Vous vous demandez pourquoi le point lecture a comme sous-titre "apéro time" ? Les attentats ont sévi contre des jeunes gens qui étaient en terrasse de café, qui profitaient et qui sortaient pour oublier leurs petits soucis quotidien. Les terroristes ne nous empêcherons pas de prendre un apéritif en terrasse, ça c'est sur ! Et puis dans le sud, l'apéro c'est sacré :D
Pour ce "Carnet Livresque" j'ai quelques lectures passées à vous présenter ainsi que ma lecture en cours et deux futures lectures. Comme d'habitude, les genres sont variés ;) Je vous souhaite un bon visionnage en espérant que la vidéo vous plaira !

Enjoy <3

Mes lectures passées :
     

Ma lecture en cours :

Mes futures lectures :