dimanche 12 février 2017

Chronique : Positive de Paige Rawl


Positive de Paige Rawl.
(Genre : Témoignage).

Editions : Hachette
Prix : 17€ (Partenariat)
Date de parution française : 26 octobre 2016
Année de parution originale : 2014
Titre version originale : Positive.

  Résumé : Paige Rawl est une adolescente rayonnante. Pom-pom girl, footballeuse, excellente élève, tout lui réussit. Jusqu’au jour où elle révèle son secret à sa meilleure amie : elle est séropositive, sa mère lui a transmis le HIV. Dans les heures qui suivent, le harcèlement commence. Ses camarades laissent des mots cruels dans son casier. Ils chuchotent sur son passage. Paige ne s’est jamais sentie aussi seule. Pour la première fois, elle ne sourit plus. Cela aurait pu être la fin de son histoire. Mais c’en est le début.


  « Positive » est un témoignage que j’ai eu du mal à sortir. Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs. Peut-être parce que j’avais peur de ce que j’allais y trouver. Ou peur de ne pas être touché par l’histoire de Paige. La couverture est la même qu’en VO et je trouve ça important de l’avoir gardée. C’est très représentatif du roman dans son ensemble. Je ne peux pas dire que j’ai adoré ce que j’ai lu, ce serait être impoli face à la vie de cette jeune fille. C’est un livre intéressant qui permet au lecteur d’en ressortir grandi.

  Ce que j’ai de suite apprécié, c’est la sincérité avec laquelle Paige livre sa vie. De la manière dont elle aborde les choses : si mature et pourtant encore si jeune. On fait la connaissance de sa mère, de ses amies, de son quotidien. On se dit que son secret, tant qu’il reste caché, ne peut pas lui faire de mal. Pourtant, on sait inévitablement que par un excès de confiance, tout va basculer. On attend ce moment avec de la crainte et de la curiosité (c’est assez malsain je l’avoue). Mais son histoire est racontée avec tant de justesse que le lecteur ne peut que tourner les pages.

  Paige m’a beaucoup touché. Tant dans sa vie qu’elle voit détruite au fur et à mesure que dans sa manière de se rendre plus forte. C’est une adolescente qui est au collège mais qui réfléchit comme une adulte. Je l’ai tant admiré pour cela. Paige est forte, sincère, parfois un peu naïve mais c’est une battante à tout point de vue. On suit sa vie, ses désillusions, ses espoirs, ses moments de joie et de peine, son 1er amour et ses premières fois. On ne ressent que de l’amour pour elle. On aimerait la protéger, lui dire que les autres sont tous des cons (désolé pour le terme) et la soutenir plus que tout. Sa mère est autant bouleversante qu’elle. Toutes les deux doivent affronter tant de choses qu’on se demande comment elles font pour ne pas sombrer. Elles nous apprennent que la force de la volonté va au-delà de tout. Je vous laisse découvrir les autres personnages…

  Le roman se lit bien parce qu’il s’y passe toujours quelque chose. On veut savoir comment Paige va réussir à remonter la pente. On sent les hauts et les bas, les moments plus difficiles et ceux rédempteurs. « Positive » est aussi un roman qui nous permet d’avoir une autre vision sur les personnes séropositives. D’en apprendre plus sur la maladie et ses conséquences. Des conséquences physiques mais aussi psychiques avec les autres. On aborde différentes choses qui se sont réellement passées : le harcèlement, le déni, le refus d’aider, le suicide… Mais aussi des choses positives comme les amitiés indéfectibles, les moments de grâce et de combats et surtout, la volonté de vouloir faire bouger les choses. Parce que Paige va énormément évoluer dans ce récit, dans sa vie. Elle en ressort changée, encore plus adulte et prête à affronter la vie et à lui faire face.

  Ali Benjamin a aidé Paige à coucher sur le papier sa vie et ses ressentis. Et il l’a fait d’une très belle manière. Il y a un petit paragraphe qui m’a profondément marqué. Une phrase que je n’oublierai jamais : « Après tout, on n’a pas besoin d’être séropositif pour voir avec les yeux du cœur. Il faut seulement s’ouvrir, avoir la tête bien faite et être doué d’une insatiable curiosité. » « Positive » est un roman qui permet au lecteur de relativiser sur sa vie. Mais aussi de prendre un petit peu de force de Paige Rawl pour l’appliquer dans son quotidien. Un très beau témoignage que je recommande à tous de lire… vraiment !

Ma note : 8,5/10.

Merci aux éditions Hachette pour ce partenariat !